Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 save me if I become my demons [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
S. Brooklyn O'Malley

❖ Date de naissance : 03/05/1988
❖ Barge depuis : 08/06/2015
❖ Messages : 4836
❖ Avatar : Elizabeth Olsen
❖ Crédits : aandy (avatar) & tumblr. (profil) & Okinnel (signature) & DIA89/Aandy (gifs signature)
❖ Multicomptes : Lennox B. Hunter
❖ image :
❖ Âge personnage : 26 ans
❖ Profession : Entraineur à la Fosse, temporairement Responsable
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Son coeur
❖ Playlist : ASHES REMAIN on my own, THREE DAYS GRACE painkiller



MessageSujet: save me if I become my demons [SOLO] Sam 24 Déc - 22:55

I cannot stop this sickness taking over It takes control and drags me into nowhere

Quelques minutes après : Somewhere A Clock Is Ticking

Brooklyn avançait uniquement guidées par les deux hommes de Moira qui l’escortait jusque-là où était détenu Gray Wolfgang. Elle ne voyait rien et n’entendait rien mais cela ne lui posait pas de problème outre mesure. Elle avait été mise dans une confidence mais cela ne signifiait pas qu’on allait lui révéler tous les secrets de la Tour Willis. D’ailleurs elle n’était même pas certaine d’être encore dans l’enceinte des bâtiments de la Présidente. Elle n’aurait jamais cru qu’on lui accorderait cette faveur sans rechigner, même si d’un autre côté cela signifiait aussi qu’elle serait doublement endettée auprès de la rouquine. Cela ne la dérangeait pas, c’était un faible prix à payer pour le poste qu’elle allait désormais occuper. Ne se concentrant même pas sur le chemin pour essayer de le retrouver plus tard, pourquoi faire, la jeune femme suivit son escorte en toute confiance. La seule chose qui occupait son esprit était Gray, ce que cela lui ferait de le revoir et dans quel état. Les images diffusées sur les écrans de l’hôpital lui revenant en tête.

Une nouvelle fois, un frisson de dégout parcouru son corps et elle serra les dents ainsi que les poings. Saurait-elle ne pas s’effondrer lorsqu’elle poserait les yeux sur le jeune homme ? Saurait-elle garder sa conviction et aller jusqu’au bout ? Elle avait du mal à y croire mais préféra penser que oui. Calmant au mieux son rythme cardiaque pour ne pas laisser entrevoir la moindre émotion à ses temporaires gardes du corps, Lyn continua d’avancer au pas militaire. Après une bonne marche, celui qui marchait avec la main sur l’épaule de la jeune femme pour la guider, la stoppa net et lui retira le casque et la cagoule sans la moindre délicatesse, même pas celle due à une personne de la gente féminine. Elle le regarda de ses iris froids et dur avant de prendre en compte la pièce où elle se trouvait. L’endroit donnait l’impression d’une antichambre ou d’un vestibule. Un monde de neutralité entre deux univers pourtant tous deux sous le joug de Rosenbach.

Réajustant sa chevelure qui n’avait pas aimé le contact avec la laine, Shadow regarda le second soldat déverrouiller la porte qui la séparait de Gray. Il y avait une caméra au-dessus de lui pour surveiller qui pénétrait à l’intérieur et se rappelant des mots de la Présidente, elle savait qu’elle devrait s’attendre à trouver le même type d’équipement dans ce qui servait de prison et qu’il n’y aurait probablement pas le moindre angle mort. Elle ignorait pourquoi Wolfgang se trouvait là, pourquoi on l’avait torturé mais une chose était certaine, c’était qu’il avait grandement déplu à la rouquine. Conservant un air dur, l’Audacieuse remercia à peine celui qui devait appartenir à la même faction qu’elle, par un simple signe de tête et pénétra dans la pièce ne sachant exactement à quoi s’attendre, à part peut-être à une vision horrifique. Retenant sa respiration en découvrant les chaises rangées le long du mur, elle n’expira qu’en découvrant l’ampleur du cauchemar. Sous un dôme de verre se trouvait l’objet de sa visite.

