Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 ↨↑ Side To Side ↨↑ → J. Ryder Strom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Invité




MessageSujet: ↨↑ Side To Side ↨↑ → J. Ryder Strom Mar 6 Sep - 14:43





 ♥♥♥


↨↑ Side To Side. ↨↑


Je ne savais pas si c'était ma montre qui perdait la tête ou bien si j'étais chez les audacieux depuis bien trop longtemps. J'étais arrivé en pleine matinée, simplement pour me préparer à l'avance comme d'habitude. Mais je ne pensais m'ennuyer à ce point, rester seule dans un bureau à observer les aiguilles de la pendule avancer doucement avait pour but de me bercer gentillement. Heureusement pour ma réputation et pour moi-même, j'étais un peu trop serré dans cette petite robe blanche pour pouvoir réussir à m'endormir.


J'attrape rapidement le dossier du jour, encore un petit nouveau. Très bien .. J'allais pouvoir explorer l'environnement des Audacieux, puisque ce dernier est... Paralysé. Je comprends mieux maintenant pourquoi ce dossier était depuis le début placé en tête de liste, un audacieux avec des problèmes physique ? Je comprends mieux maintenant ce retard .. Toutes les conditions étaient aujourd'hui réunies pour passer une bonne journée à parler avec un mur.


Un dernier petit coup d'œil sur le dossier bien assez complet de ce nouveau patient, je n'avais aucune idée de comment j'allais réussir à organiser cet entretient. Vraiment aucune idée, j'allais commencer par être douce et cacher cette partie sûre de moi. Je la garde comme surprise en cas de débordement, j'aimais avoir un plan B . J'attrape le petit miroir qui se trouve au fond de mon sac afin de me refaire une petite beauté. J'espérais pouvoir croiser ma sœur, pour une fois où je comptais me promener sans garde autour de moi, c'était le moment rêvé pour intercepter ma sœur. La question restait, où la trouver ?


Bon, je savais qu'on m'avait à l'œil. Raison pour laquelle, j'avançais discrètement jusqu'à la Fosse. Il valait mieux pour moi que je ne m'amuse pas à faire de détour, je sentais déjà les regards d'autre Audacieux se poser sur moi. Bien que je n'eusse pas choisi la bonne robe pour me promener sans sécurité chez eux, blanc, couleur opposée à celle des Audacieux. Et courte et dénudé, enfin tout ce qu'il fallait pour exciter ses pauvres hommes. Tête baisser, le dossier plaqué sur ma poitrine, j'arrive rapidement à la Fosse. Enfin, je pensais être arrivé, mais un ou même plusieurs obstacles me barrait le chemin. Je secoue rapidement ma chevelure, j'en étais capable, mais je ne voulais pas salir ma magnifique robe « Bon et bien, quand on a pas le choix. » J'enlève mes chaussures et n'attends pas une dernière minute avant de me jeter dans le vide.


Je n'avais jamais eu une montée d'adrénaline comme celle que je venais d'avoir, je repose rapidement les pieds au sol enfilant mes escarpins. Je tenais bien trop à eux pour les abîmer avec tout ses rochers et.. Étais-je arrivé en enfer ? J'écarquille doucement les yeux, j'étais la touche de lumière dans cet univers sombre. Cette décoration, si l'on peut appeler ça une décoration n'annonçait rien de bien bon. Je comprenais d'avantage la folie des Audacieux, je cherche mon chemin avant de croiser le regard d'un homme assis aux alentours de ce qu'il semble être un dortoir improvisé. Ou bien une sale de pause à côté d'une salle d'entraînement ? « Quel manque d'organisation ». Je lève les yeux au ciel une nouvelle fois. À chaque fois que je venais pour des entretiens, je tombais sur une nouvelle surprise. Je ne savais jamais dans quoi, je mettais les pieds, je me trouvais dans une salle d’entraînement ? Une chambre ? Un simple endroit banal. J'avance en direction de ce jeune homme qui n'est pas si jeune à première vue. Je pose une main sur son épaule en fronçant doucement les sourcils « Vous me devez une nouvelle robe Monsieur Strorm » Je reprend ma main et fais enfin le tour afin de me retrouver face à lui, je secoue le reste de poussière qui ne n’arrêtais pas de s'accumuler sur ma robe.

