Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 somewhere a clock is ticking ft. BELLAMY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Moira A. Rosenbach

❖ Date de naissance : 09/04/1990
❖ Barge depuis : 16/01/2013
❖ Messages : 470
❖ Avatar : Julianne Moore.
❖ Crédits : shiya (avatar), tumblr (gif) + disturbed (gifs & css).
❖ Multicomptes : Aucun.
❖ image :
❖ Âge personnage : Cinquante-quatre ans.
❖ Profession : À la tête du Conseil et fière héritière du projet OBLIVION.
❖ Faction : Érudite.
❖ Forces & Faiblesses : Mon calme olympien, mais facilement aveuglée par le flambeau du Pouvoir.
❖ Philosophie : Knowledge is power.
❖ Playlist : LORDE - everybody wants to rule the world. GIN WIGMORE - kill of the night. FLORENCE + THE MACHINE - what the water gave me.



MessageSujet: somewhere a clock is ticking ft. BELLAMY Lun 7 Nov - 21:51



somewhere a clock is ticking

feat. Bellamy & Moira


suite de : FULL METAL JACKET.

Le chant de la Colère, elle l’entend résonner à chacun de ses battements de cœur. Elle entend son ode sinistre, il résonne contre le treillis recourbé de ses côtes et se fraye un chemin jusque dans les replis les plus noirs de son esprit. Son monde s’est écroulé et plus rien ne peut l’arrêter.

- Mademoiselle Graham, n’ayez crainte. Je vous prie d’excuser cet entretien cavalier.

Assise derrière son immense bureau en chêne lustré, l’impératrice des damnés intime à l’altruiste à venir prendre place sur le siège libre, dressé de l’autre côté du meuble.

- Vous nous avez livré une opinion juste et noble, ce matin, à l’hôpital. Vous avez du cran et énormément de courage.

Elle plante ses opalines dans les émeraudes de la jolie blonde.

- Vos motivations, mademoiselle Graham, je dois les connaître. Qu’est-ce qui vous justifie à prendre la parole et soulever de tels propos à l’égard du Conseil ?

_________________

Heads will roll on the floor
- Off with your head, dance 'til you're dead -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://of-monsters-and-men.forumactif.org

avatar

one choice can transform you
Bellamy P. Graham

❖ Date de naissance : 12/05/1989
❖ Barge depuis : 09/07/2015
❖ Messages : 5016
❖ Avatar : Yvonne Strahovski
❖ Crédits : ©Classwhore (avatar) † Tumblr (gifs) † Disturbed (css)
❖ Multicomptes : /
❖ image :
❖ Âge personnage : 33 ans
❖ Profession : jardinière au Valley of Tears
❖ Faction : altruiste après le projet Equilibrium (ancienne Fraternelle )
❖ Forces & Faiblesses : protectrice, intelligente, serviable, rancunière, impulsive, méfiante,



MessageSujet: Re: somewhere a clock is ticking ft. BELLAMY Mer 30 Nov - 5:01



somewhere a clock is ticking

- feat. Moira -


Je n'avais pas été emmenée tout de suite au bureau de Moira. Avant ça, j'avais une chose à faire, sans les gens de la sécurité. Mais ça n'avait pas duré et  j'ai finalement  été emmenée vers celle qui tenait en main la ville, vers celle qui a emmené la ville là où elle en est maintenant. Tant de victimes par la faute de ses décisions, comme si les citoyens de cette ville était de la vulgaire poudre à canon pour elle. Oui c'était à se demander si elle se préoccupait de la population.

