Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 the world isn't ours ✤ SCARLETT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Ramsey A. Dallas

❖ Date de naissance : 09/04/1990
❖ Barge depuis : 25/01/2016
❖ Messages : 840
❖ Avatar : Ryan Gosling.
❖ Crédits : lux aeterna (avatar), tumblr (gif profil) & disturbed (gif + img + css).
❖ Multicomptes : Salem L. O'Malley, Charlize E. Flores, Judas F. Valentyne & Ruben C. Dashawn.
❖ image :
❖ Âge personnage : Trente-et-un ans.
❖ Profession : Ex journaliste, recruté pour devenir membre du Conseil, présentement en stage à la tour Willis.
❖ Faction : Érudit. (Né Audacieux.)
❖ Forces & Faiblesses : Moi-même... tout simplement.
❖ Philosophie : Livin la vida loca.
❖ Playlist : DEPECHE MODE - shake the disease. THE BLACK KEYS - lonely boy. IAMX - walk with the noise. XYLØ - afterlife.



MessageSujet: the world isn't ours ✤ SCARLETT Ven 2 Déc 2016 - 19:35


❝ Shaking me right to the core ,
feat. Scarlett Trueblood & Ramsey A. Dallas. ❞




SUITE DE : full metal jacket.

L’attente. Elle est mortifère et infernale. Horreur, qu’est cette heure ! Ce temps qui n’a je ne sais quel poids impossible à tenir. Je ne te vois pas, je ne te vois plus, disparue derrière ces portes coulissantes, oscillant entre la vie et la mort, sur ton brancard. Je m’accable, mon cœur qui se langui, qui cherche à me quitter, tiré par la sagesse auguste et la démence d’une bien trop sombre ignorance. Trop lourde, si lourde, elle se penche ma tête, se coince entre mes mains tremblantes et moites. Ta voix saisissante caresse mon souvenir, j’entends, j’écoute, tressaille, prie, immobile dans les choses mobiles. Hors de la conscience et hors de l'harmonie, mon esprit est parti, a quitté son enveloppe déglinguée, frissonne, près du gouffre de la chute infinie, oscillant entre le vide des noirceurs et les éclats des cieux.

Sur tes traits défaits, comme assoupi dans le plus terrifiant des sommeils, ma pensée s’est arrêtée et figée. Peut-on véritablement mourir d’inquiétude ? L’espoir et la peur, les deux pôles de la vie humaine…

- Excusez-moi, que je m’acharne dans la débandade des médecins et infirmières qui circulent hâtivement autour de moi, perdu dans la ruée des misérables qui gorge ce couloir congestionné dans l’état d’urgence : S’il vous plait !

Un dos tourné qui se perd dans la foule, voilà ce que j’obtiens de l’homme vêtu de sa blouse blanche. Fils de sa mère ! À vive allure, une civière, cernée par le personnel médicale, déboule, me fauche de plein fouet le bras, passe si près de me faire échapper ma bombonne d’oxygène, que j’ai tout juste le temps de rattraper et de ramener tout contre moi. L’une des infirmières tourne la tête en ma direction, me dévisage vaguement, pour finalement clouer ses mirettes sur moi et me lorgner avec l’horreur de celle qui voit jaillir d’entre les fentes de son plancher de cuisine un cafard.

- Vous ne pouvez pas rester ici, monsieur ! Libérez immédiatement le passage.

- Je veux simplement---

- Vous ne pouvez pas rester ici !

Insister est inutile, je fais mine de rebrousser chemin et quitter l’aile des blocs opératoires, mais trouve refuge dans une salle vacante destinée à je ne sais quoi. S’ils pensent que je vais partir comme ça, sans demander mon reste, ils se fourrent un scalpel dans l’œil et jusqu’au manche !

L’espoir et la peur, les deux pôles de la vie humaine…

L’après-midi suivant l’attentat.