« Aucun contact. » La voix du soldat lui parvint comme à travers un brouillard, trop hypnotisée par ce qu’elle voyait. Brook marqua un temps d’arrêt, laissant à son cerveau le temps de comprendre ce qu’elle était en train d’observer. Un homme prisonnier, peut-être brisé et dieu seul savait encore quoi d’autre. Il n’y avait plus moyen de douter, tout ce qu’elle avait vu, tout ce qui avait été montré par ces gens qui avaient pris possession des écrans un peu plus tôt dans la journée n’était pas un mensonge. La torture était réelle, la situation et surtout sa gravité était réelle. Lentement, la blonde s’approcha, ayant presque peur que le brun puisse lui sauté dessus malgré la cage dans laquelle il se trouvait. Elle n’oubliait pas ce qu’elle lui avait fait mais malheureusement elle ne pouvait pas s’en excuser maintenant, elle ne le pourrait peut-être probablement jamais mais captant son regard, elle essaya pendant une seconde de lui faire comprendre.

Mais ce moment ne put qu’être furtif. D’ailleurs il mieux valait donner à penser qu’il n’avait même pas existé. Un soldat. Un bras armé et obéissant, c’était ce que Brooklyn était, ce qu’elle serait et resterait. Quand enfin elle fut parvenue au niveau du verre, elle porta la main sur la surface et il n’y avait que de sa perspective que l’on pouvait voir qu’elle semblait caresser la joue du brun qui ne devait pas comprendre la raison de sa présence, qui ne pouvait qu’avoir envie de lui cracher sa colère à la figure. Chose qu’elle pouvait aisément comprendre et lui pardonner, mais elle n’en montra rien. Au contraire, son regard se fit encore plus dur et presque haineux. De toute façon c’était un sentiment que Lyn portait dans son cœur. Une haine farouche et féroce qui ne demandait qu’à s’exprimer. Pour autant elle était consciente de devoir ronger son frein. Se contenir et attendre son heure patiemment. Elle en était capable, elle le ferait, pensa-t-elle alors qu’un sourire mauvais apparaissait sur ses lèvres.

Sa décision était prise. Oui ils paieraient tous. Soudain sa main, toujours collée à la chape de cristal, s’en écarta vivement comme si elle venait de se brûler pour revenir s’y abattre sous la forme d’un poing. Son regard de guerrier toujours diriger vers Gray à qui elle ne laissa pas un temps de réponse avant de tourner les talons et s’éloigner. Pleine de résolution, Brook repassa dans le sas qui gardait le Fraternel du reste du monde et planta ses yeux dans la lentille de la caméra. Elle ignorait qui se trouvait de l’autre côté mais elle savait que tout ce qui venait d’être filmer et tout ce qu’elle dirait serait ensuite d’une manière ou d’une autre rapporter à Rosenbach. Aussi s’adressa-t-elle à l’objectif comme si elle parlait directement à la Présidente. « Soyez assurée que je traquerais jusqu’à la moindre de ses vermines et que je n’aurai de cesse de les poursuivre jusqu’à ce qu’ils paient leur dette dans le sang, dussé-je verser le mien pour y parvenir. »

Sa détermination brûlait d’une lueur plus brillante que le soleil lui-même dans ses émeraudes qui n’exprimaient plus que cela, qui ne semblaient plus rien voir d’autre. Tous, elle les trouverait tous même si pour cela Lyn devait en sacrifier. Certains par nécessité, d’autres parce qu’ils l’auraient mérité mais aucun ne viendrait se perdre inutilement sur l’autel qu’elle dresserait pour Moira. Grand et sanguinolent. A la hauteur de la Présidente. Et lorsqu’il ne resterait plus que la tête du serpent, le responsable du chaos qui régnait en ville, dans sa ville, Brooke ferait en sorte que le couperet tombe. Baissant finalement les yeux et inclinant légèrement le visage, elle invita les deux hommes à lui remettre ses entraves pour la sortir de cet endroit maudit. Comme un bon soldat, elle accepta de nouveau de les suivre aveuglément pour remonter à la lumière gardant son but au fond de son cœur. Oui un jour elle ferait rouler cette magnifique tête à la couronne de flamboyante. Un jour Shadow sonnerait le glas de Moira Rosenbach.

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________

bring me out
Come and find me in the dark now Everyday by myself I'm breaking down I don't wanna fight alone anymore Bring me out From the prison of my own pride My God, I need a hope I can't deny In the end I'm realizing I was never meant to fight on my own
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

save me if I become my demons [SOLO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Système d'échanges entre villes en mode solo
» blueprint en solo
» [Stuff][Pandawa Terre][80-100] PvM Solo et Multi
» Jeux solo et multijoueur
» [SOLO] Habitants jamais satisfaits des loisirs !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › Downtown :: Willis Tower-