Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Blake C. Keyshawn

❖ Date de naissance : 10/08/1987
❖ Barge depuis : 26/02/2016
❖ Messages : 572
❖ Avatar : Phoebe Tonkin
❖ Crédits : Melaaniee
❖ image :
❖ Âge personnage : 29 ans
❖ Profession : Dirigeante des Sincères
❖ Faction : Sincères
❖ Forces & Faiblesses : Incorruptible, je ne joue pas avec la politique. Je veux juste que Justice soit rendue. Celà peut être un avantage mais aussi un inconvénient...
❖ Philosophie : There is no middle. There is just Truth or Lie.
❖ Playlist : The Veronicas ► Heavily Broken - Emily Browning ► Asleep - Gleecast ► Total Eclipse of the Heart - Jessie J ► Casulaty of Love - Mariah Carey ► Infinity



MessageSujet: SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder Lun 14 Nov - 21:46


She drives us crazy


Blake voyait les portes blindées défiler sous ses yeux. Chacune portait un numéro et renfermait une personne jugée inapte à vivre en société. Jugée par qui ? Penchant légèrement la tête en écoutant l’infirmière, elle fronça légèrement les sourcils. « J’avais rendez-vous pour discuter avec Thursday Thunder ».  « Naturellement, mais il doit en référer à la Présidente tout d’abord ». La Sincère toisa la femme qui lui faisait face. « Dans la mesure où cette personne m’a tiré dessus, je pense bien que la Présidente ne verra aucun inconvénient à ce que je m’entretienne avec elle. ». Glaciale, Blake soutenait son regard tout en continuant. « Ensuite, je pense que ce n’est pas à vous de juger ce qui doit être fait ou non. Je suis tout de même la représentante de la Justice et je compte bien m’assurer que cette patiente est bien traitée, quand bien même elle ait failli m’assassiner. La Justice s’applique à tous. De la même façon. Et le Dr Martin a déjà tous les documents nécessaires m’autorisant à la voir. Signés de la main même de la Présidente, bien que ce ne soit pas vos affaires. »

Prendre ce ton là, cet air là, ne lui plaisait pas foncièrement. La douleur fantôme qu’elle ressentait toujours au niveau de l’impact de la balle lui fit placer instinctivement la main au niveau de la cicatrice. Elle était agacée et elle n’avait alors plus beaucoup de patience. Les choses étaient trop graves pour être laissées en l’état et la jeune femme avait besoin de comprendre. Malheureusement, Envy était passé par là avant elle et il aurait probablement ruiné toutes ses chances de parvenir à des réponses claires. En apprenant qu’elle était enfermée ici, elle avait eu dans l’idée d’accepter simplement tout ça et de tourner la page. Oui mais voilà, vu ce que la divergente avait fait, elle pourrait peut-être bien l’aider d’une façon ou d’une autre : soit en dénonçant les terroristes qui prétendaient aider le peuple soit en lui permettant d’avoir des éléments contre Moira. Pourquoi la Présidente voulait-elle à ce point la faire taire ? Que pouvait savoir cette malheureuse ?

L’infirmière, si elle lui avait répondu, ne recevrait aucune réponse. Blake réalisa en effet qu’elle ne l’avait même plus écouter. Elle garda donc le silence et attendit dans un bureau. Le médecin la rejoignit. « Ms Keyshawn, j’ai pris d’énormes risques. J’espère sincèrement que je peux compter sur vous et que vous n’allez pas me faire exécuter pour vous avoir aidé. Le mensonge n’est pas dans vos cordes. » Blake pencha la tête, plissant les yeux. « Dr Martin. Une patiente sans toute sa tête ne peut pas être interrogée et la Présidente elle-même a signé ces papiers. Vous ne risquez absolument rien. J’ai besoin de contre interroger cette personne. Vous n’êtes pas sans ignorer que les mensonges me résistent rarement. Or, lors de son premier interrogatoire, je ne pouvais être présente. » Il lui présenta un papier qu’elle signa après avoir lu l’ensemble des petites lignes.