Malgré ta clarté tombée, sublime, tu rayonnes, Scarlett. Transis d’effroi sur le pas de la porte, je n'ose te parler et j'ai peur de t'entendre. Ils m’ont donné le numéro de ta chambre, pas trop loin de la mienne. J’ai hanté l’hôpital comme une âme en peine, damné comme un mort dans sa tombe enfermé, reclus dans l’ombre de tes pas, repoussant le noir tourbillon de haine et de douleurs. Te voir dans un tel état me bouleverse jusqu’à l’état d’ivresse. Ivre des impossibles rêves et trop réels cauchemars. Tu dors ou tu essaies de le faire. Transis d’effroi sur le pas de la porte, je n’ose te parler et j’ai peur de t’entendre.

Peut-on véritablement mourir d’inquiétude, dis-moi, Scarlett ?

_________________

Fire up the beast I got in my eyes
- Clearing my thoughts, eyes on the price -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Scarlett Trueblood

❖ Date de naissance : 12/07/1989
❖ Barge depuis : 12/03/2016
❖ Messages : 186
❖ Avatar : Ashley Benson
❖ Crédits : nine & neondemon
❖ Multicomptes : Hazel Stevenson & Calypso Reed & Alice M. Lavaud
❖ image :
❖ Âge personnage : Vingt-six années de perfection capillaire
❖ Profession : Secrétaire personnelle de Ramsey Dallas, prétendante au Conseil depuis son très fâcheux accident
❖ Faction : Erudit (divergent qui s'ignore complètement)
❖ Forces & Faiblesses : Une détermination inouïe & une intelligence aiguisée qui se confrontent à une fragilité latente
❖ Philosophie : " Un jour sans manucure, c'est comme une apocalypse sans zombie. Ca manque terriblement de mordant. "
❖ Playlist : Firework (Katy Perry) ¤ Dogs days are over (Florence and the Machines) ¤ Barbie Girl (Aqua)



MessageSujet: Re: the world isn't ours ✤ SCARLETT Sam 3 Déc 2016 - 18:19

The world isn't ours
Ramsey & Scarlett

I'm not afraid. Everybody want take my hands. ✻✻✻ Et si ton coeur cessait réellement de battre ? Question qui ni ne se pose, ni ne s'exécute, finalement. Et peu t'importe. Là où tes songes moires t'emportent, il n'est ni souffrance, ni questionnements. Rien qu'une douce lumière qui t'englobe de sa chaleur cotonneuse. Tu te sens sourire, respirer l'air chaud et délicat. Nulles Valkyries pour violenter ton esprit de leurs impitoyables chevauchées, aucune Carmen pour pleurer ses amours déçues et encore moins de symphonie d'un autre âge martelant tes tympans de la violence artistique de leurs compositeurs. Là où tu es, il ne s'agit que de bienveillance. Il ne s'agit que de toi. Néanmoins, tu ne crois pas au paradis. Tu n'imagines pas à un seul instant qu'un grand type à la longue barbe se pointera et t'ouvrira les portes de son antre angélique. Non, non, ce n'est pas de ça dont il est question. Toi. Simplement toi. Tu pourrais rester là pour l'éternité. Tu pourrais oublier tout ce qui te rattache au monde, le vrai, celui qui t'a arraché un bout d'âme et de chair. Ce serait si simple. Après tout, la facilité n'a-t-elle pas toujours été ton domaine de prédilection, bien que ce fut plus ou moins contre ton gré ? N'es-tu pas, seulement, la greluche superficielle que l'on se plaît à dédaigner ou à vanter et rien d'autre ? De fait, si tel est tous ces cas, pourquoi ne pas rester ? Il te suffirait de lâcher un ultime soupir et tes dernières armes. Tu inspires profondément. Comme prête. Tes lèvres se meuvent en un adieu silencieux, paisible.

Gorge et narines se contractent.
L'air se bloque dans tes poumons.
Non. Tu ne peux pas.
On ne se débarrasse pas si facilement de Scarlett Trueblood.

Et tu ouvres les yeux. Pour de bon. Tes paupières papillonnent. Tes sens te reviennent petit à petit. La lueur crue des néons, l'odeur de désinfectant, l'horrible grattement des draps bon marchés sur ta peau, les bip réguliers des machines ... Ta mémoire suit. Ton geste insensé, lorsque tu as poussé Moira de la trajectoire de la balle. Cette même balle venue se loger dans ton abdomen. Juste avant le black-out total. La douleur déferle sur toi tel un raz-de-marée. Tu suffoques et hoquètes, ta tête oscillant douloureusement sur ta nuque alors que tu regardes autour de toi, paniquée. L'anesthésie se dissipe péniblement et il te semble que tu laisses échapper un cri à fendre l'âme. Tu perçois seulement la silhouette sur le pas de la porte. Tu n'es pas certaine de la reconnaître, tu te contentes de l'espérer, de la prier, tandis que de ta bouche sèche, tu abandonnes un " Ramsey ? " aussi rauque, interloqué que suppliant. Le moniteur cardiaque s'emballe. La panique. La terreur du réveil.

