Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Phoebe L. Parker

❖ Date de naissance : 23/10/1996
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 843
❖ Avatar : The definition of courage : Lea Michele ♥
❖ Crédits : @cranberry
❖ Multicomptes : Aymrick S. Micelli ♥
❖ image :
❖ Âge personnage : 21 ans
❖ Profession : Maniement des armes ( couteaux ), employée à Bitter Aloes & chanteuse
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Vous cacher mes faiblesses et prétendre que rien ne peut m'atteindre.
❖ Philosophie : « Whether it's a heart attack or a heartbreak, the show must go on. »
❖ Playlist : Louder & Places by Lea Michele ; The Original High by Adam Lambert ; Some lessons learned by Kristin Chenoweth ; 'Queen of Swords', 'Wind Beneath my Wings', 'Show Me', 'Small World', 'Like Lightning' & 'I See You' by Idina Menzel, 'Happy Ending' by Mika



MessageSujet: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Mar 21 Fév - 0:24




Nathaniel & Phoebe
« La peur est la douleur qui découle en prévision du mal. » Aristote

Je crois pouvoir dire, sincèrement, que pour la première fois de ma vie, j'allais bien. Pas parfaitement bien, c'est impossible compte tenu de tout ce qu'il se passe... mais disons mieux ? J'avais... disons un courage supplémentaire. Une force que je n'avais que grâce à lui. Et à l'inverse... je craignais plus que tout ce que le fait d'être ensemble pouvait signifier, pour sa sécurité. J'essayais de ne pas trop nous exposer, aussi idiot que cela soit après toute la scène que j'avais faite pour nous réunir. Je comptais sur la tendance des gens à oublier les événements tant qu'on ne les relançait pas dessus, même si je ne comptais pas sur cette même capacité de la part du Conseil. Pour la première fois de ma vie, je voulais plus que tout me la jouer discrète, car pour la première fois de ma vie, j'avais véritablement beaucoup à perdre. Je ne sais pas si Nathan l'a véritablement remarqué, si c'est le cas il n'a rien dit. Peut-être qu'il aime l'idée de se cacher un peu, juste pour le plaisir d'avoir l'impression de braver un interdit. Ou peut-être ne cherche-t-il plus vraiment à comprendre le sens de mes actes. A moins qu'il n'ait trop peur de dire ou faire quelque chose qui nous briserait déjà...
Quoi qu'il en soit, j'étais bien. J'avais peur de tout, mais... j'étais bien par rapport à la façon dont je me sentais à sa simple pensée. Tant qu'il serait à mes côtés... je ne craignais rien. Je n'aurai pas la prétention de dire que je voyais la vie d'un côté davantage positif, notamment parce que je voyais toutes les possibilités pouvant être mises en oeuvre pour nous l'éloigner l'un de l'autre, l'avenir incertain, les risques, bref, vous voyez le tableau... Mais il y avait définitivement de bonnes ondes dans ma vie et un peu d'espoir, contrairement à ce dont était habitué mon quotidien. Et pour cela, j'étais reconnaissante.
Cependant, et la vie n'a de cesse de me le rappeler... lorsque les choses vont un peu trop bien, le vent tourne et les ennuis reviennent à grand pas... un peu comme ce soir !
Pour vous expliquer, je venais tout juste d'être employée au Bitter Aloes, une petite herboristerie où Mme Pratchett, une vieille dame absolument formidable, me formait pour que je puisse l'aider. La soirée avait donc été un peu cocooning pour une fois, avec un film et toute sorte de plantes pour la détente et la relaxation. Entre infusion et préparation d'un parfum d'ambiance, la soirée n'aurait pas pu être plus parfaite ( en tout cas pas pour une soirée en solo ). Résultant quoi pour une fois, j'étais vraiment partie me coucher, au lieu de faire une demi nuit et de passer la majorité de mon temps à vagabonder dehors. Ah si, je vous jure, ça m'arrive ! Personne ne pourrait véritablement tenir sans faire une nuit complète au moins trois fois par mois !
Cela dit, détendue ou pas, amoureuse ou pas, fatiguée ou pas... mes réflexes restent intactes et ne croyez jamais que vous pourrez faire n'importe quoi sans me réveiller. Croyez moi, qu'un parfait inconnu entre par ma porte d'entrée ne pouvait pas passer inaperçu, notamment considérant le fait que je n'attendais personne et que personne n'avait l'habitude de venir squatter chez moi, ou encore quand cette personne se faisait le pas lourd, pas très adroit et se cognait ça et là dans les meubles ou les murs. L'apothéose cependant fut que cette personne entre dans ma chambre, une forte odeur d'alcool imbibant soudain la pièce, fasse Dieu-sait-quoi à côté du lit avant de s'allonger dedans et devenir essayer de glisser ses mains sur moi.
Alors je vous entend penser d'ici ; quel besoin avais-je d'attendre que les choses aillent aussi loin avant de réagir ? ...Le même besoin que celui qui me poussait à aller me balader seule dans le dead-end ou à aller titiller le Conseil en sachant très bien que je risque de mordre la poussière : l'adrénaline. Ainsi que l'attrait des situations saugrenues. Et possiblement aussi le fait qu'une part de moi aimait se retrouver dans des situations particulières. Cela me donnait l'avantage d'avoir le droit de réagir encore plus excessivement qu'à la base, et donc de torturer un peu plus !
Ma main vint se glisser entre celles de l'intrus, presque gentiment, pour ensuite me retourner et lui commencer par lui forcer la main dans le sens inverse de la jointure, bien déterminée à la lui péter.
-Nathaniel ?!
Et beh heureusement que je me suis retournée moi... lâchant sa main, je le poussais cependant hors de mon lit.
-Je peux savoir ce que tu fiches ici ? Et... non, sincèrement, va te laver, tu pues l'alcool c'est l'horreur ! J'ose même pas craquer une allumette de peur que tu exploses ! Et qu'est-ce que tu viens faire chez moi à cette heure ci, on t'a jamais dis que c'était suspect de rentrer dans une maison qui n'est pas la tienne au beau milieu de la nuit, même chez ta petite amie ? J'étais à deux doigts de te péter la main ! ...Et pas que d'ailleurs.
J'allumais la lumière, enfilais un peignoir et ouvrais la fenêtre. GOSH il n'y est pas allé de main morte ! ...Et ce n'était pas franchement pour me rassurer. Bras croisés, pas franchement énervée mais plus contrariée et légèrement déçue, je regardais l'épave avec laquelle j'avais accepter de partager ma vie. C'était vraiment ça que je récoltais ? Un poivrot qui ne verrait même pas le problème à cette histoire ? Non parce que... acceptez le ou pas. Ca comment comme ça. Et quand ça devient une habitude, quand votre cerveau est habitué à être imbibé d'alcool, cela devient comme une drogue. Et devinez qui en pâtit et fini malheureux ? Ouais, ceux qui doivent vivre avec eux. Et la vérité ? Si vous refusez de le voir maintenant, c'est peut-être bien que vous avez déjà le nez en plein dans ce problème. Mais cela vous regarde. Pour ma part, je ne veux ni d'un alcoolique, ni d'un futur alcoolique dans ma vie. Je crois qu'elle est déjà assez merdique ainsi.
-La salle de bain est derrière toi. Va te laver s'il te plaît lâchais-je d'une voix blanche, droite comme un I, tendue comme un balai et incapable de le regarder en face.

