Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 renegades (brooklyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Ezra S. Ravenscar

❖ Date de naissance : 28/12/1998
❖ Barge depuis : 20/08/2015
❖ Messages : 1979
❖ Avatar : jared leto.
❖ Crédits : faust (vava) + tumblr (gifs) + disturbed (signa)
❖ Multicomptes : silena m. eastwood + maven k. morgenstern.
❖ image :
❖ Âge personnage : 35 yo.
❖ Profession : gérant de flesh & blood, extravagant maître d'un trafic obscur & illégal.
❖ Faction : dauntless.
❖ Forces & Faiblesses : les audaces capricieuses qui dérivent en inconsciences.
❖ Philosophie : take the best, fuck the rest.
❖ Playlist : DIGITAL DAGGERS, the devil within + GET SCARED, sarcasm + MUSE, madness + MELANIE MARTINEZ, mad hatter + THE WEEKND, reminder + ELLE KING, where the devil don't go + CAGE THE ELEPHANT, ain't no rest for the wicked + HALSEY, control + TWENTY-ONE PILOTS, heathens + ROYAL DELUXE, i'm a wanted man + THE WHITE STRIPES, seven nation army + KARLIENE, become the beast.



MessageSujet: renegades (brooklyn) Sam 9 Juil - 16:57




renegades
Two kids, you and me






mains dans les poches, tu déambules, traînant ta carcasse sautillante au cœur de ce monde qui t'effleure de sa clameur tonitruante. au fracas des carcasses humaines s'invitent les brumes vivantes de leurs voix dissonantes qui tentant de s'insinuer sur tes illustres insanités finissent inlassablement brisées sur la folie des heures égarées.  méandres labyrinthiques qui te dessinent plus amnésique lorsqu'en elles tu vagabondes & oublie les traces du véritable monde. là, dans les sinuosités imaginaires, tracées à l'envers sur le fil de tes mystères, tu erres, te perds, faisant poussière les silhouettes obsolètes qu'indifférent tu bouscules & manipules. pantins humains, leur destin t'es aujourd'hui anodin puisque le théâtre de tes comédies, tu l'as éteint, rideaux clos sur tes desseins malsains, le script  damné au silence jusqu'au lendemain. solitaire, tes envies te font solitaire et t'effacent l'amer, aujourd'hui, et puisque ce sont elles qui guident ton absurde vie, tu les suis. mais tes opales dérivent & tu la reconnais, l'air un peu familier perdu dans les visages étrangers. d'un caprice enfantin tu balaie les sages décisions & avance en confiance, oubliant ce qui est vain, ce qui est sain, pour seulement ce qui fait de toi l'éternel gamin. puis un bras t'agrippe, rictus et grincement de dents, l’œil méfiant et les airs impatients. tu les connais trop bien, et lui croit te connaître aussi bien. « ravenscar, t'avises même pas d'aller terroriser les novices. on a pas besoin qu'ils courent tous se jeter dans le gouffre. » sur la pointe des pieds, tu lèves les yeux pour tenter de retrouver la chevelure de blé de l'ancienne érudite qui dans l'antre et l'obscurité s'est engouffrée. la curiosité te l'a appris il y a des années, lorsque t'es allé fouiller dans les dossiers, s'amuser à lire les histoires, à compter les déboires. sa cousine, sa famille, son sang et pour toi une énième partie à risquer la vie, l'adrénaline aux veines éclipsant les premiers soubresauts de haine. elle ne serait ni ta première fois, ni ta dernière fois. joueur, t'en a entraîné d'autres dans tes rocambolesques aventures, à la vie à la mort, parieurs de l'extrême. quelques cadavres en souvenir, d'autrefois des sourires. on ne sait jamais avec toi, comment on en sortira. « moi ? terroriser les novices ? pourtant je leur avais pas encore raconté l'histoire du mec qui s... » que tu commences, encore prêt à parler d'une invention de ton esprit à l'imagination illimitée. « la ferme. j'suis certain que trouver un autre passe-temps va te prendre deux secondes alors réfléchis-y et fous le camp. » coupé, les opales écarquillées, tu le dévisages l'espace d'un instant des airs outrés de celui qui ne s'attendait pas aux revers de l'univers. mais la métamorphose opère, le sourire revint éclore sur tes lèvres, et devant l'autoritaire on retrouve celui qui des autres s'indiffèrent. « l'estime que t'as de moi me touche profondément. en gage de reconnaissance, je te promets que si je donne envie à quelqu'un de se défigurer au fin fond du ravin, je ferais en sorte que t'en sache rien. » et tu tournes les talons, pliant à son désir ton propre plaisir, chimère de ton invention puisqu'à peine le regard emporté sur d'autres barbares que tu t'empares d'un sweet oublié ou abandonné, qu'on a juste eu la bêtise de laisser à ta vue. l'enfilant rapidement, tu rabats la capuche sur ta tignasse et te dirige nonchalamment vers ta proie sans que l'autre ne s'en aperçoive. « salut brookie. » tu l'interpelles & du sourire farceur t'invite au milieu de leur cercle de candeur. passant ton bras autour de ses frêles épaules, ignorant les moues étonnées & intriguées, tu l'éloigne des autres novices sans lui laisser le choix du retrait, décidant des choix & des méfaits. « alors, laisse-moi deviner ... les livres, c'est pas ton truc ? oh, non, attends, t'étais en train de mourir d'ennui et t'as décidé de sauver ta vie ? plus crédible. » que tu déblatères, comme si vous étiez de vieilles connaissances alors que tu l'as juste emportée dans ta cadence endiablée. « t'inquiète, ton instructeur m'aime bien. » non, en fait, il ne peut pas te blairer, surtout depuis le sale tour que tu lui a joué — si seulement tu t'en rappelais. mais qu'importe, il ne te vois pas ; quand tu le veux, personne ne te vois. alors, quelques pas plus loin, tu défais ton étreinte & fais face à brooklyn o'malley dans toute ta splendeur & tes sourires que trop en ont horreur. « alors, brooklyn, ça te dirait de t'amuser ? »