Ton coeur n'a pas cessé de battre. Mais à quel prix ?

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

   
Do you ever feel already buried deep ? Six feet under screams, but no one seems to hear a thing. Do you know that there's still a chance for you ? ‘Cause there's a spark in you. Firework
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Ramsey A. Dallas

❖ Date de naissance : 09/04/1990
❖ Barge depuis : 25/01/2016
❖ Messages : 840
❖ Avatar : Ryan Gosling.
❖ Crédits : lux aeterna (avatar), tumblr (gif profil) & disturbed (gif + img + css).
❖ Multicomptes : Salem L. O'Malley, Charlize E. Flores, Judas F. Valentyne & Ruben C. Dashawn.
❖ image :
❖ Âge personnage : Trente-et-un ans.
❖ Profession : Ex journaliste, recruté pour devenir membre du Conseil, présentement en stage à la tour Willis.
❖ Faction : Érudit. (Né Audacieux.)
❖ Forces & Faiblesses : Moi-même... tout simplement.
❖ Philosophie : Livin la vida loca.
❖ Playlist : DEPECHE MODE - shake the disease. THE BLACK KEYS - lonely boy. IAMX - walk with the noise. XYLØ - afterlife.



MessageSujet: Re: the world isn't ours ✤ SCARLETT Lun 12 Déc 2016 - 19:38


❝ Shaking me right to the core ,
feat. Scarlett Trueblood & Ramsey A. Dallas. ❞



Ton âme s’est brisée contre les flancs déchirés de ce monde en flammes. Flambée irisée qui a volé ton éclat alors que l’océan carmin a englouti ton corps en son abysse enténébré. Mais malgré ta clarté tombée, tu rayonnes, Scarlett. Dis-moi, je t’en prie, dis-moi où s’est égaré ton soleil ? Éternité, néant, passé et sombres abîmes ? Que se passe-t-il de l’autre côté ? Est-ce horrifiant ou enfin reposant ? Poupée de cire.  Poupée livide. Ton illusion est inaltérable, ta réelle déliquescence se dérobe par-delà ce suaire de chimère qui te couvre les chairs. Poupée de cire. Poupée livide. Bien que défraichie, ton illusion, continuellement tendre, rêveuse, tragique,  brille l'indolence et la pâleur du ciel. Mais dis-moi, je t’en prie, dis-moi, où s’est égaré ton soleil ?

T’abandonner en cette alcôve sinistre et humide ? Non. Impossible. Tu ne dois pas connaître les moires des tombeaux. Tu dois connaître des douceurs plus enivrantes que la glace, le fer et leurs amers. La mort ne te va pas si bien, après tout…

Ode à la vie. Péan à l’hérésie. Ta voix vaporeuse, bouffée d’oxygène en mes poumons nécrosés, se perd dans le malström alarmant de l'électrocardiogramme. Ton erratique s’agite, cogne contre ta poitrine alors qu’avec lourdeur tu t’extirpes de ta léthargie.

Je n’ose te parler et j’ai peur de t’entendre.
Mort d’inquiétude, j’ai besoin de t’entendre alors j’ose te parler.

- Je suis là. Je suis là, Scarlett.

Je balance ma bonhomme d’oxygène sous mon bras gauche, me précipite à ton chevet, ma paume de main devenant l’abri qui réchauffe et protège le dos de ta main. Froide, tu es si froide. Vivante… tu es si vivante. Et les bips abrutissants de cette foutue machine !

- Vas-y doucement.

De mon autre main, du revers de mes doigts, je te caresse la joue tandis que mes lèvres effleurent doucement l’épiderme de ton front.

- Tout va bien. Tu es en sécurité. Tu lui as sauvé la vie, Scarlett. S’était incroyablement stupide, mais hallucinant.