© fiche by disturbed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Nathaniel L. Jenkins

❖ Date de naissance : 14/03/1991
❖ Barge depuis : 01/09/2015
❖ Messages : 485
❖ Avatar : Colin O'Donoghue
❖ Crédits : Avatar (Phoebe ♥) † Gifs profil(Lunatic Café) + Gifs signature (Texas Flood ♥)
❖ Multicomptes : Keira C. Vander
❖ image :
❖ Âge personnage : 32 ans
❖ Profession : Employé au Hive
❖ Faction : Audacieux



MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Lun 15 Mai - 10:05

La ville se transformait en un bateau géant. Le sol tanguait, pareil à un paquebot malmené par les vagues. Se déplacer sans zigzaguer était aussi impossible que de ne pas rire des conneries de Klauvis ou de Zezette. Ah! Ces deux morues lui manquaient déjà alors qu’il venait à peine de les quitter. Ses potos de beuveries! Ils les aimaient bien. Passer du temps en leur compagnie lui permettait de souffler un peu. Entre Savannah qui se tapait une grosse déprime à cause des missions kamikazes de Keira, Phoebe qui s’avérait bien pire en terme de mission suicide, Charlize, sa femme tequila pour qui il se faisait du soucis… ouais… On va stopper la liste maintenant. Pour un homme cherchant le moins possible à s’impliquer, des soucis, il en avait une petite pelleté. Et toujours causés à cause des femmes! Ouais! Sacré bonnes femmes. Il devait bien le reconnaître, les nanas de sa vie avaient plus de couilles que la plupart des Audacieux prétendument virils. Et il les aimait, ses petites casses burnes. Certe, il en aimait une d’un amour bien moins chaste que pour les deux autres, néanmoins, on ne pouvait être parfait en tout point. Il avait succombé aux charmes déroutants et cinglants de mademoiselle Parker. Reine des Castratrices. Princesse de la Violence. Ses sourires n’en demeuraient pas moins la chose la plus douce à porter. Et son regard n’en était que plus envoûtant.

Après quelques altercations avec des réverbères, l’audacieux finit enfin par trouver la maison de sa tendre et douce. Ah. Sa belle au bois dormant. Et d’un doux baiser il allait la sortir de son éternel sommeil pour lui faire connaître les joies de la volupté. Ou pas. Qu’il commence déjà par marcher droit. L’alcool rendait ses mouvements moins fluides. Sa coordination en pâtissait sérieusement. Si bien qu’ouvrir la porte, un geste pourtant peu compliqué, lui prit un temps fou. Tout du moins un laps de temps bien plus élevé qu’à la normal. Nathaniel était doué pour s’infiltrer, d’habitudes. Il était également très doué pour fuir un appartement en douce, à l’arrivée malavisée du mari cocu. Mais ça, c’était avant. Avant que Phoebe ne lui jette un sort et capture son cœur de pirate volage.