Je redresse enfin la tête pour plonger mon regard dans le sien un sourire aux lèvres « Emma Clarke. » J'hésite un long moment, mais je termine par avancer ma main à son niveau. Faisant claquer mon talon au sol, je continue de sourire naturellement. Laissant même un rire m'échapper des lèvres. « Ce n'était pas parti facile de vous trouver pour cet entretient, enfin, j'ai réussi le saut de l'ange ce n'est pas rien. » Je regarde autour de moi afin de trouver un endroit calme, puis m'approche de lui et croise les bras sous ma poitrine « Allons-nous isoler dans un endroit calme  »






Revenir en haut Aller en bas

avatar

one choice can transform you
J. Ryder Storm

❖ Date de naissance : 08/10/1989
❖ Barge depuis : 17/05/2016
❖ Messages : 980
❖ Avatar : Sebastian Stan
❖ Crédits : schizophrenic (vava) - Alas (signa) - Cutiepieofrph (gif profil)
❖ Multicomptes : Gray J. Wolfgang - Envy D. Carter - G.H. Nolan Wheeler & Gabriel A. Blackwood
❖ image :
❖ Âge personnage : 32 ans
❖ Profession : Responsable de la Fosse et Entraîneur
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Peut être un parfait gentleman par devant comme une effroyable pourriture par derrière - A quelques "anger issues" mais ça à moins d'y avoir goûté vous n'en saurez jamais rien - N'a pas un vilain fond est même plutôt tout ce qu'il y a de plus jovial - Une de ses principales faiblesse découle probablement de sa légère dépendance aux substances illicites. Juste légère... Un tout petit peu. Micro poil de poudre.
❖ Philosophie : Take the best. Fuck the rest.
❖ Playlist : Pillowtalk ▲ ZAYN - Battle scars ▲ GUY SEBASTIAN - Gasoline ▲ HALSEY - Still falling for you ▲ ELLIE GOULDING



MessageSujet: Re: ↨↑ Side To Side ↨↑ → J. Ryder Strom Sam 10 Sep - 22:20



Breakeven

FT. EMMA CLARKE


Ils ont fini par le laisser sortir, au bout de semaines interminables. Au fond il ignore comment il a réussi à aller jusqu’à la Fosse, ou tout du moins jusqu’à la partie reculée, celle près du grand saut de l’ange que l’on offre aux nouveaux arrivants. A ces jeunes recrues qui choisissent la faction des Audacieux. Ryder ne se sent pas prêt à affronter les regards de ses pairs et de ses entraineurs, il a tendance à se faire discret le plus possible, mais rester enfermé chez lui ou à l’hôpital, ça revient au même et ça fini par le rendre claustrophobe, alors il a pris son courage à deux mains et a décidé de faire abstraction en roulant jusque-là. Aux aguets, il observe les entrainements et surtout Brooklyn de loin. Personne ne sait pour eux, personne ne pourrait comprendre leur relation étrange de toute manière. Même pas lui n’arrive à réellement savoir ce qu’ils sont exactement l’un pour l’autre. Des amis c’est sûr, des amants c’est certains, mais… Sont-ils seulement plus ? Il n’en sait strictement rien.

A certains moments de la journée, les voix dans sa tête reviennent le hanter et il les entend encore, tous ces cris et ces balles sifflantes. Ces instants sont plus espacés qu’avant mais ils ressortent toujours à un moment ou à un autre, surtout lorsqu’il est en manque. Assis dans son fauteuil il tourne le dos au filet servant de réception aux nouvelles recrues qui sautent dans le vide. Inutile de dire qu’il n’attend personne aujourd’hui, ni même avant plusieurs mois, alors qu’elle n’est pas sa surprise lorsqu’il entend une voix féminine résonner dans son dos. Fronçant les sourcils, Ryder fait pivoter les roues de son fauteuil et observe la jeune femme blonde à la robe blanche s’échapper du filet et remettre ses chaussures. Elle n’a rien d’une audacieuse et tout pue l’Erudit à des kilomètres à la ronde. La richesse lui explose littéralement à la figure et il en profite pour lui offrir un fin sourire en coin de façade. « Vous auriez pu prendre la porte principale vous savez… ». Elle ne devait pas venir souvent dans les environs, pour sûr. Ce qui le frappe au premier abord, dès l’instant où sa main effleure son épaule, c’est son étonnante manière de se montrer familière et surtout… « Excusez-moi… On se connait ? ». L’audacieux fronce les sourcils en retour et l’observe comme s’il craignait qu’elle ne soit un flic déguisée. Autant dire que la vue est plutôt jolie à regarder mais les apparences peuvent être trompeuses, il le sait, il est l’un des premiers à avoir un côté bien sagement caché. D’où connait-elle son nom, il aimerait bien le savoir, cette proximité n’annonce rien qui vaille.