Après mon intervention à l’hôpital, j'étais loin d'être tranquille. Après tout je lui avais tenu tête, j'avais refusé de me tenir tranquille à l'écouter comme la plupart des occupants de la grande pièce. J'étais sortie de mon silence, de ma réserve lors d'une intervention officielle de la  Présidente du Conseil. J'avais mes raisons. Mais sous un air neutre, où une certaine appréhension, une certaine crainte malgré tout  se lisant  au niveau de mes yeux, je m'installais sur le siège que Moira me désignait. Cherchant à garder un certain calme, je n'ajoutai rien à cette « excuse cavalière » comme elle disait. Je me demandais à quelle sauce j'allais être mangée.  S'opposer à ses paroles  n'était pas bénéfique. Allais-je être sanctionnée ? Avoir un blâme ? Être emprisonnée ? J'attendais la suite en silence, la boule au ventre. Et le début des paroles m'étonna un peu, au niveau des termes énoncés. A l'entendre, on aurait dit que j'avais bien agi. Les termes semblaient positifs. Moi qui croyais que j'allais me faire taper sur les doigts  pour être allée contre son discours, son point de vue, j'en venais presque à en être félicité. Que d'autres qui se trouvaient dans l'assistance me félicitent, j'aurais compris, mais elle...Cherchait-elle à me piéger ? Mes yeux montraient mon état d'incrédulité et j'attendis la suite. Des questions me furent posées, pour tenter de comprendre mon comportement, les raisons de tout cela. Que dire au final ? C'est vrai au final, qu'est ce qui m'avait  poussé à intervenir ?

Je suis toujours restée discrète, ayant mes idées, mes avis, mais jusqu'au Chasing the rapture, je restais la personne qu'on voulait que je sois au niveau de la ville.  Puis après cette journée où nous avions perdu des gens dans ce labyrinthe, les choses avaient pris une autre tournure, une autre vitesse. Plusieurs d'entre nous avions dû changer radicalement de vie. Des gens étaient touchés par un virus inconnu au sein de  mon ancienne faction. Et pour finir des fous ont fait explosé un secteur de la ville, touchant les gens, sans parler des coups de feu...Les choses allaient mal bien avant tout cela, mais il fallait avouer que depuis quelques mois les choses s'étaient dégradées encore plus, à tel point que je ne pouvais plus rester silencieuse, je ne pouvais plus, officiellement, laisser faire.

« Vous me posez vraiment la question Présidente Rosenbach? Des informations nous ont été dévoilées à propos des agissements du gouvernement sur la population. Elle n'est pas aveugle au point de croire qu'on vit dans un endroit parfait. Les gens souffrent en silence. Je l'ai vu chez les fraternels, mais encore plus chez les altruistes. Les gens encaissent. Mais il ne faut pas trop tirer sur la corde, sous peine d'obtenir ce qui s'est passé à l’hôpital : des gens en colères... »

Je fis une pause dans mon début de paroles. J'en voulais à cette femme de l'existence que nous avions tous, si différente selon nos choix de factions, différente aussi lorsqu'il nous a fallu changer de faction selon la seconde simulation que certains d'entre nous avions passé...Pour autant je me devais de rester correcte et d'en rester aux explications le plus possible.

«D'ordinaire, je reste à ma place,  mais tout à l'heure, c'était le trop plein et j'en suis désolée...Je ne pouvais plus rester sagement à vous écouter. Je devais sortir tout ce ressentiment, toute cette douleur, sous pleine de devenir folle. Nous avons vécu un moment cauchemardesque où on a eu droit à des explosions et des exécutions, purement et simplement. Nous avons perdu des proches, encore et toujours. Nous avons frôlé la mort.  Alors oui je me suis opposée au Conseil, parce qu' entendre vos  paroles erronées sur certains points me semblait mal venu  après tout ce désastre, après notre changement de faction forcé pour certains, après notre quotidien de manière général. Les citoyens  ont droit à la vérité ! La ville leur lui doit, du moins c'est mon avis...»  


- © FICHE  BY DISTURBED -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Moira A. Rosenbach

❖ Date de naissance : 09/04/1990
❖ Barge depuis : 16/01/2013
❖ Messages : 470
❖ Avatar : Julianne Moore.
❖ Crédits : shiya (avatar), tumblr (gif) + disturbed (gifs & css).
❖ Multicomptes : Aucun.
❖ image :
❖ Âge personnage : Cinquante-quatre ans.
❖ Profession : À la tête du Conseil et fière héritière du projet OBLIVION.
❖ Faction : Érudite.
❖ Forces & Faiblesses : Mon calme olympien, mais facilement aveuglée par le flambeau du Pouvoir.
❖ Philosophie : Knowledge is power.
❖ Playlist : LORDE - everybody wants to rule the world. GIN WIGMORE - kill of the night. FLORENCE + THE MACHINE - what the water gave me.