Enfin, il la mena jusqu’à la cellule confinant celle qui avait bien failli la tuer. Blake frissonna légèrement. Une part d’elle-même était en colère mais une part d’elle-même, plus froide cette fois, contenait le tout. Elle entra et découvrit la jeune femme dans un état... Elle n’avait même pas de mots pour le décrire. Elle entra dans la pièce et entendit la porte claquer dans son dos. « Appelez quand vous aurez fini ». Blake haussa les épaules et s’approcha. « Bonjour, Thursday. Tu dois avoir les esprits assez clairs, j’ai demandé à ce que l’on baisse les doses de ton petit cocktail. J’ai besoin que tu aies l’esprit clair pour me répondre. » Observant la prisonnière, rien n’échappait au scanner des yeux émeraudes. « Je ne suis pas là pour chercher une vengeance, je sais que j’ai pris une balle perdue. Mais j’ai besoin de savoir pourquoi tu as fait tout ça. Je suis vraiment décidée à faire Justice, quelqu’en soit le sens. Et j’ai le sentiment que tu pourras m’aider. »

Elle avança et trouve un mur où s’adosser. Observant le sol un moment, semblant réfléchir ou écouter la réponse de la criminelle, elle garda le silence un moment. « Il va de soi que ce que tu peux dire contre la Présidente restera ici. Ton jugement est fait mais tout pourrait changer... Il me manque seulement la compréhension des choses et le nom de ceux qui tuent des innocents. » Elle leva la tête et regarda Thursday. « Les connais-tu Thursday ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Thursday Thunder

❖ Date de naissance : 22/04/1989
❖ Barge depuis : 02/06/2015
❖ Messages : 3529
❖ Avatar : Jenna Coleman
❖ Crédits : Avatar ► Faust ; Gifs: TUMBLR ;Code sign: DISTURBED <3
❖ image :
❖ Âge personnage : 31 yo
❖ Profession : Croque-mort
❖ Faction : Sans faction
❖ Philosophie : I'm naughty, but that's why you love me



MessageSujet: Re: SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder Dim 18 Déc - 17:57



She drives us crazy

- feat Blake -


Elle était dans une sorte de brume constante. Son esprit tentait de lutter, envers et contre tout, contre cette cage chimique, cette prison qui l’assaillait. Mais c’était à peine suffisant pour la maintenir à flot. Elle avait la sensation de couler. Elle ne savait que trop bien le danger, si elle laissait faire. Elle se perdrait elle-même, et pour toujours. Mais par-dessus tout, elle laisserait Moira gagner, et ça il en était hors de question. Songer à ce qu’elle lui ferait subir lorsqu’elle sortirait d’ici était une manière de la réveiller. Une bouée de sauvetage, en somme. Un espoir qu’elle alimentait constamment. Les voix aussi l’aidaient à ne pas se sentir trop seule. Au moins, elle avait quelqu’un à qui parler, car on s’arrangeait pour qu’elle soit en contact le moins possible avec les autres patients.

Ecoute, il y a quelqu’un dehors.

Elle était assise par terre, recroquevillée. Elle tendit l’oreille. Ces derniers jours, il lui semblait que ses sens étaient un peu plus éveillés. Peut-être s’habituait-elle à son traitement. Peut-être son esprit avait-il trouvé un moyen de résister. Ou peut-être y avait-il autre chose… Elle entendit en effet des bruits de pas dans le couloir. A force, elle arrivait plus ou moins à identifier leur propriétaire. Mais il y en avait qu’elle ne reconnaissait pas. Et ceci aiguisa sa curiosité, d’autant plus en constatant qu’ils venaient dans sa direction. Elle tressaillit lorsque la porte s’ouvrit, mais ne bougea pas. Jusqu’à ce qu’elle claque, la laissant seule avec une inconnue qu’elle ne regardait pas encore. Elle la laissa venir à elle, entendit sa voix. Elle sourit. Alors c’était pour ça qu’elle avait soudain l’esprit bien plus clair. Enfin, elle leva les yeux et la dévisagea, avant de jeter un regard de côté.