FICHE ET CODES PAR ILMARË

_________________


le pouvoir de l'éclipse lelele :
 

ZHE BIG BAD IN DA PLACE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
S. Brooklyn O'Malley

❖ Date de naissance : 03/05/1988
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 4836
❖ Avatar : Elizabeth Olsen
❖ Crédits : aandy (avatar) & tumblr. (profil) & Okinnel (signature) & DIA89/Aandy (gifs signature)
❖ Multicomptes : Lennox B. Hunter
❖ image :
❖ Âge personnage : 26 ans
❖ Profession : Entraineur à la Fosse, temporairement Responsable
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Son coeur
❖ Playlist : ASHES REMAIN on my own, THREE DAYS GRACE painkiller



MessageSujet: Re: renegades (brooklyn) Jeu 14 Juil - 12:43

Let the bodies hit the floor ft. Ezra & Brooklyn
Cela ne faisait pas très longtemps que Brooklyn avait rejoint sa nouvelle faction. Son initiation ne faisait que commencer et elle ne pouvait pour le moment pas dire que c’était l’extase. Son test l’avait révélé comme Audacieuse mais elle avait surtout saisi cette perche pour fuir sa maison, ses parents et sa vie le nez dans les bouquins. Et qu’elle meilleure solution pour se rebeller que de passer du cerveau au corps. Son corps qu’elle découvrait à mesure de l’entrainement. Elle avait découvert des plus dont elle ignorait jusque-là l’existence et elle avait surtout découvert que le pouvait avoir mal à des endroits improbables ou bien partout en même temps. Il s’agissait d’un dépaysement total pour la blonde qui ne regrettait pas son choix, mais regrettait de ne pas avoir une meilleure condition physique. Elle était bien derrière les autres prospects et les différents hématomes qui recouvraient son épiderme étaient la preuve de son classement dans le tableau.

Heureusement, rejoindre la Fosse comportait aussi ses avantages. Elle n’avait plus ouvert un bouquin depuis des jours et puis surtout il y avait Salem, son cousin. Lyn se souvenait de lui tout gamin et c’était assez étrange de retrouver un homme maintenant, mais sans lui, elle aurait probablement déjà abandonné. Elle ne s’était pas attendue à cette violence en changeant de faction et il lui avait accordé son aide. Il lui avait offert une main pour la tirer vers le haut et ne pas finir au fond du gouffre. Et en cette nouvelle journée d’entrainement, elle espérait bien pouvoir impressionner son instructeur avec cet enchainement que son cousin lui avait appris la veille au soir. Car oui, bosser avec Salem signifiait qu’elle devait pousser son corps encore plus loin pour parvenir à l’excellence, mais elle possédait déjà cette caractéristique propre aux Erudits. En tout cas avec le groupe de novice auquel elle appartenait, Brook pénétra dans la salle d’entrainement.