MessageSujet: Re: somewhere a clock is ticking ft. BELLAMY Mer 7 Déc - 15:09



somewhere a clock is ticking

feat. Bellamy & Moira


Elle y lit le mépris, la colère, sourde, froide, dévastatrice, derrière ce calme bien calculé et les bonnes manières. Elle marche sur des œufs et est horrifiée à l’idée d’avoir été découverte. Le secret. Toujours. Latent, bien caché et bien conservé. Qui cherche-t-elle à protéger ? Son défunt frère ? Des gens qui lui sont chers ? La Présidente ressent et comprend. La punir pour avoir agis comme elle l’a fait, à l’hôpital ? Non. Pas mademoiselle Graham. Elle a un plan, une idée, quelque chose d’inévitable à lui confesser. Elle hoche donc doucement la tête, se mord l’intérieure de la joue et vient joindre ses mains à l’effigie d’un clocher au-dessus de son vaste aire de travail.

- Vous jugez que mes décisions ont emmenés le chaos que nous traversons actuellement, mademoiselle Graham ? Toutes ces vies brisées, le blâme, il doit être porté sur mes épaules ?

Ce n’est pas une question piège. Elle ne joue pas les fin psychologues avec elle. Elle veut comprendre et voir… véritablement voir.

- Vous savez, mademoiselle Graham, la nuance est si fine entre emprunter un visage d’anarchisme et de bonapartisme. Certains empruntent le bon et d’autre le contraire. Selon-vous, celui que le Conseil porte, à cause de mes décisions, il aborde quel comportement au sein de la ville ? Et si je vous disais que je suis entièrement d’accord avec vous et qu’il est temps que les choses changent ?

Elle prend une profonde inspiration, ferme les yeux et revient contempler la grande femme qui se retrouve juste face à elle.

- Quand vous vous êtes levée, à l’hôpital, pour désapprouver mon discours, selon-vous, quel visage avez-vous emprunté, mademoiselle Graham ? Mademoiselle Keyshawn s’est levée pour soulever des avis qui ressemblent drôlement aux vôtres. Mademoiselle Stevenson, votre dirigeante, en a fait de même, mais ces propres paroles étaient-elles passibles de ramener l’ordre au sein du chaos ? Vous n’êtes pas sans savoir que mademoiselle Stevenson a été déchue de ses droits de Dirigeante et qu’un poste vacant erre à l’arrondissement du nord. Comme je vous disais ; il est temps que les choses changent. Et je vois que siéger le gouvernement au sein de la faction des Érudits n’est peut-être pas le moyen pour prendre véritablement soin de ses citoyens. Les valeurs des Érudits manquent cruellement d’humanité, alors que nous scandons sans cesse Fraternité et Égalité.

Ses opalines de givre viennent contempler les prunelles de jade qui la dévisagent. De son tiroir, elle sort un dossier et l’expose sans scrupule sous les yeux de l’Altruiste.

- Voulez-vous comprendre enfin, depuis toutes ces années, ce qui s’est véritablement produit à la famille de votre défunt frère ? L’ombre sinistre qui a plané sur lui et qui l’a conduit à trouver refuge dans votre foyer familial ? Les parents biologiques d’Isaac étaient des gens humains et formidables. Ils avaient mis au monde un fils tout aussi prometteur, digne de diriger une faction. S’étaient des gens de cœur, qui avaient suffisamment d’amour propre pour sacrifier l’amour qu’ils portaient pour leur enfant… afin de le protéger et de lui assurer une vie meilleure. Les Graham pouvaient leur assurer ceci. Ils ont fait affaire avec moi, pour s’assurer que tous soient dans les règles et il m’a été d’un énorme privilège de le faire.

Ressasser cette histoire agite de vieux démons, mais elle doit la vérité à Bellamy.

- Dès son plus jeune âge, la personnalité d’Isaac, elle avait des familiarités avec les Fraternels, les Altruistes et les Sincères. À son 18e jour d’anniversaire, vous le savez, il aurait été étiqueté Divergent. Les parents d’Isaac le savaient, mais pour étouffer l’affaire, ils ont fait un marché avec moi ; leurs vies en échange de celle de leur fils. J’ai accepté et depuis j’ai veillé sur votre frère. Le sort qui attendait les parents de ce pauvre gamin ? Hélas vous connaissez l’histoire, avec ce que vous avez pu voir aujourd’hui à l’hôpital. C’est triste et cruel. Croyez-moi, je sais.