« Il y a une fille dans ma chambre. Est-ce que je la connais ? »

Si tu ne te souviens pas d’elle, je peux t’assurer qu’elle se rappelle de toi.

De nouveau, elle leva les yeux vers la jeune femme, et, s’appuyant contre le mur, elle se redressa jusqu’à se mettre debout. Puis, son sourire s’élargit.

« Bien sûr, je me souviens de toi. Tu veux que je t’aide… » Elle resta un instant silencieuse, les yeux qui pétillaient. « Et pourquoi je devrais t’aider ? Ton copain n’a pas été très gentil avec moi… »

Elle voulait savoir, bien sûr, ce qu’elle avait à y gagner. Et surtout quelles étaient les intentions de la jolie brune. Pour qui travaillait-elle ? Etait-ce dans le but de la piéger. Moira aurait très bien pu envoyer quelqu’un, juste pour savoir si elle était encore en mesure de parler. Elle sembla avoir lu dans ses pensées puisqu’elle lui assura que rien ne sortirait d’ici. De nouveau, elle sembla regarder quelque chose d’invisible. « Est-ce que tu crois que je peux lui faire confiance? »

Aucune idée, mais si elle est venue jusqu’ici toute seule c’est qu’elle ne doit pas être très maligne.

« Tu n’as pas peur ? Tu pourrais te retrouver ici, avec moi… Quoique j’aurais bien besoin d’un peu de compagnie. »

Elle sourit, amusée. Un sourire qui se transforma en un véritable éclat de rire qui dura plusieurs secondes. « Le nom de ceux qui tuent des innocents. » répéta-t-elle à deux ou trois reprises en la singeant de manière grotesque. Puis elle sembla se calmer et son regard se fit beaucoup plus dur. Soudain, elle fit un brusque mouvement en avant et se retrouva face à Blake, si près d’elle qu’elle la touchait presque.

« Bien sûr que je les connais ! Et tu en fais partie ! Vous, tous ceux qui profitez de ce système ! Tu te prétends du côté de la Justice, mais ce ne sont que des mots ! Qu’est-ce que tu crois, que je vais t’offrir ce que tu veux seulement parce que tu me le demandes gentiment ? Je n’ai pas besoin de ton indulgence ! Si tu veux quelque chose de moi, donne-moi quelque chose en retour ! »
Elle se recula de quelques pas, et afficha un sourire mauvais. « Décide-toi vite, l’horloge tourne. Elle sait que je connais ses secrets, alors dépêche toi avant qu’ils disparaissent avec moi… » Lorsque son cerveau serait définitivement grillé et qu’elle serait incapable de se rappeler son propre nom…


- © FICHE  BY DISTURBED -


Dernière édition par Thursday Thunder le Mer 21 Déc - 15:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Blake C. Keyshawn

❖ Date de naissance : 10/08/1987
❖ Barge depuis : 26/02/2016
❖ Messages : 572
❖ Avatar : Phoebe Tonkin
❖ Crédits : Melaaniee
❖ image :
❖ Âge personnage : 29 ans
❖ Profession : Dirigeante des Sincères
❖ Faction : Sincères
❖ Forces & Faiblesses : Incorruptible, je ne joue pas avec la politique. Je veux juste que Justice soit rendue. Celà peut être un avantage mais aussi un inconvénient...
❖ Philosophie : There is no middle. There is just Truth or Lie.
❖ Playlist : The Veronicas ► Heavily Broken - Emily Browning ► Asleep - Gleecast ► Total Eclipse of the Heart - Jessie J ► Casulaty of Love - Mariah Carey ► Infinity



MessageSujet: Re: SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder Lun 19 Déc - 21:35