Une fois à l’intérieur de la forteresse, le prince (pas) charmant se fraya un chemin parmi le salon. Ses genoux percutèrent quelques meubles, le canapé. Sa face se retrouva malencontreusement encastrée dans la porte de chambre. Se frottant le nez d’une main, il ouvrit la maudite porte de l’autre. Encore une action compliquée qu’il dut reprendre à plusieurs reprises. La poignée bougeait toute seule. Comment savoir quand la saisir? C’était pire que le jeu de la pêche au canard. Son entreprise réussit, il entendait les cloches de la victoire dans sa tête. Il se sentait glorieux! Il se sentait l’âme d’un champion… un champion à bâbord, bien trop secoué par les vagues de l’alcool. Un cachalot échoué en pleine mer aurait plu gracieux que lui en cet instant. Véritable larve humaine, il s’écroula sur le lit, lâcha un grognement et s’approche de Phoebe, voulant la prendre dans ses bras afin de s’endormir en toute sérénité. Finalement, la nuit de volupté s’était évaporée à l’instant même où sa joue avait rencontré la douceur de l’oreiller. Dormir. Voilà à quoi il aspirait tant. Dormir au côté de sa bien aimée. Voilà à quoi il aspirait d’autant plus. Toutefois, et vous le savez déjà, ça ne pouvait pas se passer aussi simplement. Sans comprendre pourquoi, ni comment, on lui attrapait la main pour retourner son bras dans tous les sens. A part grogner et marmonner des “ça fait mal”, notre pauvre audacieux n’était pas dans la capacité de riposter quoi que ce fût.

— Nathaniel ?!
— Présent.


L’instant d’après, il était libéré mais également éjecté du lit. Lourdement, il s’étala sur le sol, le regard perdu de l’homme déboussolé. Un gros “what the fuck” s’imprimait clairement sur sa face de petit con imbibé alors qu’il se redressait sur son séant.

— Je peux savoir ce que tu fiches ici ?
— Beh en fait…
— Et... non, sincèrement, va te laver, tu pues l'alcool c'est l'horreur ! J'ose même pas craquer une allumette de peur que tu exploses !
— Mais…
— Et qu'est-ce que tu viens faire chez moi à cette heure ci, on t'a jamais dis que c'était suspect de rentrer dans une maison qui n'est pas la tienne au beau milieu de la nuit, même chez ta petite amie ?
— C’est juste que…
— J'étais à deux doigts de te péter la main ! ...Et pas que d'ailleurs.
— Ah.
— La salle de bain est derrière toi. Va te laver s'il te plaît


Gardant le silence, Nathaniel s’attendait une nouvelle fois à être interrompu, mais pas cette fois-ci. Chose très conne… il comprit à cet instant bien précis qu’il n’avait rien à dire pour se justifier. Il n’avait rien à dire tout court à tout ça. Parce que merde, il voulait juste dormir avec sa petite copine. Il ne s’attendait pas à ça… mais d’un autre côté, mademoiselle Parker était la reine des casses-bonbons. N’était-ce pas la raison pour laquelle il l’aimait autant? Se redressant sur ses deux jambes, il se mit à se tapoter le nez à l’aide de son index.

— Alors déjà… je ne vois pas pourquoi tu ferais craquer une allumette. Donc comme ça, ça règle un de nos problèmes, à savoir que tu veux me faire exploser.

Sérieusement, des fois elle avait de drôle d’idées. Pour le reste, il obtempéra. Marchant presque droit, il s’enferma dans la salle de bain et se glissa sous la douche. Bien entendu, avant, il s’était déshabillé. Nu comme un ver, Nathaniel se moussait les cheveux, se frotter le corps et profitait pleinement de l’eau chaude ruisselant sur sa peau. Cette interlude lui permet d’avoir les idées un peu plus clair.

C’est finalement tout propre et en boxer qu’il quitta la salle de bain. Ses cheveux encore mouillés, il s’installa sur le rebord du lit et commençait déjà à se frictionner les cheveux à l’aide d’une serviette sèche.

— Je t’ai emprunté ta brosse à dent.

Bah ouais, il n’allait pas se brosser les dents avec le balai à chiotte, quand même.

_________________

To build a home
There is a house built out of stone. Wooden floors, walls and window sills... Tables and chairs worn by all of the dust. This is a place where I don't feel alone. This is a place where I feel at home... Cause, I built a home.For you. For me. (c) disturbed




Dernière édition par Nathaniel L. Jenkins le Lun 15 Mai - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Phoebe L. Parker

❖ Date de naissance : 23/10/1996
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 843
❖ Avatar : The definition of courage : Lea Michele ♥
❖ Crédits : @cranberry
❖ Multicomptes : Aymrick S. Micelli ♥
❖ image :
❖ Âge personnage : 21 ans
❖ Profession : Maniement des armes ( couteaux ), employée à Bitter Aloes & chanteuse
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Vous cacher mes faiblesses et prétendre que rien ne peut m'atteindre.
❖ Philosophie : « Whether it's a heart attack or a heartbreak, the show must go on. »
❖ Playlist : Louder & Places by Lea Michele ; The Original High by Adam Lambert ; Some lessons learned by Kristin Chenoweth ; 'Queen of Swords', 'Wind Beneath my Wings', 'Show Me', 'Small World', 'Like Lightning' & 'I See You' by Idina Menzel, 'Happy Ending' by Mika



MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Lun 15 Mai - 10:57




Nathaniel & Phoebe
« La peur est la douleur qui découle en prévision du mal. » Aristote