Elle tend le dossier vers l’Altruiste.

- Tout est écrit ici. Je vous le donne, si vous le voulez. Je n’ai plus rien à perdre. Les choses doivent véritablement changer. Bonapartisme versus anarchisme. Vous êtes l’un et je suis l’autre. Et je vais me livrer en justice, mademoiselle Graham et payer pour mes fautes. Croyez-moi. Mais ma décente aux Enfers va apporter un grand bouleversement au sein de Chicago. Le siège du Conseil ne peut être érigé au sein de la faction des Érudits. Nos tangences sociopathes ne peuvent nous le permettre. Comme je vous expliquais plus tôt, une place vacante erre au sein de l’arrondissement du nord et je vous propose de la combler. Tout comme votre frère, Bellamy, vous avez l’étoffe qu’il faut pour diriger une faction. Je ne vous propose pas de prendre le poste, mais je vous la conseille, pour ainsi dire.

Un triste sourire prend l’aube sur ses traits tirés par la fatigue.

- Ma chute va entraîner celle de plusieurs personnes. Des gens qui ont travaillé de loin ou de proche avec moi. Des changements politiques vont avoir lieu et un traité de paix sera signé entre les Érudits et les Altruismes. La rigueur morale des Altruistes est ce qu’il faut à cette ville. Vous êtes incorruptibles, vous pouvez apporter à la société des responsables politiques dévoués. Le siège du Conseil sera érigé là. Je vous propose d’être la Dirigeante de cette faction et de collaborer avec votre futur président. Il partage les mêmes jugements et valeurs que vous, mademoiselle Graham. Croyez-moi, les manigances sont terminées et la peur… plus personne ne doit la ressentir. Je veux que Chicago connaisse la paix, la vraie !

_________________

Heads will roll on the floor
- Off with your head, dance 'til you're dead -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://of-monsters-and-men.forumactif.org

avatar

one choice can transform you
Bellamy P. Graham

❖ Date de naissance : 12/05/1989
❖ Barge depuis : 09/07/2015
❖ Messages : 5016
❖ Avatar : Yvonne Strahovski
❖ Crédits : ©Classwhore (avatar) † Tumblr (gifs) † Disturbed (css)
❖ Multicomptes : /
❖ image :
❖ Âge personnage : 33 ans
❖ Profession : jardinière au Valley of Tears
❖ Faction : altruiste après le projet Equilibrium (ancienne Fraternelle )
❖ Forces & Faiblesses : protectrice, intelligente, serviable, rancunière, impulsive, méfiante,



MessageSujet: Re: somewhere a clock is ticking ft. BELLAMY Sam 11 Fév - 23:49

Spoiler:
 



somewhere a clock is ticking

- feat. Moira -


Nous nous faisions face durant cette entrevue, moi expliquant mon comportement à l’hôpital, et elle essayant d'avoir mon avis sur ses actions. Et en effet je pensais qu'elle était fautive et responsable.

«C'est vous même qui êtes à la tête du Conseil, de cette ville et qui avez le dernier mot.... »

Donc en effet pour moi vous êtes responsable...Je ne prononçais pas ces mots là, mais ça coulait de source. Comment elle pouvait ne pas l'être, de par son statut ? Elle avait laissé faire les choses, avait peut être décidé certaines actions.

Moira parla ensuite de bonapartisme et d'anarchisme et m’interrogea sur la place que je donnais au Conseil. J'en avais aucune idée. Peu importe, au fond...Au final, le peuple en payait le prix fort et j'en avais plus que marre. Tout n'était que noirceur dans nos vies comme si, quoiqu'on faisait, on était obligé de ne connaître que tristesse en finalité.
La femme en face de moi rajouta qu'elle était d'accord avec moi et qu'il fallait changer ça. J'étais juste sidérée. Elle était d'accord avec moi ? Elle prenait des décisions juste hallucinante, nous mettant à mal dans nos quotidiens, et elle nous annonçait maintenant qu'il fallait que ça change ? A quoi jouait-elle ?