Elle commença à se diriger vers le tapis d’entrainement lorsqu’un bras inconnu se posa sur ses épaules et l’attira loin de son groupe. Elle se sentie un peu comme la brebis éloignée du troupeau par le loup affamé mais fit taire son angoisse pour écouter ce que le jeune lui disait. Brook ne distingua pas très bien son visage dissimulé sous une capuche et elle ne comprit pas très bien ce qu’il débita à la suite de son salut mais elle tenta de décortiquer ce qu’il était en train de lui dire. Le jeune homme parla de livre et de sauver sa vie mais cela ne faisait pas plus de sens. La blonde jeta un coup d’œil derrière eux, inquiète de la sanction qu’elle pourrait se prendre si elle ratait la session mais il tenta de la rassurer tout en l’entrainant toujours plus vite vers la sortie. Il lui demanda enfin si elle avait envie de s’amuser.

Il s’agissait d’un concept étrange pour l’adolescente qui n’avait jamais eu l’occasion de le faire avant de quitter sa famille. Bien sûr elle avait envie de rigoler un peu et de relâcher la pression parce qu’elle stagnait toujours vers le bas et qu’elle avait envie de juste souffler un peu mais son entraineur lui avait assez souvent répéter que se reposer était pour les faibles, pour ceux qui n’étaient pas Audacieux. Et elle n’avait aucunement l’intention de se retrouver Sans-Faction. Elle ne pouvait pas se le permettre. « Euh oui mais je dois retourner à l’entrainement, si j’ai une mauvaise note aujourd’hui je vais repasser sous la ligne. » Et Lyn n’y tenait clairement pas. D’un autre côté elle avait parlé d’une toute petite voix, un peu timide et sans oser regarder le brun dans les yeux. Elle ne savait pas qui il était et elle avait un peu peur de tomber dans un piège tendu tendus par les aînés pour savoir qui était véritablement tailler pour rejoindre la faction des protecteurs.

« Mais plus tard peut-être ? » Tenta-t-elle pour ne pas paraître trop impolie. Brooklyn l’avait peut-être déjà croisé mais son visage ne lui disait rien pour le moment et il avait beau être en bon terme avec l’instructeur, ce n’était pas son cas. Il ne l’appréciait pas, il ne la croyait pas capable de s’en sortir et si elle séchait, elle lui prouverait qu’il avait raison et prendre des risques ce n’était pas son genre. Elle avait beau avoir raccroché son manteau d’Érudite, elle n’allait pas pouvoir changer du jour au lendemain, et cet homme lui paraissait être un mauvais calcul. Maintenant, la demoiselle n’était pas infaillible et pouvait se tromper, et s’il voulait sympathiser, il finirait bien par lui dire pourquoi elle et pas une autre, et il reviendrait à la fin de la journée, quand elle aurait quartier libre.


code by lizzou × gifs by tumblr/aandy

_________________

bring me out
Come and find me in the dark now Everyday by myself I'm breaking down I don't wanna fight alone anymore Bring me out From the prison of my own pride My God, I need a hope I can't deny In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Ezra S. Ravenscar

❖ Date de naissance : 28/12/1998
❖ Barge depuis : 20/08/2015
❖ Messages : 1979
❖ Avatar : jared leto.
❖ Crédits : faust (vava) + tumblr (gifs) + disturbed (signa)
❖ Multicomptes : silena m. eastwood + maven k. morgenstern.
❖ image :
❖ Âge personnage : 35 yo.
❖ Profession : gérant de flesh & blood, extravagant maître d'un trafic obscur & illégal.
❖ Faction : dauntless.
❖ Forces & Faiblesses : les audaces capricieuses qui dérivent en inconsciences.
❖ Philosophie : take the best, fuck the rest.
❖ Playlist : DIGITAL DAGGERS, the devil within + GET SCARED, sarcasm + MUSE, madness + MELANIE MARTINEZ, mad hatter + THE WEEKND, reminder + ELLE KING, where the devil don't go + CAGE THE ELEPHANT, ain't no rest for the wicked + HALSEY, control + TWENTY-ONE PILOTS, heathens + ROYAL DELUXE, i'm a wanted man + THE WHITE STRIPES, seven nation army + KARLIENE, become the beast.