She drives us crazy

Blake avait bien essayé de dire à Envy de ne pas aller voir la femme qui lui avait tiré dessus. Cette affaire ne la concernait qu’elle mais bien évidemment l’audacieux n’en avait fait qu’à sa tête. La brune avait préparé sa venue et s’était assurée de trouver un médecin qui ferait exactement ce qu’elle demandait. Les dosages modifiées permettraient un interrogatoire qui ne tournerait pas à des élucubrations engendrées par la folie. Un frisson lui parcourut l’échine. Envy n’avait pas tord : elle pourrait être ici si jamais la Présidente savait ce qu’elle faisait. Une fois dans la chambre, elle découvrit une jeune femme misérable. Thunder vivait dans des conditions inhumaines et cela serra le coeur de la Sincère. Ce n’était pas juste. Elle n’avait même pas eu un procès équitable. Et à son habitude, Blake ne passa pas par quatre chemins pour savoir ce qu’elle avait besoin de savoir. Elle expliqua donc qu’elle avait baissé le dosage même si manifestement le discours serait probablement encore un peu incohérent. Elle semblait se parler à elle-même. Penchant la tête, Blake ne répondit pas, la laissant l’observer et se redresser. « Envy est venu te voir ? Qu’a-t-il fait ? Je lui avais demandé de ne pas le faire, tu es mon cas plus que le sien. Je suppose que je vais avoir une discussion avec lui à ce sujet... »

Blake était contrariée. Elle fixa le mur en serrant le poing. Elle ne lui avait pas tout dit et ne comptait même plus le faire. Il n’écoutait pas et son addiction était toujours un danger. Elle qui avait cru pouvoir compter sur lui... Il saurait qu’elle était plus ou moins pour une révolte mais ce serait tout. Elle ne parlerait ni de Charlize, ni de Wolfgang. Et encore moins de son enquête auprès de toutes ces personnes qui dans l’ombre oeuvraient comme elle. « Envy... Envy est pour le moment loin d’être dans son état... Et je ne suis pas lui. » Gardant le silence un moment, elle réfléchissait. Bien sûr que cette prisonnière n’allait pas tout lui dire aussi facilement. Et la question qu’elle se posa encore à elle-même lui permit de comprendre qu’elle se méfiait.

Comment ne pas devenir parano avec une telle Présidente ? Même Envy avait refusé de suivre Hazel, par lâcheté. Parce qu’il savait qu’il aurait pu finir ici ou pire. Blake alla s’asseoir sur l’unique chaise présente dans la pièce. La tâche ne serait pas aussi simple que prévue mais elle avait besoin de cette entrevue. « Peur... Pourquoi aurais-je peur ? Si j’atterris ici, je me serai battue pour mes convictions, en tentant de faire Justice. J’ai trop longtemps été aveuglée par la perte de... » Un bref silence se fit entendre. Elle lui expliqua qu’elle n’aimait pas voir des innocents mourir et la réaction ne tarda pas : la criminelle éclata de rire et reprit ses premières accusations. Le regard de Blake se durcit quelques secondes. Puis, les traits de son visage se détendirent. Elle ne l’avait pas volé.

Si elle voulait la vérité, elle devait se montrer vraie. « J’ai perdu mon bébé. J’ai mis du temps à surmonter la souffrance et je n’ai plus vraiment écouté. Moira s’est servie de ça pour faire du mal et aujourd’hui je veux vraiment que la Justice soit faite. Et tu ne mérites certainement pas d’être ici pour avoir tiré et raté tes cibles... Alors si tu sais quoique ce soit qui peut m’aider à prouver ses agissements, j’aimerais vraiment que tu m’en parles. » Cependant, elle voulait un marché. Et Blake pensait bien deviné lequel.

« Il est évident que je te ferai sortir d’ici. Comme je l’ai dit, tu ne mérites pas cette peine. C’est bien ce que tu veux, n’est-ce pas ? » L’observant, elle lui fit un petit sourire en coin, plein d’espièglerie avant de redevenir sérieuse. « Mon nom ne sera jamais associé à notre entrevue. Elle sait que je suis là. Mais tu auras tes esprits. Le temps que je puisse faire mon travail et rétablir la Justice que notre ville mérite, le temps de stabiliser la situation et de destituer le tyran qui régente nos vies et se prend pour un Dieu. » Elle laissa un nouveau silence s’installer entre elles avant de continuer. « Je te rendrai ta liberté. A moins que tu ne souhaites autre chose ? » Après tout, la jeune femme avait peut-être simplement songé à des barres de chocolat pour rendre sa peine plus vivable ou bien délivrer un message à un proche ? Les négociations étaient ouvertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Thursday Thunder

