Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 On your own ▲ ONE SHOT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
J. Ryder Storm

❖ Date de naissance : 08/10/1989
❖ Barge depuis : 17/05/2016
❖ Messages : 973
❖ Avatar : Sebastian Stan
❖ Crédits : Avengedinchains (vava) - Alas (signa) - Cutiepieofrph (gif profil)
❖ Multicomptes : Gray J. Wolfgang - Envy D. Carter - G.H. Nolan Wheeler & Gabriel A. Blackwood
❖ image :
❖ Âge personnage : 32 ans
❖ Profession : Responsable de la Fosse et Entraîneur
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Peut être un parfait gentleman par devant comme une effroyable pourriture par derrière - A quelques "anger issues" mais ça à moins d'y avoir goûté vous n'en saurez jamais rien - N'a pas un vilain fond est même plutôt tout ce qu'il y a de plus jovial - Une de ses principales faiblesse découle probablement de sa légère dépendance aux substances illicites. Juste légère... Un tout petit peu. Micro poil de poudre.
❖ Philosophie : Take the best. Fuck the rest.
❖ Playlist : Pillowtalk ▲ ZAYN - Battle scars ▲ GUY SEBASTIAN - Gasoline ▲ HALSEY - Still falling for you ▲ ELLIE GOULDING



MessageSujet: On your own ▲ ONE SHOT Sam 19 Nov - 12:01



On your own

FT. J. RYDER STORM




La pièce est bien trop petite et les murs semblent se rapprocher de secondes en secondes. Le silence qui règne en cette pièce n’est qu’une utopie car tous ses sens sont alertes et qu’il ne cesse de voir cet idiot cogner avec sa barre de fer contre la porte capitonnée. Quel sombre idiot. Mais quel crétin. Mains tremblantes plaquées contre ses oreilles, il se fait violence pour ne pas craquer, martelé, épuisé, tandis qu’une nouvelle goutte de sueur vient s’écraser contre le fin matelas sur lequel il est recroquevillé. James voudrait fermer les yeux mais il en est incapable, fixant sans cesse ce crétin cogner encore et encore sur cette maudite porte qui refuse de s’ouvrir. Alors il grogne, frissonnant de tout son long sous la fraîcheur de l’endroit. Illusion. Mais la réalité est alternée et file comme le vent entre ses doigts sans qu’il ne parvienne à la rattraper. Jamais. Parfois il crie, parfois il pleure ou encore se met à rire de sa propre connerie. Il ne vaut pas mieux que sa putain de mère et ça le rend fou, à moins que cela ne soit que ce putain de produit qu’on est venu lui injecter dans les veines. Il ne se souvient que de s’être enfin échappé de ce foutu carnage, arrêté dans le couloir. Il ne se souvient que du sang sur sa main, le sien, et la douleur fulgurante des agrafes du bas de son dos qui ont sauté. Il ne se souvient alors que difficilement du chemin emprunté et escarpé jusqu’ici, de la lutte d’Ezra pour ne pas y entrer et du regard contrarié qu’Elle lui a lancé. C’est sans rien dire, lui, qu’il s’est retrouvé là, à demi en train de voyager dans un autre monde, prenant seulement conscience du fait qu’il ne devait pas les laisser voir, ni même comprendre le mal qui le rongeait plus intensément encore de l’intérieur que la simple douleur de la perte de l’usage de ses jambes.

Les murs se rapprochent de trop près et il sursaute, hurle à l’idiot de disparaître et essaye de s’emmitoufler un peu plus afin de ne pas montrer combien il tremble de la tête aux pieds. Les hallucinations se font plus violentes, plus intenses et il est tout bonnement mort de peur, souffre le martyr à force de se contracter et de se crisper. Ce n’est qu’à certaines heures que des bribes d’images reviennent, et en boucle dans sa tête résonnent les mots de son Dirigeant. Jamais il n’a eu d’ennuis, jusqu’ici. Jamais. Et voilà qu’en un éclair tout était anéanti. Il ne vaut pas mieux que sa putain de mère.  Le plus silencieusement possible, il lutte contre ce mal qui le ronge et l’assassine à petit feu. Pitié, aidez-moi qu’il voudrait parfois crier mais la fierté en ses veines parvient encore à le rendre prisonnier de lui-même. Que cela s’arrête pense-t-il alors, mais il ne cesse de remuer, voudrait battre des jambes et se crisper si fort qu’il pourrait s’en briser les os, mais il ne peut rien faire d’autres que serrer les barres métalliques qui l’empêchent de tomber violemment au sol. Ryder souffle, passe du chaud au froid en un claquement de doigt, ses prunelles injectées de sang ne laissent apparaître que la fatigue qui l’assaille et le rend un peu plus malade. Tout fout le camp, tout fout le camp et il n’y a rien qu’il puisse faire contre ça. Il se sent si mal et ces murs qui ne cessent de se rapprocher vont bientôt l’écraser, juste avant que l’idiot ne se remette à frapper contre cette maudite porte.

« DEGAGE ! » qu’il beugle pour la énième fois en se remettant à trembler. Il ne s’est en réalité jamais arrêté.

Dans sa descente aux Enfers il a besoin de lui. Dans sa descente aux Enfers il a besoin d’Elle. Mais il n’y a personne. Pas là, partis. Seul traîne le silence qui enfin en ses oreilles a accepté de se révéler. Il ne peut pas partir, il ne peut pas fuir, et ce jour funeste a sonné le glas de tout ce qu’il était. A cet instant présent, James ne se voit pas capable de survivre à tout ça, perdu entre hallucinations et bribes de réalité, il erre dans un monde qui le fait déchanter.

Plus jamais il ne veut connaître ça. Plus jamais. Mais pour que ça s’arrête, il en a plus que besoin. Qu’on lui en donne, tout de suite, ou il va finir par mourir il le sait. Il le sent. Ces murs auront raison de lui et de sa carcasse fatiguée.

« Pitié, aidez-moi… » qu’il murmure alors, se recroquevillant une énième fois, comme pris d’un spasme et hurlant au désespoir qu’il vit dans ce mouroir.


THE END
Sujet terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

On your own ▲ ONE SHOT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mégaton Shot
» Samedi 4 décembre : One shot ? / ?
» Help Screen Shot !
» I Ain't Been Shot, Mum! V3
» Vitamine [Manga/One shot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › North Side :: Wrigley Hospital-