Un p'tit vote



Il est dit, selon la théorie du Chaos, que quelque chose aussi petit que le battement de l'aile d'un papillon peut finalement causer un typhon à mi-chemin autour du monde.


 

Partagez | 
 

 BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

avatar

one choice can transform you
Blake C. Keyshawn

❖ Date de naissance : 10/08/1987
❖ Barge depuis : 26/02/2016
❖ Messages : 572
❖ Avatar : Phoebe Tonkin
❖ Crédits : Melaaniee
❖ image :
❖ Âge personnage : 29 ans
❖ Profession : Dirigeante des Sincères
❖ Faction : Sincères
❖ Forces & Faiblesses : Incorruptible, je ne joue pas avec la politique. Je veux juste que Justice soit rendue. Celà peut être un avantage mais aussi un inconvénient...
❖ Philosophie : There is no middle. There is just Truth or Lie.
❖ Playlist : The Veronicas ► Heavily Broken - Emily Browning ► Asleep - Gleecast ► Total Eclipse of the Heart - Jessie J ► Casulaty of Love - Mariah Carey ► Infinity



MessageSujet: Re: BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18) Dim 10 Juil - 12:29

BEING YOURS AGAIN.JUST ONCE × ft. ENVY & BLAKE
Blake était partie pour se reposer, pensant avoir obtenu ce dont elle avait besoin et appréhendait d’ailleurs la suite. Et s’il partait ? Ou s’il restait ? Inutile de dire que si jamais il filait à l’anglaise, elle serait vexée. Et si jamais il restait, comment gérer ? Il était loin d’être sorti de ses problèmes d’alcool et il paraissait donc difficile d’envisager un futur avec l’audacieux sur la photographie. Etait-ce même possible ? A en croire le brasier qui brûlait toujours en eux, oui, cela pouvait fonctionner mais la brune était encore assez loin d’oser envisager une telle possibilité. Elle vivait l’instant présent, craignant une chose et son contraire.
Ce fut donc assez naturellement qu’elle prit le contrôle de la situation. Considérant qu’Envy avait déjà plus ou mené le premier round, elle comptait bien lui rendre la pareil pour le second. Malicieuse, joueuse, elle le titillait adroitement. Un regard un peu mutin, des lèvres rougies par les baisers échangés jusque là, une cascade de cheveux bruns qui ondulait jusqu’à la naissance de sa poitrine, elle l’aguichait avec chaque atour dont la nature l’avait gratifiée. Avec lui, tout était simple. Il n’y avait pas de questions, pas de longues découvertes, pas d’inquiétudes, pas de jugement. Il suffisait de suivre ces impulsions amoureuses qui réclamaient ce corps à corps. Mais ce jour là, Blake n’était pas certaine de partager un moment d’amour. Bien sûr, les baisers étaient sincères, elle ne pouvait être fausse. Mais l’échange était bien plus bestial, bien plus primaire. De longs mois à espérer, à attendre, à croire. Elle avait besoin maintenant de savoir ce qu’elle pouvait attendre de lui. Si jamais il s’en allait, elle aurait au moins surmonter la fin de leur relation et saurait tourner la page. Elle pourrait l’oublier. C’était ce sentiment d’inachevé qui la tracassait sans cesse.