Mon regard se vitrifie de larmes. J’ai eu peur… véritablement peur, Scarlett.

- Je suis là. Repose-toi, maintenant.

Ce sont pratiquement les mêmes mots que tu m’as soufflés… cette nuit-là.

Et dans le couloir résonnent les pas de course de ce foutu personnel médical qui se rapprochent de ta chambre.

_________________

Fire up the beast I got in my eyes
- Clearing my thoughts, eyes on the price -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Scarlett Trueblood

❖ Date de naissance : 12/07/1989
❖ Barge depuis : 12/03/2016
❖ Messages : 186
❖ Avatar : Ashley Benson
❖ Crédits : nine & neondemon
❖ Multicomptes : Hazel Stevenson & Calypso Reed & Alice M. Lavaud
❖ image :
❖ Âge personnage : Vingt-six années de perfection capillaire
❖ Profession : Secrétaire personnelle de Ramsey Dallas, prétendante au Conseil depuis son très fâcheux accident
❖ Faction : Erudit (divergent qui s'ignore complètement)
❖ Forces & Faiblesses : Une détermination inouïe & une intelligence aiguisée qui se confrontent à une fragilité latente
❖ Philosophie : " Un jour sans manucure, c'est comme une apocalypse sans zombie. Ca manque terriblement de mordant. "
❖ Playlist : Firework (Katy Perry) ¤ Dogs days are over (Florence and the Machines) ¤ Barbie Girl (Aqua)



MessageSujet: Re: the world isn't ours ✤ SCARLETT Mar 24 Jan 2017 - 18:46

The world isn't ours
Ramsey & Scarlett

I'm not afraid. Everybody want take my hands. ✻✻✻ Elle t'étreint les entrailles et te révulse l'estomac. La peur. Araignée grimpante, pernicieuse et moqueuse, elle déploie sa toile dans tout ton être, prête à tout pour t'empêcher de réaliser où tu te trouves et ce qui a bien pu t'arriver. Que sont ces néons ? Pourquoi ces sons furieux braillant à tes oreilles étourdies ? Comment tant de pureté blanche peut-elle être d'une pareille violence à ta vue ? Tu hoquètes, t'étouffes, cherche l'air que la bête arachnéenne te vole à dessein. Impossible de te ressaisir en cet instant, sans un coup de pouce de la fortune. Ton corps n'est plus qu'un amas de chairs malmenée, une entité distincte de ton esprit tout aussi vandalisé.

Une main sur la tienne et la réalité t'appartient enfin.

L'azur de ton regard hébété se perd dans les obsidiennes rassurantes de l'auteur de ce geste divin. " Ramsey ..." Ton appel ne s'est pas perdu dans la cruauté de l'insondable néant. Il est là, bel et bien à tes côtés, son air artificiel sous le bras, sa paume effleurant tes phalanges. Puis, ses lippes contre ton front tandis que son autre main trouve ta joue. Tu respires enfin. Inspiration furieuse parmi l'asphyxie qui te guettait. Et enfin, tu te souviens.

Cela s'est déroulé ici même, au Wrigley. Tu portais ta robe noire et tes cheveux étaient relevés en un chignon d'une sagesse aux allures de blasphème. Ta tante discourait avec la passion, la conviction qui lui était coutumière. Tu n'étais pas à l'aise. Un étrange pressentiment t'habitait, comme si le drame précédent n'était que le prélude à une destruction toute aussi fratricide. Tu voulais partir et emmener Moira avec toi, parce que ... Parce que. Inutile d'être médium pour ressentir la tension qui habitait l'assemblée, les oeillades torves et les mines patibulaires. Malheureusement, ton instinct ne t'avait pas fait défaut. Ou plutôt, d'une certaine manière, il a sauvé tout en massacrant. Massacre de ton abdomen alors que tu parais la balle destinée à la Présidente. Mais elle va bien, tu le sais désormais, grâce au blond penché sur ta silhouette affaissée. Et toi alors ? Comment te sens-tu ? Ta tête va et vient d'un côté à l'autre de la pièce. Cet infernal bruit de cavalcade couplé aux bips stridents du moniteur cardiaque t'empêchent de réfléchir correctement. Agaçant. Extrêmement agaçant. Sauf que ce n'est pas la seule chose qui l'est. Ce n'est pas l'unique prétexte à la colère puissante, incontrôlable, qui t'envahit soudain. J'ai failli mourir. réalises-tu. Tu regardes Ramsey. Il aurait pu mourir, lui. Et à tes yeux, c'est pire. Bien pire. Au moins autant que le fait que tu as presque accepté la douceur trompeuse de ton expérience de mort imminente. Tu étais à deux doigts de renoncer.