Evidemment qu'il n'y avait rien de mal à ce qu'il vienne chez moi. Cependant, et à moins que je n'ai loupé un épisode important dans notre relation, nous n'en n'étions pas encore au stade du « vivons ensemble ». Nous n'avions même pas pour habitude d'aller systématiquement chez l'autre comme on penserait « je rentre à la maison ». Et sa technique aurait probablement été ridiculement romantique si on aurait pas dit qu'un cambrioleur de bas étage était en train de rentrer chez moi, et surtout s'il n'avait pas pué à ce point. Vous connaissez cette odeur, absolument immonde, quand on entre dans un bar ? Un mélange signifiant de clope ( voire de drogue ), de sueur et d'alcool ? Vous trimbalez cette odeur sur vous lorsque vous en sortez, ce n'est pas bien compliqué compte tenu de la puissance de cette odeur. Mais imaginez ce que cela donne lorsque non seulement vous trimbalez cette odeur, mais qu'en plus de cela vous y avez participé. Lorsque ce ne sont plus juste vos vêtements, ou vos cheveux qu'il faut passer à la machine, mais que tout en vous vous dénonce. Votre haleine, dont je ne sais trop si elle pourrait réveiller un mort ou le convaincre de rester en enfer, vos yeux injectés, la sueur sous vos bras et probablement dans d'autres parties de votre corps dont vous n'auriez jamais pensé pouvoir suer. Le tout combiné à de très mauvais réflexes et à un cerveau ( entre autres organes vitaux ) brûlé un peu plus par tout ce que vous aurez cru bon ingurgiter.

Ouais. Très romantique ! Ca a toujours été mon rêve !

— Alors déjà… je ne vois pas pourquoi tu ferais craquer une allumette, rétorqua-t-il en tapotant le bout de mon nez. Donc comme ça, ça règle un de nos problèmes, à savoir que tu veux me faire exploser.
Est-ce que c'est juste moi ou la fin de sa phrase ne fait... pas sens ? Je présume que c'est bon signe. Au moins, cela prouve que son corps a encore suffisamment de mal à encaisser les doses qu'il s'injecte directement dans l'estomac...
-Oh crois moi Jenkins, si je voulais te tuer, j'utiliserais une option bien plus lente et bien plus subtil.
Non, l'allumette aurait surtout été pour contrer les odeurs absolument abominables qu'il dégageait. Mais effectivement, vu son niveau d'inflammabilité, il est probable que brûler un mélange de fleurs séchées serait moins dangereux et plus efficace.
Nathan se dirigea dans la salle de bain, et à en croire le bruit d'eau qui coule, il semblerait qu'il prit aussi une douche. Je profitais de ce laps de temps pour ouvrir en grand la fenêtre, changer draps, couette et taie d'oreiller. Utile ou pas, cela m'éviterait de sentir cette odeur à nouveau, et cela me permettrait de penser. Aurais-je droit à cela tous les soirs ? Tous ceux qu'il ne passerait pas avec moi se termineraient-ils indubitablement par un Nathaniel torché, incapable de marcher droit et puant à 1 kilomètre à la ronde ? Ou cela restait-il occasionnel ? Je savais qu'il aimait boire, faire la fête. Je l'avais toujours su, mais il faut croire qu'une partie de moi édulcorait encore la situation.
Vous trouvez que je vais trop loin ? Je n'y peux rien. Pour moi, drogue/alcool = danger. Et on ne peut pas vraiment dire que Nathaniel est un pro de la modération. Je ne veux pas le changer, après tout, il ne me le demande pas non plus. Mais, traitez moi de folle, je ne veux pas non plus me retrouver tous les soirs à l'attendre en me demandant s'il rentrera, et dans quel état. Curieux, non ?
Accoudée au rebord de la fenêtre, laissant l'air glacial de la nuit se heurter contre mon visage, j'entendis la porte de la salle de bain s'ouvrir derrière moi.
— Je t’ai emprunté ta brosse à dent.
Il aurait aussi pu en prendre une nouvelle, mais je ne répondis pas. Au moins, il avait fait l'effort de se brosser les dents. Si je commençais à rétorquer ou à chercher la petite bête pour ce genre de chose, je n'obtiendrai même plus cela de lui. Et peut-être que ce serait mérité.
-Merci... lâchais-je avant de me retourner.
Mon souffle se coupa dès l'instant où mes yeux se posèrent sur lui. Okay. Sexy as Hell. Lucifer en personne, à demi nu, posé contre mon lit. Mais je n'allais pas laisser cela me perturber. Enfin... pas trop.
-Tu veux... boire quelque chose ?
Il fallait que je m'occupe, que je fasse quelque chose pour éviter de le regarder et d'oublier pourquoi je lui en voulais.

© fiche by disturbed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Nathaniel L. Jenkins

❖ Date de naissance : 14/03/1991
❖ Barge depuis : 01/09/2015
❖ Messages : 485
❖ Avatar : Colin O'Donoghue
❖ Crédits : Avatar (Phoebe ♥) † Gifs profil(Lunatic Café) + Gifs signature (Texas Flood ♥)
❖ Multicomptes : Keira C. Vander
❖ image :
❖ Âge personnage : 32 ans
❖ Profession : Employé au Hive
❖ Faction : Audacieux



MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Lun 15 Mai - 11:51

Il s’attendait à recevoir les foudres de Phoebe. Il n’aurait pas apprécié mais il aurait compris. Ou presque. Son cerveau fonctionnait au ralenti. Toutefois il fonctionnait assez bien pour comprendre le désagrément causé par sa petite visite impromptue. Même si, et il persistait en cela, ce n’était pas une raison pour vouloir le faire exploser à coup d’allumettes. Il fut donc surpris quand elle lui proposa de boire un truc. Soudainement suspicieux, il cessa de frictionner sa sombre chevelure pour observer le petit bout de femme en face de lui. Chercherait-elle à l’empoisonner? Après tout, elle l’avait dit, qu’elle le tuerait d’une manière subtile dans une longue agonie. D’ailleurs la plupart des meurtrières en série étaient des empoisonneuses.