Les talons claquent sur le sol et la jeune femme lui fait enfin proprement face, ce qui ne manque pas de révéler ses courbes parfaites sous la robe d’un blanc immaculé. Il ne voit pas où cette robe a été abîmée mais cela n’est pas le principal. Après avoir obtenu son nom il penche la tête sur le côté et la fixe inlassablement, le nez plissé et lui serre la main sans réellement avoir le choix. Les mots qui s’évaporent ensuite dans les airs le font à nouveau sourire, ce genre de sourire qui en dit long sur ce qu’il pense à l’idée de votre saut de l’ange. Puis, il demeure immobile, même lorsque cette dernière sous-entend qu’ils doivent trouver un endroit calme pour parler. L’endroit est silencieux et reculé mais visiblement pas assez à son goût. Ryder aurait pu décider de simplement obéir s’il n’était pas méfiant. « Vous êtes qui au juste Mademoiselle Clarke ? Qu’est-ce qui vous amène ici pour me voir ? ». Le jeune homme n’est pas habitué à recevoir de la visite, encore moins par quelqu’un qui le cherche tellement qu’il vient jusqu’à le trouver à l’endroit qu’il fréquente normalement le plus avant même son domicile. La blonde le comprendra sans doute rapidement, mais il ne bougera pas d’un pouce avant de savoir d’où elle vient et ce qu’elle veut. L’on n’est jamais trop prudent, surtout dans son cas. Il sait bien que dernièrement, son état de manque a été plus flagrant que d’ordinaire. Il a eu beau se trouver dans l’enceinte de l’hôpital Wrigley, il n’est pas sans imaginer que certains regards se sont posés sur sa personne ou qu’il a dû faire preuve de moins de prudence à certains instants de sa convalescence. Et en convalescence, il l’est toujours.

« Il y a une salle de ce côté, mais avant je tiens à savoir ce que vous voulez. Nous ne sommes pas habitués à recevoir des visiteurs des autres factions, et tout laisse à croire, étant donné votre superbe robe… Que vous n’êtes pas une audacieuse. Même si, toutefois, je dois bien l’admettre, avec ce saut de l’ange vous seriez prête à passer à l’étape suivante de votre formation d’audacieuse. Dommage que vous n’ayez pas choisi cette voie, Mademoiselle Clarke. ». Il lui offre un nouveau sourire légèrement moqueur et qui les fait entrer dans le vif du sujet, ou du moins, en dit long sur la suite de leur conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Invité




MessageSujet: Re: ↨↑ Side To Side ↨↑ → J. Ryder Strom Lun 12 Sep - 1:56





 ♥♥♥


↨↑ Side To Side. ↨↑


Je redoutais cet entretien depuis bien trop longtemps et, je n'avais malheureusement pas vraiment eu le temps de m'y préparer. L'entretien en lui-même risquait d'être plus compliqué que d'habitude, surtout en la présence d'un Audacieux malade. Je ne savais pas si je devais prendre le taureau par les cornes pour le calmer d'entrée de jeu. Où bien essayer d'y aller doucement pour ne pas le brusquer d'avantage ? Bon pour l'instant, j'avais pris la simple décision d'y aller avec douceur, une incroyable douceur que je n'avais encore jamais utilisée avec un autre Audacieux.


Ma main posée sur son épaule, je regarde ce qui sert de décoration. Et, je ne peux pas m'empêcher de me revoir refaire toute la décoration de cet endroit. À commencer par l'entrer, un escalator serait le bienvenu. Je ne comptais pas bousiller chacune de mes robes pour faire ce saut, je penche la tête sur le côté en secouant à nouveau ma robe. « Pour information, je ne connais pas les entrés. J'ai pris le premier chemin qui s'offrait à moi » Ou bien qu'on m'eût indiqués, mais bon, je ne voulais pas me rabaisser. En fait, j'étais même heureuse d'avoir essayé ce petit saut, j'étais même prête à essayer une nouvelle fois pour un nouvelle entretient.