Jouant avec les nerfs de son amant, Blake se montrait aussi capricieuse que les mers du nord, menaçant le marin qui subissait ses assauts de le laisser sombrer dans les gouffres sans fonds du désespoir ou le ramenant lentement vers la plénitude tant espérée. Se montrant aussi cruelle que les sirènes tant craintes par les hommes de l’Antiquité, elle souriait avec malice, démontrant là qu’elle savait très bien ce qu’elle faisait. Même Calypso n’était pas aussi avide de la frustration des hommes. Même Circée serait jalouse de l’emprise que pouvait avoir Blake sur Envy. Contrairement à l’ensorceleuse, elle n’avait pas besoin de breuvage magique pour retenir l’homme dans ses bras, seuls ses mouvements de bassin suffisaient à le rendre fou d’elle. Le souffle erratique de son amant lui indiquait qu’il allait bientôt craquer et cela ne tarda pas. Il se redressa pour venir la toucher.
Il pouvait s’amuser. Elle conserverait le pouvoir, quand bien même il osait venir la défier. Acceptant qu’il la rejoigne, elle allongea ses jambes devant elle et prit appui sur ses bras, allongés dans son dos, la mettant à nouveau hors de portée. Amusée par le désarroi qu’il allait forcément exprimé, elle poussa le vice jusqu’à se suçoter l’index. Allait-il craquer ? Oh que oui, elle le connaissait par coeur. D’ailleurs, il ne perdit pas de temps : il repassa ses mains rêches dans ses cheveux, l’obligeant ainsi à basculer sa tête en arrière. Elle dut accepter de se rapprocher de lui pour ne pas finir allongée sur le matelas. Bientôt, un contact un peu ferme sur son menton qui descendit lentement le long de sa gorge. Elle frissonna quand elle sentit un contact un peu plus humide. Se laissant faire, Blake ne put anticiper l’attaque d’Envy qui profita de ce moment où elle s’abandonnait à lui pour la basculer brusquement sous lui en rompant le lien de chair qui les unissait jusque là.

Surprise, la brune n’eut pas le temps de réagir qu’il capturait déjà ses mains pour la plaquer contre le matelas. Contrariée. Blake était un peu contrariée dans ses plans et un éclat de colère brillait dans ses yeux assombris par le désir. Le souffle rauque, elle fit mine de se rendre sachant très bien que dès qu’il baisserait sa garde, elle saisirait l’opportunité pour reprendre les rênes. En attendant, le blond se penchait vers elle. Blake n’alla certainement pas à sa rencontre pour réclamer ce baiser qu’il tardait à lui donner. A vrai dire, si jamais il s’y risquait, il risquerait la morsure. Cependant, Blake dut admettre que sa stratégie de fille sage n’eut pas vraiment l’effet escompté. Voilà qu’il l’obligea à ramener ses mains au dessus de sa tête pour qu’il ne puisse les tenir que d’une main. Blasée. Blake était blasée. Non mais il pensait vraiment qu’elle allait accepter ça après... ? Râlant pour exprimer son mécontentement, elle arqua le dos pour prendre appui sur ses jambes et l’obliger à reculer mais la main libre vint se perdre sur ses courbes. Elle essaya d’abord de résister, se rendant inaccessible. Tournant la tête sur le côté, elle fixait le mur, comme si les caresses ne l’atteignaient pas. Elle essayait de les ignorer même si sa peau frissonnait et qu’elle ne pouvait pas empêcher son corps de réagir. En particulier quand il s’attaqua à cette sensibilité si particulière de son anatomie. Cette fois, elle s’avoua vaincue. Ses gémissement trahissaient le plaisir ultime qu’elle prenait, et grognait de frustration quand il s’amusait. Il lui rendait la pareille. Soit.

Il s’écarta pour la pousser sur le ventre. Quand elle comprit (ou cru deviner) ses intentions, Blake feula. Même pas en rêve ! Elle ne s’amuserait pas à lui donner une telle chose, du moins pas ce jour là. Elle voulait bien jouer mais il y avait des limites à ne pas franchir. Ils étaient divorcés et elle ne s’amuserait pas à le laisser profiter d’elle. Ce serait un risque qu’elle ne permettrait pas, avait-il oublié tout le mal qu’ils s’étaient faits l’un l’autre ? Le regard noir, elle s’écarta vivement et se dégagea de son emprise. « Dehors. » Game over. Elle le fixait droit dans les yeux avec toute la défiance qu’elle pouvait ressentir. Il ne tenait qu’à lui d’accepter ou de partir. Mais avec le feu qui continuait de chauffer dans son bas ventre, Blake espérait pouvoir au moins y mettre un terme. Elle le poussa sur le palier sans même lui laisser le temps de reprendre ses affaires. Sur le moment, elle était vraiment en colère. Il la prenait pour qui là ? Ce ne fut qu’une fois la porte claquée qu’elle se trouva un peu extrême. Fixant le panneau, elle écoutait ce qu’il pouvait bien dire.