❖ Date de naissance : 22/04/1989
❖ Barge depuis : 02/06/2015
❖ Messages : 3529
❖ Avatar : Jenna Coleman
❖ Crédits : Avatar ► Faust ; Gifs: TUMBLR ;Code sign: DISTURBED <3
❖ image :
❖ Âge personnage : 31 yo
❖ Profession : Croque-mort
❖ Faction : Sans faction
❖ Philosophie : I'm naughty, but that's why you love me



MessageSujet: Re: SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder Dim 15 Jan - 18:48



She drives us crazy

- feat Blake -


Elle regardait la jeune femme, la jaugeant, à la fois méfiante et méprisante. Que venait-elle donc faire ici ? Que lui voulait-elle ? Non seulement on l’avait mise là, où elle était destinée à finir à l’état de légume, mais en plus voilà qu’on attendait d’elle qu’elle donne des informations sur ce qu’elle savait. Les gens ne manquaient décidément pas de toupet. Elle ne répondit d’ailleurs pas à ses interrogations sur le jeune homme, dont elle apprit le prénom à cette occasion. Elle l’ignora d’ailleurs sciemment. Elle n’était pas dupe : cette fille essayait visiblement de s’octroyer le beau rôle. Restait à savoir si c’était par manipulation, ou si elle y croyait réellement. Dans tous les cas, Thursday les mettait tous dans le même sac, il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. Qu’espérait-elle ? Qu’elle finirait par compatir ? Certainement pas. Elle se contenta de lever les yeux au ciel, exaspérée, avant de regarder de nouveau la brunette qui semblait plutôt contrariée. Tant mieux.

« Tu es un véritable héros en somme. »


Son sourire ironique montrait tout ce qu’elle pensait véritablement. Elle-même n’avait jamais cherché à être une héroïne, c’eut d’ailleurs été un comble. Il n’empêche qu’elle n’avait vu personne essayer de réellement agir pour changer la situation. Et une chose était sûre, rien ne changerait tant que la Présidente serait toujours envie. Oh, son geste avait été fait uniquement par vengeance, elle se moquait bien du devenir de la population, mais au moins, elle avait essayé, elle. Pas comme tous ces imbéciles avec leurs grands idéaux, mais bien trop peureux pour réellement se mouiller.

Cette femme se trompait. Elle se fichait de connaître les détails les plus sordides de sa vie. Ce qu’elle voulait vraiment savoir, c’était pourquoi elle était ici, enfin surtout ce qu’elle pouvait lui apporter et ce qu’elle attendait en échange.

« Bouh, tu vas finir par me faire pleurer. » Elle se rapprocha de nouveau, le regard cette fois-ci bien plus cruel. « Es-tu certaine que je ne mérite pas d’être ici ? » A son regard s’ajouta un sourire mauvais. « Qui te dit que je ne te tuerais pas à la seconde si j’en avais la possibilité ? »

Peut-être l’aurait-elle fait d’ailleurs. Parce qu’elle s’ennuyait, parce qu’elle avait connu la frustration, la peur, et qu’elle avait grand besoin de se défouler. Peut-être l’aurait-elle pu, si elle s’y était bien prise, mais cela n’aurait fait qu’accélérer les traitements. Et puis, par chance pour elle-même, Blake avait réussi à attiser sa curiosité. Elle s’écarta d’elle, fit quelques pas, semblant à présent aussi aimable que si elle l’avait invitée à venir prendre le thé chez elle.