Soudain, tes doigts quittent le repos des draps et viennent s'accrocher aux épaules du jeune homme. En un mouvement, tu te redresses légèrement, assez pour qu'un râle de douleur s'échappe de tes lèvres crispées et que des gouttelettes de sueur perlent sur ton front pâle. Cependant, tu refuses de ployer. Tandis qu'une de tes mains glissent sur la nuque de Ramsey, tu imposes une proximité étrangère à vos faciès défaits. Tu respires son odeur délicatement musquée, aux relents d'une terreur faisant écho à la tienne. Tu effleures du bout du nez ce derme délicat, presque translucide, qui fait de lui ce qu'il est. " Tu dois m'aider. " grondes-tu, féroce dans ta souffrance. Tes prunelles luisent d'un air farouche, voilées par l'effet des anti-douleurs préventifs que l'on a du t'administrer après ton opération. " S'il te plaît. Ils doivent payer. S'il te plaît, promet-moi. " Ils. Qui qu'ils soient. Les rebelles, les assassins, les menteurs, qu'importe le nom qu'on leur donne et qui ils sont réellement. Ils ne s'en sortiront pas comme ça. Ils ont voulu prendre des vies, atteindre la société dans son ensemble à travers toi, à travers tout ceux tombés lors de l'attentat. Oui, ils doivent payer. C'en est assez de cette impunité.

" Monsieur vous n'avez rien à faire dans cette chambre ! " éructe soudain la voix du soignant, rompant votre étreinte sans aucun remord. On t'éloigne de lui. Tu grondes et t'opposes, ruant entre ces bras qui se veulent apaisants mais ne font que renforcer ta détermination. " Ils tomberont ! Promet-moi ! " Une piqure dans ton avant-bras. Tu cesses de te débattre, sans perdre ton patron des yeux pour autant. Un léger sourire s'épanouit sur tes lèvres craquelées. Pour lui. Pour toi. Pour tout ce que tu as bien l'intention d'accomplir une fois que tu seras sortie d'ici.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

   
Do you ever feel already buried deep ? Six feet under screams, but no one seems to hear a thing. Do you know that there's still a chance for you ? ‘Cause there's a spark in you. Firework
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Ramsey A. Dallas

❖ Date de naissance : 09/04/1990
❖ Barge depuis : 25/01/2016
❖ Messages : 840
❖ Avatar : Ryan Gosling.
❖ Crédits : lux aeterna (avatar), tumblr (gif profil) & disturbed (gif + img + css).
❖ Multicomptes : Salem L. O'Malley, Charlize E. Flores, Judas F. Valentyne & Ruben C. Dashawn.
❖ image :
❖ Âge personnage : Trente-et-un ans.
❖ Profession : Ex journaliste, recruté pour devenir membre du Conseil, présentement en stage à la tour Willis.
❖ Faction : Érudit. (Né Audacieux.)
❖ Forces & Faiblesses : Moi-même... tout simplement.
❖ Philosophie : Livin la vida loca.
❖ Playlist : DEPECHE MODE - shake the disease. THE BLACK KEYS - lonely boy. IAMX - walk with the noise. XYLØ - afterlife.