Bientôt, en voyant ses affaires au sol, un sourire un peu machiavélique se dessina sur ses lèvres. Envy, cul nu sur le palier. Ce serait une chouette histoire à raconter ! Mmmh. Elle ne pouvait pas le laisser comme ça, surtout pas alors qu’elle-même était encore excitée par tous leurs jeux. Elle s’approcha et ouvrit la porte en grand avant de lui ressauter dessus pour l’embrasser sauvagement en riant. Oui, vraiment, la situation la faisait bien marrer. A voir s’il comprendrait le jeu. Et s’il accepterait de reprendre là où ils en étaient avant. « Soit tu entres et tu me laisses reprendre où j’en étais avant que tu ne viennes foutre ton bordel, soit tu pars. » Evidemment, la menace n’était pas si réelle que ça, c’était vraiment pour le taquiner. Elle savait qu’il ne verrait personne, à cette heure-ci , la plupart travaillait.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Envy D. Carter

❖ Date de naissance : 08/10/1989
❖ Barge depuis : 14/02/2016
❖ Messages : 489
❖ Avatar : Chris Hemsworth
❖ Crédits : Lux Aeterna (vava) - Alas (codes signa)
❖ Multicomptes : Gray J. Wolfgang - J. Ryder Storm - G.H. Nolan Wheeler & Gabriel A. Blackwood
❖ image :
❖ Âge personnage : 33 ans
❖ Profession : Agent de l'unité des enquêtes spéciales au Chicago Police Department - Dirigeant des Audacieux
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Si la force physique est définitivement une de ses qualités, il n'en est rien vis à vis de sa force psychologique. Pourtant, c'est une lutte de tous les instants avec lui-même. Tout irait pour le mieux si Madame Alcool n'avait pas décidé de s'en mêler. Depuis peu il arbore un tatouage à l'intérieur de son avant-bras, deux flèches qui se croisent reliées par une corde en mémoire de son frère.
❖ Philosophie : Envy is a hell of a sin, man.
❖ Playlist : ALL FALL DOWN ▲ One republic - WICKED GAMES ▲The Weeknd



MessageSujet: Re: BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18) Ven 15 Juil - 19:49



Being yours again.

FT. BLAKE C. KEYSHAWN


Elle usait de ses charmes avec une aisance déconcertante, et lui, pauvre âme en perdition ne cessait jamais de se noyer dans le puit sans fond de ses prunelles. Elle avait toujours eu ce don-là de le faire chavirer au large, en pleine mer. De lui faire perdre la tête jusqu’à ce que noyade délicieuse s’en suive. Toujours. Et cette fois-ci n’échappait pas à la règle, si bien qu’il ne put supporter de la voir hors de sa portée bien longtemps, lentement mais sûrement enivré par les ondulations de son bassin. Il réussit à venir trouver ses lèvres pour mieux y déposer son souffle irrégulier, qui s’agitait au rythme de la tempête dans lequel elle l’emmenait. Blake savait jouer de tous ses avantages, parfaitement conscience que malgré le divorce il ressentait toujours quelque chose de fort pour elle. L’attirance était psychique aussi bien que physique, Envy ne s’en était jamais caché, ne lui avait jamais rien caché. Profitant alors de son assaut le long de sa gorge, il inversa une nouvelle fois les positions, reprenant l’ascendant sur la jeune femme qui ne l’entendait clairement pas de cette oreille à en juger par le regard qu’elle lui attribuait. Qu’à cela ne tienne, l’audacieux était parti dans sa lancée, bien décidé à la voir fondre elle aussi. Malheureusement pour lui, la brune ne l’entendait pas de cette oreille, résolue à obtenir le fin mot de l’histoire et surtout les rênes de leur danse à la température élevée. Il était fou, fou d’elle, mais c’était avec malice qu’il s’amusait à lui rendre la pareille en outrepassant ses vaines tentatives pour le faire reculer. Blake avait beau tourner la tête, cela n’empêcha pas cette main sournoise de venir effleurer ses courbes jusqu’à celles qui la ferait fondre à coup sûr.