— Un thé, je veux bien, merci.

Bah oui. Mine de rien, ça restait sa Phoebe. Quand bien même elle serait amenée à mettre un truc dans son verre, ce serait une histoire de laxatif, pas d’empoisonnement. Se pinçant l’arrête du nez, il ferma quelques instant les yeux. Un soupir franchit la barrière de ses lèvres comme si ce simple geste pouvait évacuer l’horrible mal de crâne tonitruant La dernière fois qu’il avait bu autant, Jenna Stackhouse portait encore des culottes. Ce qui n’était plus le cas depuis longtemps.

Quittant le lit, il s’engagea dans le salon. Il venait de gâcher la nuit de sommeil de Phoebe, il n’allait pas, en plus, la laisser seule pour préparer le thé? Okay. Ce n’était pas la tâche la plus rude du monde. Et d’accord, elle n’avait peut-être pas envie de l’avoir dans les pattes présentement, mais quand même… il ne voulait pas rester comme un gros (qu’il était) tout seul dans la chambre. Une fois dans la cuisine, il fouina dans les placard à la recherche d’un truc à grignoter. Quand il mit la main sur quelque chose de comestible, il s’installa à la table pour grignoter.

— Ton calme m’étonne. Je m’attendais à recevoir tes foudres en sortant de la salle de bain, avoua-t-il entre deux bouchées. C’est limite inquiétant de te voir aussi calme. Tout va bien? Hormis le fait que j’ai fait irruption chez toi en pleine nuit.

_________________

To build a home
There is a house built out of stone. Wooden floors, walls and window sills... Tables and chairs worn by all of the dust. This is a place where I don't feel alone. This is a place where I feel at home... Cause, I built a home.For you. For me. (c) disturbed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Phoebe L. Parker

❖ Date de naissance : 23/10/1996
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 843
❖ Avatar : The definition of courage : Lea Michele ♥
❖ Crédits : @cranberry
❖ Multicomptes : Aymrick S. Micelli ♥
❖ image :
❖ Âge personnage : 21 ans
❖ Profession : Maniement des armes ( couteaux ), employée à Bitter Aloes & chanteuse
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Vous cacher mes faiblesses et prétendre que rien ne peut m'atteindre.
❖ Philosophie : « Whether it's a heart attack or a heartbreak, the show must go on. »
❖ Playlist : Louder & Places by Lea Michele ; The Original High by Adam Lambert ; Some lessons learned by Kristin Chenoweth ; 'Queen of Swords', 'Wind Beneath my Wings', 'Show Me', 'Small World', 'Like Lightning' & 'I See You' by Idina Menzel, 'Happy Ending' by Mika



MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Lun 15 Mai - 12:32




Nathaniel & Phoebe
« La peur est la douleur qui découle en prévision du mal. » Aristote

— Un thé, je veux bien, merci.
Bon choix. Ca ne le tiendrait pas éveillé, contrairement à un café, et cela pourrait l'aider à se remettre totalement les idées en place. Et puisque j'avais un peu plus d'herbes à la maison que d'ordinaire, je savais même quoi lui faire. Bien. Ca m'occuperait.
-J'te fais ça, répondis-je en me dirigeant vers la cuisine.
Je mis de l'eau sur le feu et attrapais quelques feuilles de thé vert. Quelques coups de pilon de bois plus tard et voilà que cela ressemblait déjà davantage à un thé ! J'y ajoutais un peu de menthe poivrée et de citron séché et mélangeais le tout. Pour le gingembre, j'optais pour en couper un morceau frais, l'épluchais et le mis à bouillir avec l'eau. L'eau en aurait le goût, les propriétés, mais serait moins fort que si je l'avais mis réellement avec le reste du thé.
Derrière moi, Nathaniel chercha dans mes armoires jusqu'à trouver son bonheur ( présentement : quelque chose à manger ). Puis, comme décidé à me torturer, il se mit à table, en bref, juste sous mon nez. J'vous ai précisé qu'il n'avait toujours rien d'autre qu'un boxer sur lui ?
— Ton calme m’étonne. Je m’attendais à recevoir tes foudres en sortant de la salle de bain.
Je ne savais pas trop comment prendre sa remarque. Elle ne me faisait étrangement pas plaisir, mais il faut reconnaître qu'il n'avait pas tort. J'avais une sacré tendance à dire ce que je pensais, généralement haut et fort.
— C’est limite inquiétant de te voir aussi calme. Tout va bien? Hormis le fait que j’ai fait irruption chez toi en pleine nuit.
Je ne répondis pas, attrapant un tupperware. Trois gouttes d'huile essentielle de citron dans le fond, histoire de ne pas trop s'éloigner des ingrédients choisis, puis je versais mon mélange sec dedans, remuant légèrement le tout de droite à gauche pendant quelques minutes. J'arrêtais la plaque, laissant le loisir à l'eau de se refroidir doucement pendant que j'attrapais un infuseur à thé. Ce n'est qu'à ce moment là que j'acceptais enfin de rompre le silence, toujours avec calme cependant.
-C'est comme ça que ça va se passer ? Les soirs où on ne sera pas ensemble ? C'est comme ça que je dois m'attendre à te voir rentrer... si tu rentres ?
Je veux juste savoir. Il ne le prendra pas ainsi, je le sais très bien. Il pensera que c'est là un reproche déguisé, et il n'aura pas totalement tort. Je suis contre cela, je ne m'en cache pas. Mais si ce n'est qu'occasionnel, je n'ai pas de raison de lui mener la vie dure. Je sais qu'il a ses potes, grand bien lui fasse. Je n'ai rien contre le fait qu'il les voit, ou qu'il se bourre la gueule avec eux. Il a bien le droit à une vie après tout. Mais non. Je ne veux pas me confronter à cela tous les soirs. Enfin... si d'aventure, un jour, nous vivions ensemble.
Je mis une petite dose du mélange dans l'infuseur et le recouvrais d'eau de gingembre. J'ajoutais à tout cela une cuillère de miel de romarin, petite note sucrée qui lui permettrait peut-être d'avaler ce thé plus facilement. Personnellement, sucré ou non, je sais que j'aimerais. Mais lui... j'en suis bizarrement moins sûre !
-Tiens. Ca t'aidera pour ta gueule de bois de demain.
Je déposais la tasse devant lui et allais m'appuyer contre le plan de travail de la cuisine. Vous avez vraiment besoin d'en connaître la raison ou vous pouvez imaginer tout seul ?