J'arque un sourcil en voyant le petit sourire qui se dessinait sur les lèvres de son interlocuteur ne prévoit rien de bon, c'est certain, je me trouvais bien face à un audacieux. Il n'y avait aucun doute, rien que ce sourire en disait long sur la personne. Je me penche à l'avant pour lui faire face et essayer d'avoir une conversation, plus intime. Je sentais que ma présence n'était pas la bienvenue dans ses couloirs et, les questions de Ryder n'arrangeaient rien « J'aimerais vraiment en parler en priver... »


Mais que vous voulez vous, je suis certaine que si j'avais parlé avec le mur face à moi. Lui aurait eu le réflexe de m'écouter. Je soupire et lève les yeux aux ciel « Et bien moi qui essayais de faire dans la finesse. Tant pis pour vous puisque vous insister » Je lâche sa main et termine par tourner le dossier qui était resté coincé sous mon bras, je soupire, je n'avais pas envie de le mettre mal à l'aise. Mais il ne m'avait pas vraiment laissé le choix. « Je suis psychologue, j'ai été envoyé pour vous rencontrer suite a votre blessure et vos ressentit suite à l'attentat. "


Il m'avait fallu peu de temps pour comprendre que Ryder se méfiait de tout, il fallait maintenant que je trouve pourquoi ? Quel était la raison de son angoisse, je lui offre un sourire en rangeant le dossier contre ma poitrine. Je me met à rire et attrape les roues du fauteuil «  Donc maintenant, je ne vous laisse plus vraiment le choix. Vous me guidez à cette salle ou je vais être dans l'obligation de vous y pousser moi même » Je souris en coin et frappe les roues du fauteuil avec mes ongles, mon côté Érudit n'était pas compliquer à cacher. Même si je ne cherchais pas vraiment à me cacher, je n'étais pas encore arriver à la partie de mon plan ou j'essaie de me faire passer pour une Audacieuse et chercher ma sœur. Non pas encore, je ne les avaient pas assez observer.

Je me redresse doucement et approche mon corps de celui de Ryder afin de placer mes lèvres contre son oreille droite. « Oh, j'oubliais, je suis une audacieuse. Commençons donc cette formation. » Je me mets à rire et recule un petit sourire au coin des lèvres, je lui laisse un peu d'espace et arrange ma coupe de cheveux « Où se trouve votre salle Monsieur Strorm ? »






Revenir en haut Aller en bas

avatar

one choice can transform you
J. Ryder Storm

❖ Date de naissance : 08/10/1989
❖ Barge depuis : 17/05/2016
❖ Messages : 980
❖ Avatar : Sebastian Stan
❖ Crédits : schizophrenic (vava) - Alas (signa) - Cutiepieofrph (gif profil)
❖ Multicomptes : Gray J. Wolfgang - Envy D. Carter - G.H. Nolan Wheeler & Gabriel A. Blackwood
❖ image :
❖ Âge personnage : 32 ans
❖ Profession : Responsable de la Fosse et Entraîneur
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Peut être un parfait gentleman par devant comme une effroyable pourriture par derrière - A quelques "anger issues" mais ça à moins d'y avoir goûté vous n'en saurez jamais rien - N'a pas un vilain fond est même plutôt tout ce qu'il y a de plus jovial - Une de ses principales faiblesse découle probablement de sa légère dépendance aux substances illicites. Juste légère... Un tout petit peu. Micro poil de poudre.
❖ Philosophie : Take the best. Fuck the rest.
❖ Playlist : Pillowtalk ▲ ZAYN - Battle scars ▲ GUY SEBASTIAN - Gasoline ▲ HALSEY - Still falling for you ▲ ELLIE GOULDING



MessageSujet: Re: ↨↑ Side To Side ↨↑ → J. Ryder Strom Mar 13 Sep - 13:19



Breakeven

FT. EMMA CLARKE


Le but de la faction n’est pas d’en faciliter l’entrée mais il existe des portes dérobées pour les plus hauts gradés des autres habitants de Chicago, ou disons juste qu’il y a d’autres moyens de parvenir à l’intérieur du quartier audacieux. Emprunter le saut de l’ange est certes quelque chose d’impressionnant pour une érudite mais cela n’a rien d’un exploit pour lui, l’audacieux, le responsable de la Fosse. Ils testent constamment les novices et sans relâche, le but étant de faire ressortir l’audace et le courage en eux. Ils ne lâchent rien. Jamais. Une partie d’entre eux finissent par craquer, mais la majorité tient bon et cette façon de faire s’avère payante depuis des années. La Faction est dure, loin d’être digne du monde des bisounours mais elle fait ses preuves et ses membres également. Voilà pourquoi le handicap n’est pas toujours bien perçu, pas forcément par les autres mais par les rares principaux concernés. James n’a rien demandé de tout ça, strictement rien, mais il y est, dans cet état. Et il fait avec, comme il peut. C’est sûrement pour cette raison qu’il observe avec méfiance celle qui lui fait face et qui prétend vouloir qu’il lui rembourse une robe. Elle n’avait qu’à pas sauter, et elle ne l’aurait pas craqué. Encore qu’il ne parvient pas à voir où le tissu est réellement fendu. A bien y réfléchir et regarder il n’y a rien. A la réponse qu’elle lui offre sur un air plein d’aisance, le jeune homme ne peut que se contenter de hocher la tête, demeurant à présent silencieux et attendant plus d’informations. Mademoiselle Clarke finit par se pencher en avant et Ryder ne bouge pas d’un pouce, un fin sourire toujours perché à ses lèvres. Il a beau être en fauteuil, il est définitivement un audacieux. Des cheveux jusqu’au bout des ongles, quand bien même il soit né altruiste. En parler en privé. Il ne peut se résoudre à avancer et le frein de son fauteuil est toujours enclenché.