Il la sentit enfin réagir, entendait chaque son qui s’échappait de ses lèvres rougies à force de morsures et autres baisers endiablés. Envy ne commit qu’une seule erreur, celle de penser qu’il pouvait aller beaucoup plus loin dans son jeu. La panthère se mit à feuler net et se dégagea de son emprise d’un coup sec. Le regard noir de Blake n’échappa pas à l’audacieux qui se raidit, toujours agenouillé sur le lit jusqu’à ce qu’elle ne se mette à le chasser, de telle sorte qu’il n’eut d’autre choix que de reculer. C’est maladroitement et en manquant de tomber que ses pieds retrouvèrent le sol de l’appartement, et c’est en reculant comme un enfant pris en faute, le regard océan lourd d’incompréhension et de panique qu’il arriva sur le palier. Nu comme un ver.

« Blake ? ».

Il ne pouvait décemment pas rester là, nu sur le palier ! La panique se lisait très clairement dans son regard de panda battu. Il se retrouva très bête lorsqu’elle lui claqua la porte au nez. Par réflexe et comme toute personne sensée, Envy essaya tant bien que mal de camoufler son intimité, mais il fallait choisir entre l’avant et l’arrière, les deux ça ne fonctionnait pas… Du tout.

« Blake ? Tu ne vas pas me laisser comme ça dehors… Hein ? Blake ! S’il te plait, ouvre-moi. Je me suis… Emballé dans… L’élan. Tu… Vois. ». Il se sentait tellement idiot, et tellement dépassé par les évènements qu’il aurait pu se sentir rougir pour le coup. Surtout qu’il était encore… « Prêt », lui. La honte, c’était la honte monumentale. « Blake ! ».

Quand la brune ouvrit la porte, il n’eut pas le temps de soupirer de soulagement qu’elle lui sautait déjà dessus. Forcé de la rattraper, il l’empêcha de tomber et répondit au baiser comme il put sous le joug de la surprise. Mais… Elle ne lui en voulait… Pas ? Perdu le temps d’un instant, il l’entendit rire et la regardait comme s’il avait vu un fantôme. Puis elle lui exposa ses conditions et l’audacieux ne se fit pas prier pour hocher la tête en faisant déjà un pas en avant.

« Tout ce que tu voudras. ».

Dans la panique, ce furent les seuls mots capables de sortir de sa bouche. Après réflexion, il se dit qu’il n’aurait peut-être pas dû dire quelque chose d’aussi… Avec une portée aussi grande. Toutefois, c’était toujours mieux que se retrouver seul, sur le palier, et nu de surcroit. Sans se faire prier, Envy passa à nouveau la porte et la reporta sur le lit après avoir fermé la porte de l’entrée en riant. « Bien joué j’ai vraiment… Eu peur. ». Pour le coup c’était sincère et véridique. Sans attendre une seconde de plus, il reprit sa place sur le matelas et la regarda en plissant légèrement les yeux, sourire aux lèvres. « Je suis tout à vous, Madame. ». Pour le coup, il n’avait pas vraiment le choix… Partir n’étant nullement une option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Blake C. Keyshawn