© fiche by disturbed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Nathaniel L. Jenkins

❖ Date de naissance : 14/03/1991
❖ Barge depuis : 01/09/2015
❖ Messages : 485
❖ Avatar : Colin O'Donoghue
❖ Crédits : Avatar (Phoebe ♥) † Gifs profil(Lunatic Café) + Gifs signature (Texas Flood ♥)
❖ Multicomptes : Keira C. Vander
❖ image :
❖ Âge personnage : 32 ans
❖ Profession : Employé au Hive
❖ Faction : Audacieux



MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Lun 15 Mai - 13:07

Nathaniel n’avait pas la moindre idée de comment interpréter son silence. Soucieux, il préférait néanmoins ne pas insister. Si Phoebe taisait ses mots, c’était probablement qu’elle avait besoin de temps pour en soupeser le poid. Ou alors peut-être n’avait-elle rien à lui dire? Non. Phoebe avait toujours quelque chose à dire. Alors il se contentait de patienter, s’attend au pire. Il l’observait faire et admirait sa dextérité en cuisine. Jamais vous ne verrez Nathaniel en cuisine. Même pour un simple thé. Bien qu’un jour, il s’y essaiera, peut-être, pour Phoebe. Avec, toutefois, la nette impression qu’il raterait son coup.

— C'est comme ça que ça va se passer ? Les soirs où on ne sera pas ensemble ? C'est comme ça que je dois m'attendre à te voir rentrer... si tu rentres ?

Le silence venait enfin d’être brisé et l’audacieux resta sans mot dire, se contentant de l’observer avec ses deux billes océan. Peut-être qu’en d’autres circonstances, il aurait râlé. Peut-être qu’en d’autres circonstances, il l’aurait soupçonné de vouloir le changer. En d’autres circonstances, oui, mais pas là. Il n’était pas seulement rentré chez elle après avoir bu une petite bière entre potes. Non, c’était bien plus qu’une petite bière. Et il était bien conscient de ne pas être rentré aussi frais qu’une rose. Tout comme il prenait en compte leur relation naissante. Forcément qu’elle avait des doutes, des craintes. Choses sommes toute normal. Alors qu’il était plongé dans ses réflexions, Phoebe fignolait sa petite mixture qu’elle déposa face à lui.

— Tiens. Ca t'aidera pour ta gueule de bois de demain.
— Merci.


Préférant laisser le thé refroidir un peu, l’audacieux quitta son siège pour retrouver sa ténébreuse. Il combla les quelques mètres (même pas) les séparants et enroula ses bras musclés autour de sa taille fine et sculptée. Se collant doucement à elle, il posa son menton sur l’épaule de Phoebe. L’odeur entêtante de la ténébreuse l'ampli de cette chaleur agréable au niveau du coeur et du corps. Une sensation de bien-être qu’elle seule sait générer en lui.

— C’était occasionnel, murmura-t-il au creux de son oreille, et je te promet que c’était l’unique et dernière fois qu’une telle chose se produit.

Déposant un baiser à la base de son cou, Nathaniel la relâcha pour reprendre place sur son siège. Son air un peu trop candide laissait présager que cette proximité n’était en rien candide. Bien que ses paroles étaient sincères, il adorait faire tourner la tête de Phoebe. Même si il s’y brûlait constamment les ailes.

