Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 [FB] you stuck with me, man ¤ ft. Salem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Clara D. Reagan

❖ Date de naissance : 04/05/1993
❖ Barge depuis : 10/06/2015
❖ Messages : 3316
❖ Avatar : Melanie Scrofano
❖ Crédits : .
❖ image :
❖ Âge personnage : 27 ans (02/02)
❖ Profession : Patrouilleuse sur Old Town
❖ Faction : Audacieuse
❖ Forces & Faiblesses : Faiblesse > Son passé. Force > Son caractère
❖ Philosophie : If you don't laugh, you'll go crazy and i've been crazy. Didn't care for it.
❖ Playlist : Ashes Remain - Unbroken | Skillet - Feel Invincible



MessageSujet: [FB] you stuck with me, man ¤ ft. Salem Dim 28 Aoû - 11:19

You stuck with me, man
feat. Salem L. O'Malley

« Bordel! Elle est où cette putain de veste. » jurai-je à moi-même car c'était mon premier jour et je ne trouvais plus ma veste en cuir porte-bonheur. Je la portais tout le temps, c'est vrai, c'est elle qui me faisait me rattacher à cette vie pourrie que je vais devoir supporter. On m'affectait à mon poste aujourd'hui. Je n'avais encore pas eu les résultats de mes tests d'aptitude et je croisais vraiment les doigts pour être prise en tant qu'agent de la paix. Me faire chier derrière un bureau c'était pas ce que j'imaginais à la base. Pour vue que je ne tombe pas sur ça. Please. Please. Please. Fuller m'avait convoqué, il y a deux jours au poste et disons que je ne pouvais pas y aller sans cette veste. C'était presque une question de vie ou de mort voyez ? C'était plus fort que moi, je devais la porter. Bon d'accord, vous allez me dire, c'est qu'une veste Clara ça n'impactera pas sur ton admission. Oui je sais bien, mais je... Bon. D'accord! Vous savez-quoi ? Tant pis. Pas de veste. Je me rua sur l'entrée, pris ma chaine avec un jolie trousseau de clés et l'attachai à ma ceinture. J'aimais le bruit que ça fait, le son du métal clinquant sur la boucle de ma ceinture. Bref, je me suis mise en route vers le poste et devinez quoi ? Fuller n'était pas encore arrivé. Comme de part hasard. « Il fait le coup à tout le monde, rassure-toi. » prononça un mec à l'accueil. Je le regarde, du coin de l’œil et fait un semblant de sourire. Les traits tirés ça se voyait tellement que je me forçais mais qu'importe je ne le connais pas et je n'ai pas à paraître bien auprès de lui, puis après tout je m'en foutais un peu de sa vie.

Je hôte alors ma veste, une autre of course, car attendre dix minutes c'est une chose, attendre trente minutes ça en est une autre, mais attendre dans l'accueil, avec un bon 36 degrés dehors à l'ombre et en plus de ça une bonne heure, mon corps m'a dit stop. Hôte ta veste jeune fille ça ira mieux. Ce que je fis évidemment; Tout le monde me regardait, quoi un truc allait pas ? Je me regarde à mon tour manière de vérifier et je ne comprenais pas tellement au début. Y avait rien qui dérangeait. Puis c'est lorsque je vis les bouches grande ouverte de certaines personnes que je compris mon erreur d'avoir mis ce shirt un peu trop ample et décolleté. Y avait quoi, une épaule et un bout de soutif qui dépassaient et c'est bon c'est Armageddon ? Je lève les yeux aux ciels et me penche sur le comptoir de l'accueil, soupirante et reluisant de sueur. Bref une bonne journée qui commençait. « Ferme la bouche, mec, tu risques de gober les mouches qui passent. » que je conseille sans plus m'y attarder au réceptionniste. Les coudes posés sur le comptoir, je prenais genre toute l'attention et la place surtout aux autres personnes qui étaient venues réclamer ou demander quelque chose. Mais je m'en foutais.