« Vous voulez que ça change, maintenant ? Pourquoi n'avez vous pas agi avant, si cela ne vous plaisait pas ?»

Je ne comprenais pas la présidente du Conseil. Je la voyais comme quelqu'un d'assez mauvais. Mais à l'entendre, elle n'y étais pour rien dans toutes les actions. Essayait-elle de me leurrer ? Y-avait-il un piège?
Elle abordait par la suite nos interventions à l’hôpital. Il était vrai que ça n'était pas pour ramener le calme. Mais c'était comme un passage obligé pour chercher à réveiller les gens.

«Je ne supportais plus de voir les gens accepter ce qui se passait sans rien dire. Je voulais essayer de réveiller la population. Le chaos n'est pas là par hasard. Peut être faudrait-il à changer les choses en profondeur comme revoir le système des factions, entre autre... »

La perte du poste d'Hazel en tant que dirigeante des Altruistes était une désolation pour moi. Elle tenait bien son rôle, pour le peu que j'ai vu d'elle
En tout cas, elle faisait preuve d'humanité et prenait position quand c'était nécessaire. Malheureusement ça lui avait porté préjudicie. Elle avait essayé de faire ce qu'elle pouvait pour la population. Mais comme ça allait contre Moira, ça n'était pas passé visiblement. Il y avait de quoi être amère après tout ça.
Et apparemment  le gouvernement allait siéger autre part ? Effectivement les Érudits n'étaient pas les mieux placés pour cela. Ma famille l'avait souvent pensé, mais ne nous n'y pouvions rien. J'attendais donc d'en savoir à propos de tout cela.

Cependant il y a eut comme un changement de conversation et je vis la Présidente du Conseil s'emparer d'un dossier. Je la regardais incrédule et à ses mots prononcés, à ses questions qui n’attendaient pas de réponse puisqu'elle était évidente. Ma respiration s'était stoppée en entendant parler de mon frère et de ses parents et je regardais mon interlocutrice de manière surprise. Je n'aurais pas pensé qu'elle connaissait des choses sur eux. Bien sûr que je voulais savoir ! J'étais attentive à ses moindres paroles, le cœur battant, et cette tristesse qui me prenait chaque fois que le sujet de mon frère était abordé. Mon regard partit un peu dans le vague en écoutant le récit de la femme. Laisser son fils, son propre sang, son trésor auprès d'autres gens pour lui assurer la meilleure vie possible...C'était incroyablement fort. Comment avaient-ils pu s'y résoudre ? A leur place, est ce que j'aurais pu prendre une telle décision ? Je n'avais pas été capable de me séparer de ma famille lorsque j'avais été forcée de rejoindre les Altruistes...Ils avaient fait ce sacrifice et pour quel résultat au final ? Certes il avait passé les 18 ans. Mais des fous lui avaient retiré la vie froidement, lors de ce foutu attentat. Il avait gagné des années, une meilleure situation, et il nous a connu nous...Mais à ce moment j'avais une pensées pour ses parents qui avaient donné leur vie pour lui. Ils avaient œuvré à leur rôle de parents jusqu'au bout, avaient tout planifié...Quel système pourri. Comment pouvait-on condamner des gens ainsi, pour des questions de différences, puis surtout ce genre de différences? J'avais appris pour sa divergence. Mais ce qui était fou, c'était que ses parents l'ont sauvé en quelque sorte deux fois : une fois pour lui donner une vie meilleure qu'auprès d'eux, puis une seconde fois pour lui éviter de se faire tuer par les mains des hommes de mains du Gouvernement...Même loin de lui, ils veillaient. Peut être les avais-je déjà croisé. Ma gorge se noua, mes larmes n'étaient pas loin et je baissai légèrement la tête et le regard pour camoufler mon état.