« Peut-être que c’est parce que je t’ai tiré dessus, mais tu m’es sympathique. Peut-être que je vais faire quelque chose pour toi. Si, en retour, tu fais quelque chose pour moi. » Elle parlait comme si elle n’avait pas entendu l’offre de la jeune femme, mais c’était parfaitement le cas. Elle était justement en train d’y réfléchir. « Je veux la liberté, bien sûr, mais je crois que tu peux m’apporter davantage. »

Si elle se débrouillait bien, elle pourrait sortir d’ici. En revanche il y avait cette chose qu’elle voulait par-dessus tout, et l’occasion de l’obtenir ne se reproduirait peut-être pas. Elle s’approcha de nouveau de Blake et lui fit signe de se pencher vers elle. Puis, elle laissa échapper un murmure à son oreille, une confidence. « Je veux Moira. » Elle laissa échapper un petit rire. « Puisque tu as fait l’effort de venir jusqu’ici et pour te prouver ma bonne foi, je vais au moins t’éviter de perdre ton temps inutilement. » Elle agita les mains, comme si elle était sur le point de faire une annonce importante. « La Justice dont tu parles si bien n’existe pas! » Elle la regarda ménageant une fois de plus ses effets. « Bien sûr, tu vas peut-être réussir à lui retirer son trône, mais avant d’avoir le temps de te retourner, une autre Moira prendra sa place. Elle n’a pas créé le système, le système était là bien avant. Et il n’y a pas de Justice dans ce système, même les voix sont d’accord avec moi. »

Ils se focalisaient tous sur la Présidente, l’accablant de tous les maux. Parce qu’ils ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez, voilà tout !


- © FICHE  BY DISTURBED -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Blake C. Keyshawn

❖ Date de naissance : 10/08/1987
❖ Barge depuis : 26/02/2016
❖ Messages : 572
❖ Avatar : Phoebe Tonkin
❖ Crédits : Melaaniee
❖ image :
❖ Âge personnage : 29 ans
❖ Profession : Dirigeante des Sincères
❖ Faction : Sincères
❖ Forces & Faiblesses : Incorruptible, je ne joue pas avec la politique. Je veux juste que Justice soit rendue. Celà peut être un avantage mais aussi un inconvénient...
❖ Philosophie : There is no middle. There is just Truth or Lie.
❖ Playlist : The Veronicas ► Heavily Broken - Emily Browning ► Asleep - Gleecast ► Total Eclipse of the Heart - Jessie J ► Casulaty of Love - Mariah Carey ► Infinity



MessageSujet: Re: SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder Sam 21 Jan - 15:53


She drives us crazy

Blake observait Thursday la toiser depuis quelques longues minutes. Certes, sa démarche pouvait surprendre et pourtant la jeune femme était bien décidée à changer les choses. Le ton moqueur qu’elle eut envers elle ne l’étonna pas. Après tout, c’était bien le système qui était vérolé et ces derniers mois Blake n’avait pas vraiment été un exemple de compassion pour les siens. « Non. Non je ne brigue pas une étiquette d’héroïne. Je veux juste arranger les choses, faire en sorte que les erreurs qui ont été commises, que les actes malveillants qui se sont produits ne puissent plus jamais se passer à nouveau. Le temps était compté, elle ne pouvait pas prendre le thé et s’amuser à creuser les inspirations de la prisonnière. Pour que Thursday en arrive à ces extrêmes, Blake pensait, peut-être à tord, que Moira avait certainement été responsable d’un malheur. Comme Envy avait pu perdre son frère par sa faute, peut-être que Thursday avait perdu aussi quelqu’un. Seulement, tirer sur la Présidente n’était pas vraiment le meilleur plan. Blake voulait allait plus loin, même si elle ne le montrait pas.

La jeune femme, encore sous l’effet de son traitement, semblait vraiment folle. Pourtant Blake ne se laissait pas démonter, bien au contraire. Baissant les yeux jusqu’à ce que leurs regards se croisent, elle esquissa un sourire. « Si tu avais eu l’intention de me tuer, tu l’aurais déjà fait. Il y a des signes qui ne trompent pas ». Oui, cette femme voulait se faire passer pour cruelle et peut-être l’était-elle vraiment, après tout, elle ne la connaissait pas. « Peut-être que tu as de mauvaises intentions. Peut-être sont-elles justifiées. Mais si je suis venue ici, ce n’est pas pour être une psychologue, je n’ai pas l’intention de t’analyser. Je suis ici parce que nous voulons la même chose. La différence entre toi et moi, c’est que tu as échoué. Et je peux encore réussir. »