MessageSujet: Re: renegades (brooklyn) Mer 30 Nov - 21:25




renegades
Two kids, you and me






what the fuck ? l'absurdité te noue la gorge ; tes orbes céruléennes s'écarquillent, et t'as pas la moindre putain d'idée de pourquoi elle est en train de tergiverser, de douter, d'hésiter. comme si tenter de viser d'une lame le cœur d'une cible inerte, d'écouter un imbécile rébarbatif déblatérer ô combien mademoiselle est une petite merde arrogante écrasée sous la semelle de sa chaussure pourrie, et ô combien ses chances de parvenir à se hisser parmi les plus talentueux étaient équivalentes aux siennes de savoir épeler correctement le mot intelligence, était plus intéressant que de s'aventurer à la frontière de ton monde, d'y graviter & d'avoir au bord du cœur les saveurs de l'adrénaline et de la liberté. t'en ricanerais volontiers si le fil de ses pensées ne t'avais sans doute pas déjà forgé l'image fort reluisante d'un cinglé. mais voilà, l'érudition pourrissant les veines y sème encore ses graines de platitude ; la demoiselle est un peu perdue, ingénue inconsciente dérivant sur l'île de violence de ces terres gorgées de fureur et d'inconscience. tu la trouves un peu trop rigide, sérieuse, un peu trop à leur image, droite & sage. et c'est ce que tu vas changer, gamin capricieux & inconsistant, tu vas lui apprendre. alors, lorsqu'elle tente l'outrage de s'enfuir, tes doigts s'enroulent autour de son bras, d'une pulsion réduisent la distance entre vos carcasses. « le risque n'attends pas, chérie ». la malice du sourire, habile compagne des desseins subtiles. cette fois, le refus n'est plus toléré & c'est sans attendre ses protestations que tu l'entraînes jusqu'à la cafétéria où l'étreinte se défait, où les regards se confrontent, se mêlent d'amusement & de contrariété. tyran infantile, ignorant la volonté de l'innocence gracile, tu hausses nonchalamment les épaules et lui offre ton sourire le plus doucereusement versatile.  « si tu tiens tant que ça à tes putains d'notes, t'as qu'à te dire que tu viens d'être officiellement prise en charge par l'instructeur le plus génial de ce charmant lieu de vie. » vanité incommensurable & immuable qu'accompagne un sarcastique clin d’œil. irrécupérable, t'es irrécupérable & après les détours de tes mascarades, tu défiles entre les rangs d'audacieux pendant que tu te sers insouciant deux cafés avant de revenir vers elle de tes airs enchantés ... et pour cela bien trop inquiétants. « tu vas devenir audacieuse, alors arrête de suivre obsessionnellement les règles. t'es plus chez les érudits, brookie. si t'es assez maligne tu t'feras pas prendre, si tu l'es pas ... tant pis pour toi. » brooklyn, c'est le genre de fille qui a besoin d'aide pour comprendre. et toi t'es justement le genre de mec qui aide à comprendre les gens qui ont du mal à comprendre.

L'idée a déjà germée depuis longtemps dans ton esprit dément lorsque lorgnant le molosse prenant sa pause à vos côtés, tu lèves lentement le gobelet de café au dessus de sa tête, croise les opales glacées de ton acolyte forcée, lui adresse la moue de ces gamins qui s'apprêtent à faire une grosse connerie et qui ne vont pas s'arrêter, & renverse brutalement le liquide brûlant sur le haut du crâne de monsieur avant de glisser le fameux gobelet entre les mains de brooklyn. l'effet de surprise marche toujours. toujours. on pense qu'il n'osera pas, qu'il fait ça pour rire, qu'il est suicidaire, qu'il ne va pas nous désigner coupable. perfidie ? non, pédagogie. et puis monsieur ne met pas longtemps à se retourner & à dégueuler sa rage, à grogner une myriade d'injures, de promesses en l'air, de vengeances prématurées, il vous surplombe de toute sa hauteur, vous accable d'horreurs. voilà même que toi & ta carcasse dégingandée se ratatinent ; contraint de lever le menton, levant tranquillement tes diaphanes vers la face écarlate de l'instrument de ton innocent crime.  « qu'est-ce. que. tu. viens. de. faire ? » il a encore la force d'articuler les syllabes crachées dans un élan de colère, et toi, auréolé d'innocence, muni d'une moue atrocement vexée tu oses répondre sur le ton de l'indigné un : « moi ? mais je n'ai rien fais du tout, mon verre est plein. » atroce petit diablotin, les rouages tournent, tournent, et le piège se referme sous ton regard mutin lorsque sous son regard assassin tu secoues le second gobelet acheté pour cet infâme dessein. son regard dévie alors sur ta joyeuse compagnie, se pâment des enfers de la fureur qui présage la longue et douloureuse agonie. ses poings se referment convulsivement ; tu recules d'un pas, frôlant au passage sa toute nouvelle proie. « soit tu viens avec moi, soit tu tentes ta chance avec lui. »