_________________

To build a home
There is a house built out of stone. Wooden floors, walls and window sills... Tables and chairs worn by all of the dust. This is a place where I don't feel alone. This is a place where I feel at home... Cause, I built a home.For you. For me. (c) disturbed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Phoebe L. Parker

❖ Date de naissance : 23/10/1996
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 843
❖ Avatar : The definition of courage : Lea Michele ♥
❖ Crédits : @cranberry
❖ Multicomptes : Aymrick S. Micelli ♥
❖ image :
❖ Âge personnage : 21 ans
❖ Profession : Maniement des armes ( couteaux ), employée à Bitter Aloes & chanteuse
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Vous cacher mes faiblesses et prétendre que rien ne peut m'atteindre.
❖ Philosophie : « Whether it's a heart attack or a heartbreak, the show must go on. »
❖ Playlist : Louder & Places by Lea Michele ; The Original High by Adam Lambert ; Some lessons learned by Kristin Chenoweth ; 'Queen of Swords', 'Wind Beneath my Wings', 'Show Me', 'Small World', 'Like Lightning' & 'I See You' by Idina Menzel, 'Happy Ending' by Mika



MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Lun 15 Mai - 13:43




Nathaniel & Phoebe
« La peur est la douleur qui découle en prévision du mal. » Aristote

Je n'ai pas toujours les meilleures formulations, pas lorsqu'il s'agit de se montrer romantique, ou compréhensive. Cela ne signifie pas que je ne le suis pas. Juste que je ne sais pas comment l'exprimer. Je voulais être compréhensive sur ce coup. Et pourtant, je m'attendais à ce que Nathaniel lâche un soupir et se demande s'il devrait rétorquer ou laisser couler. Il n'en fit rien.
Au lieu de cela, il me prit dans ses bras, geste doux auquel je vous défie de résister. Menton sur mon épaule, son odeur se répandant autour de moi comme formant notre bulle à nous, son souffle se glissant contre ma peau, il avait gagné avant même de parler.
— C’était occasionnel, et je te promet que c’était l’unique et dernière fois qu’une telle chose se produit.
Ses lèvres s'appuyèrent tendrement contre mon épiderme puis il retourna s'asseoir, emportant avec lui mes doutes et ma colère. Comment lui tenir rancoeur après cela ? Se serait comme en vouloir à un chiot de vous avoir mordiller le doigt !
-Je ne te demande pas à ce que ce soit la dernière fois, répondis-je m'approchant à mon tour de lui. Un bras derrière son cou, je m'assis sur ses genoux et embrassais la commissure de ses lèvres. Je sais que tu as tes amis. Et que tu aimes passer du bon temps avec eux. Je ne veux pas te priver de cela. Tant que tes explosions du taux d'alcoolémie restent occasionnels... ça me va.
Je glissais mes lèvres contre les siennes, doux baiser sans la moindre trace de rancoeur, avant de me relever, prête à reprendre la direction de ma chambre. Je m'arrêtais néanmoins après quelques pas, et me glissais derrière lui, joue contre la sienne et mes mains descendant un peu le long de son torse.
-Je suis désolée de m'être énervée avant de chercher à comprendre. J'ai tiré mes conclusions au quart de tour... je travaille dessus, ajoutais-je en fronçant légèrement le nez.
Ce qui est aussi un peu pourquoi je n'avais pas réagis durement à sa sortie de la salle de bain. Je me fiche de savoir si les gens me trouvent agaçante d'ordinaire. Mais lui... c'est différent.

© fiche by disturbed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Nathaniel L. Jenkins

❖ Date de naissance : 14/03/1991
❖ Barge depuis : 01/09/2015
❖ Messages : 485
❖ Avatar : Colin O'Donoghue
❖ Crédits : Avatar (Phoebe ♥) † Gifs profil(Lunatic Café) + Gifs signature (Texas Flood ♥)
❖ Multicomptes : Keira C. Vander
❖ image :
❖ Âge personnage : 32 ans
❖ Profession : Employé au Hive
❖ Faction : Audacieux



MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Lun 15 Mai - 14:52

De retour sur son siège, Nathaniel s’apprêtait à goûter la mixture préparée par sa chère et tendre. Toutefois, son gracieux popotin venait tout juste de s’écraser sur le siège que Phoebe le prit de nouveau par surprise. Attention, rien à voir avec ses techniques de combat. Non. C’était bien le comportement de l’audacieuse qui le surprenait agréablement. Il ne pouvait s’empêcher de la trouver touchante et adorable. Alors qu’elle s’installait confortablement sur lui, Nathaniel glissa un bras autour de sa taille tandis que l’autre se posa innocemment sur la cuisse de Phoebe. Il se permit même de fermer les yeux, savourant les quelques baisers de sa douce, aussi léger que l’envol d’un papillon. Ces instants-là, il désirait plus que tous les imprimer dans un coin de son esprit, pour les ressasser à loisir au jour les plus sombres, pareil à un rayon de soleil apportant la lumière parmi les ténèbres.

— Tu es parfaite, qu’il lui murmura tandis qu’elle se relevait.

Il hésita un instant à la retenir, voulant la garder auprès de lui plus longtemps. Toutefois, il ne voulait pas abuser plus longtemps de la gentillesse de Phoebe. Une part de lui s’attendait à voir la tornade frapper sous peu. Tel les éléments, on ne pouvait aller bien longtemps à l’encontre de sa nature véritable. Quant, à nouveau elle revint vers lui, un sourire attendri étira ses lèvres. D’ailleurs, il n’y’a pas que les lèvres de Nathaniel qui finirent par s’étirer.