Le regard dur, elle ne cilla pas. Son expression corporelle montrait sa détermination, son regard direct, sa franchise. La jeune femme finit par s’éloigner et son comportement changea du tout au tout. Blake ne savait dire si c’était le traitement demandé par Moira ou non, mais elle avait devant elle une personne totalement déroutante. Comment pouvait-on exprimer aussi rapidement des comportements aussi radicalement différent ? Etait-ce une psychopathe ? Comment pouvait-elle jouer ainsi ? Thursday reprit la parole, rappelant quelle cicatrice elle lui devait. C’était ainsi qu’elle voulait se lier à elle ? Par le sang ? Ou pour mieux aborder un marché ? Blake le comprit quand elle mentionna vouloir quelque chose en retour. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, après tout, elle avait consciemment déjà offert le deal. Sa liberté. Bien. Blake saurait la faire sortir sans laisser de traces. La chose ne serait pas aisée mais calculer au millimètre près n’était pas difficile. Avec son métier, elle connaissait toutes les bases pour faire les choses en toute discrétion. En revanche, elle fronça les sourcils quand elle entendit qu’elle devrait rallonger le deal avec des choses encore inconnues. « T’apporter quoi ? »  

Lui offrir la liberté, c’était déjà une belle avancée. Elle lui fit signe d’approcher et la Sincère s’exécuta sans arrière pensées. Elle entendit alors les trois mots qui brûlaient leurs coeurs. Elle voulait Moira. Elle voulait vraiment presser la détente sur le front de cette femme. Blake pensait encore lui offrir un vrai procès mais la peine de mort serait probablement votée. « Tu seras le bourreau si jamais son procès prouve qu’elle a agi en toute conscience. Ce dont je commence à être persuadée. Mais pour te l’amener sur un plateau d’argent, j’ai besoin d’éléments. » Elle était venue pour un témoignage, des preuves. Mais au lieu de ça, la criminelle continuait de jouer. Elle lui asséna que la Justice n’existait pas. Blake ouvrit la bouche, outrée que l’on puisse lui dire ça. C’était l’effet d’un coup de poignard, ça lui prenait les tripes. Bien sûr, elle lui coupa la parole pour expliquer son raisonnement. Le système était là avant Moira. Elle marquait un point.  « Je suis là pour m’assurer que la Justice soit faite. S’il y a eu des écarts jusque là, je veux y remédier. Tu as raison, l’éliminer apaisera notre soif de vengeance mais ne règlera certainement pas le problème. Nous sombrerons probablement dans une guerre civile et peut-être qu’un nouveau tyran émergera. Je suis prête à payer le prix. Mais je veux vraiment arranger les choses alors je me dis que s’il est possible de construire quelque chose de différent, de ne plus suivre ces règles de factions... As-tu connaissance que quelqu’un lorgne le poste de Moïra ? » La question était sortie en plein pendant son raisonnement mais après tout... La mention des voix la faisait hésiter sur la véracité des propos mais il ne fallait négliger aucune piste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Thursday Thunder

❖ Date de naissance : 22/04/1989
❖ Barge depuis : 02/06/2015
❖ Messages : 3529
❖ Avatar : Jenna Coleman
❖ Crédits : Avatar ► Faust ; Gifs: TUMBLR ;Code sign: DISTURBED <3
❖ image :
❖ Âge personnage : 31 yo
❖ Profession : Croque-mort
❖ Faction : Sans faction
❖ Philosophie : I'm naughty, but that's why you love me



MessageSujet: Re: SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder Lun 13 Fév - 21:13



She drives us crazy

- feat Blake -


Blake avait tort d’être aussi confiante sur le fait que Thursday ne la tuerait pas. Ce n’était pas parce qu’elle ne l’avait pas encore fait que cela n’arriverait pas. Tout était une question d’intérêt, et d’envie bien sûr. Et elle pouvait parfaitement changer d’avis. Néanmoins, elle avait décidé en effet de l’épargner, du moins pour le moment. Parce que ce qu’elle lui proposait était intéressant, et parce qu’elle avait la ferme intention de ne pas moisir ici bien longtemps. Or, pour cela, il lui faudrait éviter d’assassiner l’un des bras droits de la Présidente. Mais cela ne signifiait certainement pas qu’elle ne remettrait pas la chose à plus tard. D’autant plus que la belle brune, une fois encore, se trompait. Elles ne voulaient pas la même chose. Contrairement à son interlocutrice, Thursday souhaitait uniquement la vengeance. Ce qui pouvait arriver au reste du monde ne l’intéressait absolument pas. Elle esquissa un sourire.