Se montrant insistant à l’idée de la suivre sans en savoir plus, Emma sort un dossier de sous son bras et lui précise être psychologue. A l’instant même où ces mots s’échappent des lèvres de la blonde, l’audacieux écarquille les yeux avant de froncer les sourcils et se mettre à rire, clairement.

« Vous avez été envoyée ? Ils n’ont vraiment que ça à faire. Notre présidente a si peur que ça d’une rébellion pour vous envoyer remuer le couteau dans une plaie qui cicatrise encore ? ». Il arrête de rire et souffle. « Rassurez-vous je ne compte pas me suicider. ».

Elle attrape les roues de son fauteuil et il se recule contre le dossier, la fixant droit dans les yeux et lui rendant un sourire en coin forcé. « Erudite, à n’en pas douter… Jusqu’au bout des ongles j’imagine ? ». Ses prunelles océaniques dérivent vers les doigts fins qui tapotent contre ses roues, non pas qu’il les aime ces roues-là, au contraire, mais tout de même, son air supérieur l’agace déjà. Elle joue de ses charmes et son corps parfait. Ca saute aux yeux comme le nez au milieu de la figure, Mademoiselle Clarke sait pertinemment qu’elle dispose d’un corps parfait en tous points et probablement idyllique pour la gente masculine. Lui-même ne peut que le confirmer lorsqu’elle se penche à son oreille, lui offrant une certaine proximité et vue temporaire sur ses courbes. Elle, une audacieuse ? Il esquisse un nouveau sourire, se demandant bien ce qu’elle peut vouloir dire par là, même s’il se fait une petite idée. Une minuscule idée qui trotte derrière la tête, mais sa condition le rappelle instinctivement à l’ordre et il se contente alors de la regarder se redresser, ne se gênant pas pour regarder chacune de ses formes pulpeuses. Tant qu’à faire, autant la flatter, elle lui foutra peut-être la paix.

Mais elle insiste et recommence, se faisant frivole, jouant d’apparence physique futile, essayant de noyer le poisson mais il sait que les apparences peuvent être trompeuses et que la jeune femme est bien plus intelligente qu’elle ne le laisse sous-entendre. Raison de plus de se méfier. Penchant la tête sur le côté et dévoilant ses dents blanches en un sourire, il pointe une porte sagement planquée dans le coin de la pièce et qui donne sur une petite salle de réunion utilisée d’ordinaire par lui et ses entraineurs lorsqu’il décide de les réunir, uniquement quand il décide de les réunir. « Là-bas. ». Il la lui montre mais ne bouge pas, attend encore quelques secondes à la fixer droit dans les yeux d’un air narquois. Puis seulement alors qu’elle amorce l’approche pour le pousser, il débloque le frein et se met à rouler vers cette dernière, sa tablette sur les genoux d’où il surveille chaque résultat de sa Fosse. Loin de lui l’envie de se faire psychanalyser, mais à défaut il pourrait toujours s’en amuser. S’amuser à lui faire péter un plomb.

On joue au jeu de celui qui craquera en premier Mademoiselle Clarke ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


one choice can transform you
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ↨↑ Side To Side ↨↑ → J. Ryder Strom

Revenir en haut Aller en bas
 

↨↑ Side To Side ↨↑ → J. Ryder Strom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Side by Side from Taito
» Side Events au Pro Tour Paris
» changement révolutionnaire : le side deck
» aide pour les side art egret 2
» [Vends] Point Blank, side neuf, marquee neuf 300 euros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › West Side :: La fosse-