alors, brooklyn, tu vas t'amuser avec qui ?


FICHE ET CODES PAR ILMARË

_________________


le pouvoir de l'éclipse lelele :
 

ZHE BIG BAD IN DA PLACE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
S. Brooklyn O'Malley

❖ Date de naissance : 03/05/1988
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 4836
❖ Avatar : Elizabeth Olsen
❖ Crédits : aandy (avatar) & tumblr. (profil) & Okinnel (signature) & DIA89/Aandy (gifs signature)
❖ Multicomptes : Lennox B. Hunter
❖ image :
❖ Âge personnage : 26 ans
❖ Profession : Entraineur à la Fosse, temporairement Responsable
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Son coeur
❖ Playlist : ASHES REMAIN on my own, THREE DAYS GRACE painkiller



MessageSujet: Re: renegades (brooklyn) Mar 6 Déc - 11:39

Let the bodies hit the floor ft. Ezra & Brooklyn
Visiblement la politesse et le bon sens ne fonctionnaient pas avec cet homme qui malgré la maigre protestation continua de l’emmener à l’écart de la salle d’entrainement. Et ce fut pire lorsque Brooklyn tenta de se soustraire à la prise qu’il exerçait sur son épaule. Il la retint avec une fermeté qui lui fit presque peur, et colla leur corps sans la moindre pudeur pour lui déclarer que le risque n’attendait pas. Elle avait désormais complètement peur et s’en voulu pour cela. Ce n’était pas digne d’une Audacieuse, la peur était pour les faibles et ceux qui se cachaient justement derrière leur faction. Du moins c’était ce que son entraineur principal lui répétait sans cesse parce qu’elle n’osait pas taper ou criait trop facilement quand elle prenait un coup. Sans avoir son mot à dire, elle le suivi donc jusqu’à la cafétéria.

Là-bas, Lyn retrouva son bras et envisagea encore une fois de s’enfuir et de retrouver son groupe mais quelque chose au fond de son esprit lui disait que ce n’était pas une bonne idée. Elle ignorait qui était ce type et ce qu’il lui voulait mais elle avait sentie pendant le trajet qu’un refus de sa part serait des plus mal venus et avec ce sourire quasiment démoniaque qui avait éclairé son visage, la jeune fille préférait ne pas s’attirer son courroux. Comme s’il se voulait rassurant, il lui indiqua être le meilleur de tous les entraineurs ce dont elle douta fortement. A son arrivée, elle avait eu droit à la présentation des divers entraineurs, du responsable de la Fosse et des Dirigeants et elle n’y avait pas vu cet homme.

Et sans son nom, aucun moyen de savoir si par hasard il avait fait partie des absents lors de cette introduction. Lyn ne réagit donc pas au clin d’œil et garda un visage très fermé. Elle regardait souvent derrière elle, cherchant un moyen de s’enfuir sans le froisser ou bien juste une personne dans l’assistance qui pourrait lui venir en aide. Malheureusement chacun vaquait à ses occupations et personne ne lui accordait le moindre intérêt. Debout et mal à l’aise, l’ancienne Érudite attendit, incapable de bouger, le retour du brun, deux cafés en main mais qu’il ne lui tendit pas. Au lieu de cela, il tenta de lui expliquer que les règles étaient faites pour être brisées et qu’il fallait ensuite être suffisamment intelligent pour ne pas se faire prendre.