Les mains de Phoebe sur son torse, cette proximité, son esprit qui, malgré son air attendri, divaguer vers des recoins peu catholique… Vous savez… Quand j’expliquais que chasser le naturel et il revenait au galop… C’était la même chose pour Nathaniel. Et si avec d’autres, il n’en aurait rien eu à faire… Avec Phoebe, ça le gênait. Parce qu’il la savait pas prête. Parce que c’était beaucoup trop tôt. Parce que c’était pas le moment. Voulant s’éclipser avant qu’elle remarque quoi que ce soit, il se leva de façon bien trop précipitée. Ce qui eut plusieurs réactions en chaîne.

La première, il renversa la tasse bouillante sur lui. Vous me direz, au moins, ça venait de calmer ses ardeurs. Ébouillantée de la manière la plus débile qui soit, il lâcha une flopée de jurons, visiblement mécontent de sa propre maladresse. La seconde chose étant… est que son crâne avait percuté le menton de la pauvre Phoebe. Réaction en chaîne, je vous dis.


_________________

To build a home
There is a house built out of stone. Wooden floors, walls and window sills... Tables and chairs worn by all of the dust. This is a place where I don't feel alone. This is a place where I feel at home... Cause, I built a home.For you. For me. (c) disturbed


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Phoebe L. Parker

❖ Date de naissance : 23/10/1996
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 843
❖ Avatar : The definition of courage : Lea Michele ♥
❖ Crédits : @cranberry
❖ Multicomptes : Aymrick S. Micelli ♥
❖ image :
❖ Âge personnage : 21 ans
❖ Profession : Maniement des armes ( couteaux ), employée à Bitter Aloes & chanteuse
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Vous cacher mes faiblesses et prétendre que rien ne peut m'atteindre.
❖ Philosophie : « Whether it's a heart attack or a heartbreak, the show must go on. »
❖ Playlist : Louder & Places by Lea Michele ; The Original High by Adam Lambert ; Some lessons learned by Kristin Chenoweth ; 'Queen of Swords', 'Wind Beneath my Wings', 'Show Me', 'Small World', 'Like Lightning' & 'I See You' by Idina Menzel, 'Happy Ending' by Mika



MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥ Lun 15 Mai - 15:25




Nathaniel & Phoebe
« La peur est la douleur qui découle en prévision du mal. » Aristote

Vous avez déjà vu ces show télé, généralement comique, où tout se passe bien et d'un seul coup BAM, les personnages se retrouvent dans la situation la plus absurde qui soit ? ...Hm. Question stupide. Evidemment que non. Je ne prétendrai pas avoir été la seule à trouver de vieux films et de vieilles séries d'antan, mais je suis l'une des rares sans doute. Parlez Friends, Doctor Who ou Gilmore Girls à quelqu'un par ici, et je doute qu'il vous comprenne davantage que si vous lui dites Funny Girl, Rocky Horror Picture Show ou Fiddler on the Roof. Je présume donc qu'il en va de même pour vous. Anyway. A chaque fois que je voyais une situation aussi gargantuesque, je n'avais de cesse de me dire que ça n'arrivait - thank God - jamais dans la réalité. A moins de créer ce genre de situation intentionnellement, un peu comme quand je m'appliquais à faire de mes combats des situations totalement délirantes où l'on parle lessive pendant qu'on pète les côtes de quelqu'un.
Et bien... disons que maintenant, je ne remettrai plus aussi facilement en question ces scènes un peu idiotes en me disant que ça n'arrive jamais, car après ce soir, je puis vous affirmer que ce type de moment existe !
Sans trop comprendre le comment du pourquoi, Nathaniel se relava d'un seul coup. Ma première idée fut qu'il avait voulu me prendre contre lui ou quelque chose comme ça, mais je doute qu'il aurait prit la peine de se relever pour cela. Donc... non, ça ne s'explique pas. Cela dit, il parvint à renverser une bonne partie de sa tasse sur sur partie de son corps un peu plus délicate que les autres et à essayer de me mettre K.O au passage. Autrement dit ? Nous venions de passer d'un moment dégoulinant à souhait ( peut-être un peu trop ) à une situation totalement... stupide. De la vraie vie à un cartoon.
La bonne nouvelle : j'étais habituée à prendre des coups, donc j'encaissais plutôt bien. J'étais surprise, mais j'encaissais.
La mauvaise nouvelle : les balls de Nathan.
Vous voulez allez plus loin dans la connerie ? Très bien. Mon premier réflexe fut d'attraper un essuie vaisselle et de tamponner la zone incriminée. Si j'y avais réfléchis plus de deux secondes, j'aurais pensé au fait que ça ne servait absolument à rien à par passer pour la plus grande idiote ( ou perverse, au choix ) du monde. Mon second réflexe fut plus heureux cependant.
-Hm... oui bah tiens, fait le toi, ça.. ça vaut mieux...
Rouge comme une tomate, impossible de le contenir, j'allais me réfugier du côté de mon frigo. J'ouvris la partie congélateur, sortis quelques glaçons et les mis dans un autre essuie vaisselle. Bravo Phoebe. Bravo. Vraiment.

© fiche by disturbed

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


one choice can transform you
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥

Revenir en haut Aller en bas
 

« I just can't stop loving you. » | feat Nathou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stop tout !!!
» [Stop-motion] Bionic-Nico Production
» [Stop-motion] Bionicle Echoes of Agora.
» [Stop-Motion] KOPAKA Corporation : Time to Redemption
» How to stop audio jingle when moving ears?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › West Side :: Habitations :: Maison de Phoebe L. Parker-