« J’aurai peut-être une seconde chance, qui sait. Mais soit, tu as certainement raison. »

Elle se montrait soudainement très conciliante. Parce que, bien évidemment, elle voulait quelque chose. Si Blake pouvait lui apporter Moira sur un plateau d’argent, c’était une proposition à considérer. Elle serait le bourreau, et cela la ravissait, même s'il était hors de question que son rôle se limite uniquement à ça. Avant de mourir, elle subirait toutes les tortures auxquelles elle avait pu penser au cours de ces dernières années, et particulièrement au cours de ces dernières semaines. Malheureusement, elle doutait fortement que Blake soit capable de comprendre, avec ses idéaux totalement irréalistes et son idée de justice.
En parlant de justice, elle sembla particulièrement choquée lorsque la sociopathe lui fit remarquer qu’elle n’existait pas. Elle leva les yeux au ciel, particulièrement exaspérée.

« Tu sais que tu n’as aucune chance si tu continues à croire au Père Noël ? Si jamais tu continues à t’accrocher à ton idée de Justice ridicule, tu finiras dans un endroit encore moins glorieux que celui-là. »

Sur ces mots, elle leva le pouce et fit mine d’un geste de fendre sa propre gorge, le tout ponctué d’une grimace grotesque.

« Je vais te dire quelque chose que Moira s’est donné beaucoup, beaucoup de mal à cacher. Une fois que tu le sauras, tu provoqueras sa chute, ou tu mourras dans l’oubli, c’est à toi de voir. Mais il va falloir que tu te salisses un peu les mains si tu veux y arriver. Enfin je dis ça, c’est pour toi, moi ça m’est égal. »

Elle se mit à siffloter et sembla soudainement se perdre dans la contemplation du plafond, tout en marchant dans la pièce d’un pas rêveur.

Tu vas vraiment le lui dire ? Tu sais qu’elle risque de ne pas très bien le prendre… Peut-être même qu’elle voudra te laisser ici.



Bien sûr qu’elle allait le lui dire. Cette fille lui avait donné sa parole. Elle se devait de la tenir, avec tous ses principes moraux. Et si jamais elle ne le faisait pas… Thursday se chargerait de la retrouver et d’en faire sa nouvelle poupée de chiffons. Avec ou sans elle, elle finirait par trouver le moyen de sortir d’ici. Elle rit toute seule, quelques secondes et marmonna quelques mots incompréhensibles avant de se tourner de nouveau vers elle.

« Alors, tu es partante ? Ou tu préfères sauver ta propre vie ? »

C’était plutôt amusant de poser cette question à quelqu’un qu’elle avait failli elle-même tuer peu de temps auparavant, et l’humour de la situation ne lui échappa pas. Mais elle voulait avant tout savoir si Blake avait les épaules pour supporter ce qu’elle allait lui dire, et surtout en faire bon usage. Elle était venue jusqu’ici, certes, mais ça ne garantissait en rien qu’elle ne flancherait pas. Thursday savait que son salut ne tenait pas à grand chose, et qu’elle le veuille ou non, elle allait probablement devoir lui faire confiance… en espérant qu’elle en était digne.


- © FICHE  BY DISTURBED -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


one choice can transform you
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder

Revenir en haut Aller en bas
 

SHE DRIVES US CRAZY ▬ feat. Thursday Thunder

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [PS2] Thunder Force VI
» Thunder Birds
» dip switch DIET GO-GO et thunder hoop svp
» Initial D 2 sur borne Crazy Taxi : levier de vitesse
» [Sarkobolt] [Gob] [Crazy Jokers] [- OK -]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › North Side :: Wrigley Hospital-