Cela laissa la blonde songeuse un instant. Elle croyait pourtant que s’il y avait bien un endroit où les règles prévalaient sur tout le reste, c’était ici, chez les Audacieux. Ils protégeaient la ville et faisaient appliquer la loi, comment pouvait-on penser qu’il faille la contourner au sein même de la Fosse. Cela n’avait absolument aucun sens, et pas seulement pour quelqu’un comme elle qui venait d’une autre faction. Ce mec ne devait pas avoir la lumière à tous les étages, se dit-elle en le regardant avec un regard interrogateur avant de réellement se rendre compte de ce qu’il était en train de faire. Perdue dans ses pensées, elle ne l’avait pas vu lever le bras au-dessus de cet homme à la carrure de taureau, la tasse de café placée au-dessus de sa tête.

Tendant lentement la main vers lui, comme vers un suicidaire au bord du précipice, Brook articula un non silencieux pour ne pas avertir la victime et laisser au brun le temps de se rétracter. Toutefois il ne lui fut pas difficile de deviner qu’il ne s’arrêterait pas en si bon chemin, il avait ce sourire, ce maigre sourire qui disait qu’il n’en était même pas désolé et rapidement le liquide brûlant se déversa sur la tête de l’innocent et le verre vide entre les mains de la demoiselle qui resta bloquée par la surprise. Le colosse cracha littéralement sa rage, d’abord sur le brun, avec raison puis ce dernier fit remarquer qu’il était celui des deux avec une tasse pleine. Lyn dégluti avec difficulté en comprenant le piège dans lequel elle venait de tomber à pied joints.

L’enflure, pensa-t-elle alors que l’autre s’approchait dangereusement d’elle, la dominant d’une bonne tête et son corps deux fois plus large que le sien. Toujours incapable de bougée, la blonde ne put même pas tourner son regard incrédule sur le jeune homme qui venait de l’avertir qu’il ne lui viendrait pas en aide. Réfléchir, elle devait réfléchir et vite. Elle n’avait ni envie de devoir s’excuser et discuter avec la montagne de muscle qui commençait à lever la main vers sa gorge, et elle n’avait pas plus envie de se retrouver toute la journée avec cet homme qui lui avait déjà attiré suffisamment de problème. Elle jeta alors son gobelet vide au visage de son ennemi le plus imminent et fit de même avec celui que l’entraineur auto-proclamé avait toujours en main, en donnant un coup dedans. Brook tourna ensuite les talons et se mit à courir droit devant elle, pour fuir le plus vite et le plus loin possible.

code by lizzou × gifs by tumblr/aandy

_________________

bring me out
Come and find me in the dark now Everyday by myself I'm breaking down I don't wanna fight alone anymore Bring me out From the prison of my own pride My God, I need a hope I can't deny In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Ezra S. Ravenscar

❖ Date de naissance : 28/12/1998
❖ Barge depuis : 20/08/2015
❖ Messages : 1979
❖ Avatar : jared leto.
❖ Crédits : faust (vava) + tumblr (gifs) + disturbed (signa)
❖ Multicomptes : silena m. eastwood + maven k. morgenstern.
❖ image :
❖ Âge personnage : 35 yo.
❖ Profession : gérant de flesh & blood, extravagant maître d'un trafic obscur & illégal.
❖ Faction : dauntless.
❖ Forces & Faiblesses : les audaces capricieuses qui dérivent en inconsciences.
❖ Philosophie : take the best, fuck the rest.
❖ Playlist : DIGITAL DAGGERS, the devil within + GET SCARED, sarcasm + MUSE, madness + MELANIE MARTINEZ, mad hatter + THE WEEKND, reminder + ELLE KING, where the devil don't go + CAGE THE ELEPHANT, ain't no rest for the wicked + HALSEY, control + TWENTY-ONE PILOTS, heathens + ROYAL DELUXE, i'm a wanted man + THE WHITE STRIPES, seven nation army + KARLIENE, become the beast.