« Reagan! » que j'entendis hurler tout proche de mon oreille. Mes paupières se plissèrent et mes tympans saignèrent. Il aurait pris un mégaphone ça aurait été pareil; Je sursaute, à la bien et je fais volte face, lentement dans sa direction. « Oui monsieur. » répliquai-je sereinement. « Venez avec moi, et remettait votre veste je vous pris. Tout le monde n'a pas besoin de vous reluquer. » Non bien sûr juste toi et tes yeux qui n'arrivaient pas à se décrocher de mon décolleté. Gros pervers. Compris. Je remets donc ma veste, supplice de ma journée en sachant que je ne connaissais toujours pas mon poste d'admission. Fuller le fait long quand il veut. « Alors ? Monsieur, vous avez pris une décision concernant mon dossier ? » Il n'avait pas tellement l'air de m'écouter. « Monsieur ? » Sa main se lève, il se retourne et je faillis lui rentrer dedans. « Reagan. J'ai épluché votre dossier oui ainsi que votre demande. Et... » Attentive et impatiente d'avoir la réponse, je le coupe volontairement dans son discours. « Et ? » « Je vous affecte avec M. O'Malley. » Je crois avoir perdu mon souffle quand il m'annonce la nouvelle. Tout le monde savait que O'Malley était patrouilleur. Je ne voulais pas être patrouilleuse. C'était pas ce que j'avais choisi. On va dire que mon impatience c'est vite transformer en rejet total de la situation. « Attendez, il doit y avoir une erreur. Monsieur. J'ai pas demandé à être patrouilleuse. » Il me regarde, l'air anxieux. Je resserre ma veste contre ma poitrine et arque un sourcil. « Je veux pas être avec lui. Mettez-moi avec l'agent Dawson je m'en contenterais. » Dawson était le macho de base par excellence. Le genre de flic qui te dit de rester bien derrière lui, qui a la situation en main et qui une fois devant le problème prend ses jambes à son cou pour se barrer et te laisser crever. J'aurais préféré mille fois ça, plutôt qu'être patrouilleuse, à faire des rondes toutes la sainte journée et avec un mec en plus de ça qui ne m'inspirait pas bon mélange. Voyez ce que je veux dire ? « Reagan. Vous êtes le chef ici ? Hm ? Non. Alors si je vous affecte avec O'Malley, vous irez avec O'Malley, c'est clair ? » L'acide de ma gorge me brûle. Je me retiens sauvagement de lui en coller une. Et oui, je lui souris faussement. « Limpide, monsieur. » Puis, il tend sa main derrière moi et je me dis que l'enfer arrive. « Ah! O'Malley vous voilà. Je vous présente l'agent Reagan. Elle sera votre binôme. » Je lève les yeux au ciel et me retourne gentiment pour faire face à mon calvaire et bizarrement, c'est comme si une poussière avait atterri dans mon œil. O'Malley. D'accord, je ne t'imaginais pas du tout comme ça, mais soit que je déglutis en croisant les bras sous ma poitrine et en te dévisageant tel une perle rare. Ce blond chaleureux et ce bleu profond m'éblouissaient presque et finalement je pensais pas que la confrontation aurait été si... déstabilisante. Mais la vue était plutôt intéressante je dois dire. « Vous serez parfait ensemble. » qu'il nous dis accompagné d'une tape sur l'épaule. « Aller je file, j'ai des dossiers qui ne se feront pas tous seuls sur le bureau. » Perturbés, complètement, il nous laisse en plein milieu du couloir à nous regarder dans le blanc des yeux.

Magnifique journée qui commence, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Salem L. O'Malley

❖ Date de naissance : 09/04/1990
❖ Barge depuis : 06/04/2015
❖ Messages : 8250
❖ Avatar : Charlie Hunnam.
❖ Crédits : morrigan (avatar), tumblr (gifs) & disturbed (css).
❖ Multicomptes : Charlize E. Flores, Judas F. Valentyne, Ramsey A. Dallas & Ruben C. Dashawn.
❖ image :
❖ Âge personnage : Trente-et-un ans.
❖ Profession : Bonne question.
❖ Faction : Rebooté Fraternel après le projet Equilibrium (Audacieux qui s'ignore, né Érudit.)
❖ Forces & Faiblesses : Infecté par un mystérieux virus & mémoire défaillante.
❖ Philosophie : So fucked-up.
❖ Playlist : THE WRIGHT BROTHERS - blood on my name. JAYMES YOUNG - i'll be good. BARNS COURTNEY - glitter and gold. IMAGINE DRAGONS - not today. LO-FANG - #88.