MessageSujet: Re: the world isn't ours ✤ SCARLETT Mar 7 Fév 2017 - 7:49


❝ Shaking me right to the core ,
feat. Scarlett Trueblood & Ramsey A. Dallas. ❞



Poupée de cire au visage si pure, mes opalines dubitatives plongent timidement en les lucarnes de ton âme, se noient doucement dans l’azuré trouble de ton regard, buvant la céleste ivresse de ces émois effrayants qui te molestent l’esprit et t’avalent dans le plus inquiétant des flots. Ma main posée sur ton sternum, je déglutis de travers, cherche mon souffle, ne pouvant feinter la stupéfaction de te sentir si près alors que nos nez s’effleurent dans cette proximité inaccoutumée. J’hume ton parfum, bercé par ces douceurs éphémères, ainsi coincés sur les lisières de la misère. Ton souffle brûlant qui m’érafle les lèvres, tes infernales diaphanes ancrées aux miennes, tes mains moulées sur mes épaules, mon pauvre corps qui agonise dans le silence d’une souffrance bizarrement trop sereine malgré les peines. Ma main posée sur ton sternum, ton cœur qui bat la chamade contre ma paume, je ressens presque sa blessure, profonde, béante, sanglante, la morsure de la vengeance est la plus redoutable et je sens les crocs voraces de cette dernière qui morcèlent ton erratique de nacre, m’entaillant presque les doigts dans l’explosion de ces miasmes et marasmes éparses qui te déchirent de l’intérieur et élargies cette plaie infectée du plus néfaste des poisons. Deux mots de toi font de moi le Roi. Deux mots de toi et voilà que je sombre ici-bas avec toi. Deux mots de toi et tu es avec moi. Comme un agenouillement, dans cette pièce d’une blancheur immaculée, je vois s’étendre tes noirceurs et s’agglutiner contre les murs tes ombres sirupeuses.  Ton soleil s’est éteinte, tu l’as englouti dans l’océan carmin et tout ce qu’il te reste ce sont ces flambées irisées et illusoires qui te réchauffent et te glacent.

Fable et magnétisme d’une femme carcérale qui se retrouve prisonnière de cet hôpital pour les âmes malades. Deux mots de toi font de moi le Roi. Sous l’éclat brasillant du sceau maudit qui se grave sur ton front, ce rouge corrosif, sur ta chair si livide, je le vois aussi éclatant qu’un rubis, tu invoques la colère divine de Panthéon et supplie pour que son envoûtement bestial me possède à mon tour. Tes paroles me semblent inouïes, mais pourtant j’en comprends l’oppressante teneur. Ton incantation suffit à me captiver, je reste un instant là sans broncher, hanté par ton aveu caniculaire qui immole mon orgueil farouchement épié. Deux mots de toi font de moi le Roi. Deux mots de toi et voilà que je sombre ici-bas avec toi. Deux mots de toi et tu es avec moi.

" Monsieur vous n'avez rien à faire dans cette chambre ! "

Des mains qui m’agrippent et m’arrachent de ton envoûtement à la beauté criminelle. Bombonne d’air artificielle que je resserre tout contre moi, non sans peine, le personnel me traîne à la traîne jusqu’à la sortie de ta chambre. Je vocifère, me fais violence, en les voyant te malmener et te plonger en leur illustre brouillard pharmaceutique. Mais avant que t’étreignent pour de bon les ombres, je trouve néanmoins la force pour me séparer des entraves, bloquant la porte qui s’apprêtait à se refermer en braquant dans la maigre ouverture ma bombonne qui émet ce son qui n’augure absolument rien de bon pour son utilité primaire.

- Je promets. Tu m’entends, Scarlett. Je te promets !

Deux mots de toi font de moi le Roi.
Je promets. Je promets. Je promets. Je promets.
Des mains qui m’agrippent à nouveau.
Je promets. Je promets. Je promets. Je promets.
Deux mots de toi et voilà que je sombre ici-bas avec toi.
Les baraqués qui m’escortent jusqu’à ma chambre et me clouent sur mon lit.
Je promets. Je promets. Je promets. Je promets.
Deux mots de toi et voilà que je sombre ici-bas avec toi.
Je promets. Je promets. Je promets. Je promets.
Deux mots de toi et je suis avec toi.
Je promets…


THE END
sujet terminé & verrouillé.

_________________

Fire up the beast I got in my eyes
- Clearing my thoughts, eyes on the price -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


one choice can transform you
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: the world isn't ours ✤ SCARLETT

Revenir en haut Aller en bas
 

the world isn't ours ✤ SCARLETT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario World.
» World Eaters
» Yu-gi-oh! World Championship 2009
» SMALL WORLD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › North Side :: Wrigley Hospital-