MessageSujet: Re: renegades (brooklyn) Mar 13 Juin - 21:35


EZRYN + RENEGADES
two kids, you and me  ☆ Long live the pioneers, Rebels and mutineers. Go forth and have no fear, Come close and lend an ear.

y'a des jours comme ça, où la vie te chie littéralement à la gueule. ouais, t'as cherché l'amusement à ses dépens, l'enchaînant à tes caprices pulsionnels pour tuer le temps. ouais, t'as peut-être, un peu, légèrement, innocemment, transgressé certaines règles. ouais. mais ça n'a jamais été un crime, de risquer le passage à tabac d'une adolescente — après tout, si elle n'était pas assez maligne pour éviter de s'faire démolir, c'était pas ta faute. mais est-ce que ce geste d'égocentrisme machinal méritait de se faire renverser ton café, payé avec ton fric, sur ton tee-shirt ? seriously ? férocement indigné, encore grimaçant à la morsure incandescente du café écorchant ta carne humide, tu relèves tes mires délavées sur la présumée présente auteure du crime avec la délicate intention de l'apostropher d'une myriade d'insultes colorées.  « t'es vraiment-- » la plainte crève au bord des lèvres, tandis que ton reflet se froisse d'étonnement ; la garce a foutu l'camp, et le pion baraqué est parti à la chasse à la garce — sans même s'inquiéter de ton état émotionnel, by the way. putain d'ingrats. époussetant (inutilement) ton tee-shirt (sale), tu t'étires, aperçoit l'ombre du chasseur s'évaporer au coin d'une allée, et pousse un long, profond, et mélancolique soupir. « not my best idea » que tu commentes pragmatiquement, rejetant ton gobelet vide par dessus ton épaule.

les dédales de la fosse, labyrinthique perdition gonflée des insaisissables murmures qui chantent et s'étiolent le long de ses interminables murs. roi des catacombes, sur ces pauvres fous qui courent pour mieux se perdre, tu étires ton ombre rieuse et profonde qui tranquillement s'ourle à leurs chevilles vagabondes. d'un couloir à l'autre, méandres dédaléennes estampées dans un repli de ta mémoire, tu décèles d'un regard le renfoncement parfait contre lequel indolent tu viens t'adosser. quelques minutes à peine, et la cavalcade de pas de course dérivent jusqu'à toi, et dispensant l'obscurité d'un sourire grossièrement arrogant, tu bondis, fulgurant, agrippe la gamine d'un mouvement précis et violent pour la plaquer à l'ombre de ton renfoncement, une paume équivoque appuyée sur ses lippes. le « shh » qui précède est presque moqueur, autant que l'index qui se dresse contre tes lèvres malicieuses alors que tu défais lentement ton étreinte. elle te sous-estime, un peu comme toi tu la sous-estime — non pas que tu admettes que bousiller ton tee-shirt était un juste retour de bâton. « on a pas beaucoup d'temps, alors je vais abréger. » que tu commences, tendant l'oreille à la lourde mélodie des pas titanesques de ton pion prévisiblement proche. « t'as deux options, o'malley. soit j'te pousse dans ... » et d'un regard théâtral sur ta montre imaginaire, tu mimes les grains sinuant au bon vouloir de l'apesanteur, les sables du temps, le destin à la croisée des chemins. « environ une minute, et tu feras plus ample connaissance avec notre cher ami lors d'une collision très intime. soit tu restes avec moi, ce qui sera sans doute pire, mais beaucoup plus drôle. » tes doigts accrochent obstinément son bras, prêts à signer sa perte. et les remords sont invisibles, la lueur de défi diluée dans tes iris cyanosées qui narguent, la curiosité entamant la patience enfantine qui s'exalte lorsque l'instant risible se dessine. les secondes défilent, les sons s'affilent et, simultanément, ton sourire se fait plus versatile.

« tic tac, brookie. tic tac. »




_________________


le pouvoir de l'éclipse lelele :
 

ZHE BIG BAD IN DA PLACE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
S. Brooklyn O'Malley

❖ Date de naissance : 03/05/1988
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 4836
❖ Avatar : Elizabeth Olsen
❖ Crédits : aandy (avatar) & tumblr. (profil) & Okinnel (signature) & DIA89/Aandy (gifs signature)
❖ Multicomptes : Lennox B. Hunter
❖ image :
❖ Âge personnage : 26 ans
❖ Profession : Entraineur à la Fosse, temporairement Responsable
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Son coeur
❖ Playlist : ASHES REMAIN on my own, THREE DAYS GRACE painkiller