Mais je relevai vite le regard lorsque je compris qu'elle me tendait le dossier qu'elle avait sorti de son tiroir. Je le regardais quelques secondes, légèrement bouché bée. Puis je m'en emparais avec précaution sans un mot. Je tenais comme un trésor dans mes deux mains. J'allais en apprendre plus sur mon frère, et surtout sur ses parents, peut être connaître leur visage et leur identité. Tout un pan de mystère va m'être dévoilé....Mon regard restait ixé sur le dossier sur mes genoux, tout en restant à l'écoute. Mais je relevai brusquement mes yeux vers Moira, lorsqu'elle annonça qu'elle allait se livrer à la police pour ses actes. La surprise était visible. Mais ce qui surprit encore plus c'est ce qu'elle me proposa : prendre le poste de dirigeante des Altruistes, soi disant que j'avais l'étoffe pour le rôle... Je cherchais incrédule dans le regard de la femme en face de moi un signe qui montrerait si elle était sincère dans ses propos. Rien en tout cas ne me montrait le contraire. Accepter ce poste, prendre le poste d'Hazel, était-ce correct ? En même temps, si je le prenais pas, quelqu'un d'autre le prendra forcément. Etais-je vraiment à la hauteur de cette fonction ? Songeuse, j'écoutais poursuivre la détentrice de ce bureau pour encore un peu de temps. Elle m'énonçait ce qui allait se passer. Tant de chamboulements. Savait-elle que j'agissais parfois pour Tenebris, contre ce gouvernement ? Mais moi qui voulais que les choses changent, ce poste était pour moi l'opportunité d'agir, d'être au plus près de ce qui se décidait, de peut être contribuer à changer les choses...Mais j'allais être aussi en première ligne, en cas de conflits, d'attaques. Est ce que ça en valait la peine ? Sans doute. J'avais rarement reculé face au danger de toute manière. Puis le plus important était ce que ce poste me permettait : Veiller à cette paix dont parlait Moira. D'ailleurs j'étais maintenant perdue face à elle. Je la pensais comme le Mal incarné, l'ennemi à abattre et on aurait dit que ce n'était pas le cas au contraire, du moins pas totalement. Était-ce une technique pour me tromper ? Ou est ce que les apparences étaient véritablement trompeuses et j'avais fais erreur sur sa personne ?  J'en savais fichtrement rien. Tout ce que je comprenais, c'était que des  changements étaient en train de s'opérer et que j'avais l'occasion d'y prendre part pour tenter d'apporter le meilleur à la société...Après avoir donc tâter le pour et le contre, j'annonçai ma réponse, loin d'être sereine. Mais qui le serait dans pareil cas ?

« Je...J'accepte le poste de dirigeante des Altruistes. Je veux apporter le meilleur à ma faction et à la ville...Mais qui sera le nouveau Président au juste ?



- ©️ FICHE  BY DISTURBED -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Moira A. Rosenbach

❖ Date de naissance : 09/04/1990
❖ Barge depuis : 16/01/2013
❖ Messages : 470
❖ Avatar : Julianne Moore.
❖ Crédits : shiya (avatar), tumblr (gif) + disturbed (gifs & css).
❖ Multicomptes : Aucun.
❖ image :
❖ Âge personnage : Cinquante-quatre ans.
❖ Profession : À la tête du Conseil et fière héritière du projet OBLIVION.
❖ Faction : Érudite.
❖ Forces & Faiblesses : Mon calme olympien, mais facilement aveuglée par le flambeau du Pouvoir.
❖ Philosophie : Knowledge is power.
❖ Playlist : LORDE - everybody wants to rule the world. GIN WIGMORE - kill of the night. FLORENCE + THE MACHINE - what the water gave me.



MessageSujet: Re: somewhere a clock is ticking ft. BELLAMY Jeu 16 Mar - 22:30

THE END
sujet terminé & verrouillé.

_________________

Heads will roll on the floor
- Off with your head, dance 'til you're dead -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://of-monsters-and-men.forumactif.org


one choice can transform you
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: somewhere a clock is ticking ft. BELLAMY

Revenir en haut Aller en bas
 

somewhere a clock is ticking ft. BELLAMY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Samedi 17 : Entrainement de la PAF
» [En attente] Clank Destiny - The Great Clock - Intro [1Player Only] par bat-19
» Clock Tower
» Clock Tower PAL FR Ps1
» WMH [Tactique] Jouer la Clock (article du forum VG)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › Downtown :: Willis Tower-