Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

  BLAVY ▲ When the storm is finally behind us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Envy D. Carter

❖ Date de naissance : 08/10/1989
❖ Barge depuis : 14/02/2016
❖ Messages : 489
❖ Avatar : Chris Hemsworth
❖ Crédits : Lux Aeterna (vava) - Alas (codes signa)
❖ Multicomptes : Gray J. Wolfgang - J. Ryder Storm - G.H. Nolan Wheeler & Gabriel A. Blackwood
❖ image :
❖ Âge personnage : 33 ans
❖ Profession : Agent de l'unité des enquêtes spéciales au Chicago Police Department - Dirigeant des Audacieux
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Si la force physique est définitivement une de ses qualités, il n'en est rien vis à vis de sa force psychologique. Pourtant, c'est une lutte de tous les instants avec lui-même. Tout irait pour le mieux si Madame Alcool n'avait pas décidé de s'en mêler. Depuis peu il arbore un tatouage à l'intérieur de son avant-bras, deux flèches qui se croisent reliées par une corde en mémoire de son frère.
❖ Philosophie : Envy is a hell of a sin, man.
❖ Playlist : ALL FALL DOWN ▲ One republic - WICKED GAMES ▲The Weeknd



MessageSujet: BLAVY ▲ When the storm is finally behind us Dim 5 Fév - 22:31



When the storm is finally behind us

FT. BLAKE C. KEYSHAWN


Il déambule dans les blancs couloirs du Wrigley pour la énième fois de la semaine, sans doute la fois de trop mais aujourd’hui c’est pour une bonne cause, et une véritable bonne nouvelle. Il est là pour la ramener chez elle, là pour prendre définitivement soin d’elle, comme les jours précédents. Il est resté assis dans cette même chaise pendant des heures, a veillé à ce qu’elle ne manque de rien, quitte à enguirlander les infirmières sous un coup de colère. En tout et pour tout, il n’a dû s’absenter que trois heures maximum, dont deux d’entre elles ont servi à récupérer quelques affaires chez elle et s’éclipser pour aller faire son interrogatoire auprès de Thursday. La dernière chose qu’il a fait, bien décidé à suivre celle qu’il aime dans la bataille, bien décidé à faire ce qui est juste, quand bien même il soit toujours un peu hésitant sur certains points, comme perdu entre deux feux, deux choses à faire. Bien trop sage, sans doute bien trop annihilé en fin de compte durant toutes ces années. A moins que cela ne soit que le simple joug du manque d’alcool qui lui joue des tours. Ce serait mentir que de dire que là, alors qu’il avance en direction de la chambre de Blake, il n’aurait pas envie de se jeter sur une bouteille de whisky, ou même de vodka. N’importe quoi, pour peu que ce soit assez fort. Uniquement sentir l’alcool glisser dans le fond de sa gorge, venir le réveiller mais aussi le réchauffer de l’intérieur, comme si tout n’était plus glace. Comme si, au sein de ce monde branlant il n’y avait plus que l’oubli qui compte. Malheureusement pour ses chimères et son addiction, Envy est déterminé à s’en sortir, cette fois-ci, et pour de bon. Des jours, maintenant, qu’il n’a pas bu une seule goutte, malgré l’envie, et ne trahi son addiction que ses mains tremblantes, du moins, une seule, puisque l’autre est coincée dans un plâtre qui n’en finit plus de le gratter. Son bras camouflé le démange d’une telle force qu’il doit se faire violence pour ne pas venir écraser l’entrave contre un mur juste en espérant que le besoin de se gratter ne disparaisse. Au lieu de ça, c’est la porte de la chambre de la jeune femme qu’il pousse doucement, liasse de papiers en main.

« Hey. »

L’audacieux lui offre un franc sourire et vient s’asseoir au bord du lit en lui montrant les papiers.

« Tout est en règle, j’ai l’autorisation de te ramener à la maison. Tout ce qu’ils préconisent c’est du repos, au lit, pendant encore trois jours. Ne se lever qu’en cas de réelle nécessité. ». Et il insiste sur le mot, souhaitant bien lui faire comprendre qu’elle pourrait travailler sur ses dossiers, les lui camoufler si elle veut mais elle ne sortira de son lit que pour aller dans la salle de bain, et juste la salle de bain. Enfin… Juste pour le strict nécessaire, en somme. « Après ces trois jours, il faudra juste faire attention, ne pas porter de choses trop lourdes, mais ça devrait aller. ». Il sait de toute manière qu’elle est forte, même s’il lui arrive de penser le contraire. Quoi qu’il arrive il sera là pour veiller au grain, Envy ne compte plus la laisser. Il veut être là, pour elle, comme elle a pu l’être par le passé, lorsqu’il était trop aveuglé par le chagrin pour réellement s’en apercevoir, ou bien encore trop noyé dans l’alcool pour véritablement en comprendre les messages, et les sacrifices qu’elle a pu faire. A l’heure d’aujourd’hui, au fond, l’audacieux s’en veut, de ces élans de violence qu’il a pu avoir par le passé, de ces excès de colère qui ont pu l’effrayer. Il ne se rendait pas compte, en a même oublié plus de la moitié à l’heure qu’il est. Mais tout de même, il s’en veut. Elle n’avait pas à vivre une chose pareille, tout comme elle n’avait pas à vivre le deuil d’un être qui n’a même pas eu le temps de voir le jour et d’en apprécier les couleurs. Si tant est que l’on puisse considérer le monde comme étant encore capable de vous offrir ce genre de beaux moments. Chez les fraternels peut-être. Voir un lever et coucher de soleil. Voir les arbres devenir en fleurs au printemps, et non pas flétris par le poids du béton armé qui les entourent, eux, tout entier.

Déposant la liasse de papiers sur le plateau roulant, il récupère le sac et commence à remballer les affaires de Blake les unes après les autres de son sel bras valide. Ses cotes sont beaucoup moins douloureuses qu’au début, et quand bien même elles feraient des siennes il ne le montrerait pas. Pas du tout. C’est elle qui a affronté la mort droit dans les yeux, elle qui doit mériter toute l’attention, lui, il peut faire avec. Sa main tremblante range méticuleusement, avec autant de précision possible puis lorsqu’il a terminé, il referme le tout et lève ses prunelles océaniques sur elle.

« Prête à quitter cet endroit ? »

Un nouveau sourire vient étirer les traits de son visage fatigué, puis il vient déposer un tendre baiser sur ses lèvres. Il ne l’a pas quitté, trois heures tout au plus, ces trois derniers jours. Il ne la quittera pas les trois qui suivent. Il sera là pour elle, a laissé temporairement les rênes à Ruben, il sait pertinemment que ce dernier saura gérer, auquel cas ils échangeront par téléphone. Les trois jours qui viennent, si Blake le veut, il restera entièrement avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

BLAVY ▲ When the storm is finally behind us

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jutland + Distant Guns (Storm Eagle Studios)
» Storm Over Taierzhuang - ATO
» [Comics] Bionicle Glatorian IV : Before The Storm
» Présentation de Alex Storm
» Storm Combo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › Downtown :: Habitations :: Appartement de Blake C. Keyshawn-