MessageSujet: Re: renegades (brooklyn) Sam 26 Aoû - 16:46

Let the bodies hit the floor ft. Ezra & Brooklyn
Courir. C’était tout ce qui comptait à cet instant précis. Courir pour sauver sa vie et peut-être sa réputation. C’était la seule chose à laquelle pouvait penser Brooklyn alors qu’elle poussait son corps comme à l’entrainement et se perdait dans les dédales de la Fosse. Mais lorsque le Minotaure vous pourchassait, la sortie du labyrinthe importait bien moins que de semer la bête sauvage avant qu’elle ne vous embroche. La jeune fille ne comprenait toujours pas comment elle avait pu se laisser embringuer dans cette histoire. Dès l’instant où le brin avait posé la main sur son épaule, elle aurait dû se défaire de lui, quitte à implorer l’aide de son entraineur. Elle n’avait certes pas une bonne image à ses yeux et cela n’aurait rien arrangé mais cela aurait été toujours mieux que de se perdre tout en tentant d’échapper à un Audacieux confirmé et très en colère.

Sans compter le psychopathe qui l’avait mise dans ce pétrin. Et en parlant du loup, alors que la brunette effectuait un énième virage dans le but de désorienter celui qui la pourchassait, une main venue de nulle part la saisie et l’attira dans les ténèbres. L’image allégorique rejoignant alors parfaitement la réalité. Lyn écarquilla les yeux, prête à hurler tout son soul mais une dextre adroite vint étouffer les sons possible de quitter ses lèvres. Elle reconnut alors le brun et son air de ne pas y toucher. Elle le foudroya du regard dans le même temps qu’il lui intimait le silence. Une boule se forma immédiatement dans son ventre. Que pouvait-il bien encore lui réserver pour lui faire tomber le ciel sur la tête, se demanda-t-elle en l’écoutant mentionner le manque de temps. Deux options, deux possibilités mais aucune ne lui convenait.

De deux maux il fallait toujours choisir le moindre mais il était en l’occurrence difficile de déterminé lequel était quoi. Entre se faire démolir pour une chose qu’elle n’avait pas faite et suivre un taré probablement jusqu’à sa cachette en Enfer. Malgré elle, Brook se laissa envahir par la panique. Mâchoires et poings se crispèrent alors que son cerveau refusait de fonctionner. L’instinct pris la relève et relâchant sa main droite, la prospecte qu’elle était, vint écraser la base de sa paume contre le nez du brun et remonta violemment comme pour faire rentrer l’os dans la boite crânienne. Elle sut immédiatement que c’était une erreur, car sans lui avoir jamais rien fait, sans l’avoir jamais vu, il cherchait déjà à lui faire la misère, alors après lui avoir ébouillanté la tête et lui avoir démoli le nez, cela ne pourrait être que pire.

Mais Shadow ne possédait pas encore suffisamment de sang-froid, elle ne possédait pas encore les bases du jeu de la vie adulte. Elle n’avait fait que répondre à l’attaque mentale qu’il s’amusait à faire à son encontre. Et pour couronner le tout, elle le repoussa pour qu’il se retrouve sur le chemin de la brute épaisse qui la cherchait. Cela eut pour effet de la bloquer dans ce recoin sombre mais cela lui donnait surtout une minute supplémentaire pour réfléchir bien que son cerveau ait activé le mode pilote automatique. Elle ne s’en sortirait jamais indemne. A chaque nouvel obstacle, elle se mettait le brun, qui ne s’était toujours pas présenté, un peu plus à dos et énervait aussi très certainement l’Audacieux qui se retrouvait mêler à cette histoire sans avoir rien demandé non plus. C’était la merde.

code by lizzou × gifs by tumblr/aandy

_________________

bring me out
Come and find me in the dark now Everyday by myself I'm breaking down I don't wanna fight alone anymore Bring me out From the prison of my own pride My God, I need a hope I can't deny In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


one choice can transform you
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: renegades (brooklyn)

Revenir en haut Aller en bas
 

renegades (brooklyn)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vente] Armée SM Chaos complètes et peintes, Armorcast et renegades et OOP inside !!
» Hailee Brooklyn Bucket
» Danseurs de Fangorn - Shadow Renegades : 4-2
» Avis aux collectioneurs de voitures miniatures
» BROOKLYN NETS!!!!!!!!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › West Side :: La fosse-