MessageSujet: Re: [FB] you stuck with me, man ¤ ft. Salem Lun 26 Sep - 13:06


❝ It's the way I see ,
feat. Clara Reagan & Salem L. O'Malley. ❞



Un partenaire… encore. Maudite épine dans le pied ! Un cadeau empoisonné. J’en veux pas. J’lui ai rien demandé à cet enfoiré de Fuller. Blasé, mes prunelles balayent la foule, aspirant de généreuses goulées de nicotine pour calmer mes ardeurs. Un fucking partenaire… encore !

- Hey, O’Malley !

On m’interpelle mais je ne me retourne pas.

- O’Malley !

À nouveau on m’interpelle, une intrusive et grosse paluche écrasée sur mon épaule est ce qui me fait tourner vers le propriétaire de la voix. Gras. Musclé. Sourire de connard. Regard de Connard. Dégaine de connard. Tatouage ringard. Bref… c’est un flic typiquement typique de cette grosse pomme pourrie qu’est Chicago.

- Je viens de recevoir la nouvelle pour Alek. J’ai aussi entendu parler qu’ils te collaient aux basques un nouveau partenaire ? Hahahaha ! J’sais pas ce qu’ils ont dans le crâne, parfois…

Je sens cette irrépressible envie de lui foutre mon poing sur la gueule. De quel droit il ose s’immiscer ainsi dans ma vie ? Passif, agressif, je balance au sol ma clope à moitié consumée, fais mine de vouloir rentrer au poste, mais la main juchée sur mon épaule insiste et me fait de nouveau pivoter vers l’imbécile.

- T’as pas de chance, sérieusement, O’Malley. Un partenaire qui clamse… le second qui… à ce que j’ai entendu parler… est une nana complètement pétée. Dis, tu vas pas la faire se tuer elle non plus, uh ? C’est tellement le bordel dans les rues. On doit garder nos hommes en bonne état. Même nos meufs…

La satisfaction de le voir s’écrouler cul par-dessus tête sur le trottoir crade est indescriptible et aussi vite qu’il ne se soit dressé mon poing vient regagner le creux de la poche de mon hoodie. Je laisse passer quelques secondes, observe caporal connard fanfaronner des jérémiades en se massant frénétiquement la gueule. Assuré qu’il n’a plus envie de me vomir ces conneries sur le pif, indifférent, j’hausse une épaule et entre enfin au boulot…

✤ ✤ ✤

« Ah! O'Malley vous voilà. Je vous présente l'agent Reagan. Elle sera votre binôme. »

À peine rentré dans l’atmosphère électrique du poste de police, que derechef je me braque avec l’air de celui qui vient juste de se rendre compte qu’il a un truc de coincé dans les fesses et que ça le rend franchement inconfortable. Je me rapproche du tandem, dévisage à la dérobée mon patron, mais toute mon attention demeure sur la jolie brune qui se tient à côté de moi. Reagan. De réputation, je connais cette fille…

- Non ! Hors de question. Je veux pas---

Digne de ce père blasé par son marmot, Fuller hausse un regard dégoûté vers le plafond, se masse le front avec ostentation et bredouille :

- Seigneur !  Mais vous avez quoi à tous vous prendre pour le chef d’équipe ici-dedans ?

De concert avec Reagan, réticents, je croise les bras sur mon torse massif, veux rouspéter un truc…

« Vous serez parfait ensemble. »

Une petite tape d’encouragement dans le dos et papa Fuller détale sans demander son reste. Seul à seul avec la brunette qui me reluque comme si j’étais une sculpture de feu Nelson Mandela, je soupire et entame déjà ma charmante excursion dans le couloir congestionné.

- T’as de l’expérience en patrouille ou c’est moi qui te débauche ? que je demande, un rien grivois alors que nous nous approchons du babillard où se retrouvent les nouvelles chocs de l’Heure et ce qui fera de cette journée un véritable calvaire.  

_________________

A room without a view
- It's all I ever needed, my love for life is gone -

moodboard... MADE BY MON BÉBÉ SOEUR ET MERCI BEAUCOUP Sasa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[FB] you stuck with me, man ¤ ft. Salem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GTA V : probleme installation
» Slot MV2F bloqué en Test Mode
» [Jeu Xav'] Salem
» SALEM
» Helenais Salem.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › Flashback-