❖ Date de naissance : 10/08/1987
❖ Barge depuis : 26/02/2016
❖ Messages : 572
❖ Avatar : Phoebe Tonkin
❖ Crédits : Melaaniee
❖ image :
❖ Âge personnage : 29 ans
❖ Profession : Dirigeante des Sincères
❖ Faction : Sincères
❖ Forces & Faiblesses : Incorruptible, je ne joue pas avec la politique. Je veux juste que Justice soit rendue. Celà peut être un avantage mais aussi un inconvénient...
❖ Philosophie : There is no middle. There is just Truth or Lie.
❖ Playlist : The Veronicas ► Heavily Broken - Emily Browning ► Asleep - Gleecast ► Total Eclipse of the Heart - Jessie J ► Casulaty of Love - Mariah Carey ► Infinity



MessageSujet: Re: BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18) Mer 20 Juil - 23:15

BEING YOURS AGAIN.JUST ONCE × ft. ENVY & BLAKE
Blake pouvait être providentielle comme cruelle et Envy allait peut-être s’en souvenir avec un nouvel épisode dans leur vie amoureuse plus que chaotique. La jeune femme était dans un moment de faiblesse, elle venait de lui avouer son plus lourd secret. Une chose qu’elle avait gardé pour elle, une vérité qui n’avait pas valu le coup d’être nommée à voix haute. Menant la danse avec une facilité déconcertante, elle jouait avec sa patience. C’était une petite vengeance, certes. Mais rien de bien méchant et puis c’était aussi parce qu’elle voulait prendre son temps, se souvenir de cette sensation de l’avoir en elle, cette union auparavant sacrée. Chaque mouvement calculé lui ramenait de délicieux souvenirs dans lesquels elle voulait se perdre.

Chaque ondulation lui rappelait aussi ces sensations oubliées. Douce torture. A laquelle Envy mit fin en inversant leur position. Grognant par réflexe mais aussi parce qu’elle venait d’être contrariée dans ses plans, il commença à la travailler au corps. Attisant un feu qu’elle pensait avoir oublié aussi, elle essayait de garder la tête froide mais les doigts de son amant étaient bien trop habiles pour qu’elle ne puisse y céder. Des gémissements quittèrent ses lèvres rougies par les baisers et les morsures qu’elle leur infligeaient. Mais l’audacieux alla trop loin. En temps normal, elle n’aurait pas refusé un peu de piquant mais elle ne serait pas ce soir là à sa disposition. Elle en avait fini avec ça.

Feulant telle une panthère, elle se libéra et lui lança un regard plein de colère. Sur le coup, elle voulut soudain le voir dehors. Non mais il croyait quoi ? Qu’elle accepterait ce genre de comportement alors qu’il était toujours plein d’alcool ou bien sur le point de reprendre dès qu’il passerait la porte ? Elle ne pouvait pas accepter autant. Déjà qu’il avait une grande chance qu’elle accepte un rapport aussi intime avec lui... Non, elle venait de faire une belle connerie ! Elle lui cria alors de dégager, elle ne voulait plus le voir. En colère, elle le chassa de son appartement et le mit nu, à la porte, sans autre forme de procès. Et puis, son regard se posa sur les affaires et elle se remémora mentalement la scène. Ah oui... Elle venait de le jeter dehors à poil. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Oh my... Oh ce qu’elle donnerait pour voir sa tête !

La panique transperçait dans la voix du blond qui l’appelait à travers le panneau de bois. Il chouinait pour qu’elle lui rouvre. S’approchant en silence, elle l’écouta tenter de maladroites excuses. Mmh. Emballé. Bah voyons ! Elle aussi venait de s’emballer. Il appela encore son nom. Devait-elle le laisser dans cet état ? Non. Il avait compris la leçon. Elle rouvrit la porte et se jeta sur lui. Ignorant son regard perdu, elle l’embrassa passionnément. Et ne put s’empêcher de rire. Dieu que ces visages étaient drôles ! Sa surprise lui servit pour imposer sa façon de voir les choses. S’il voulait en profiter, mieux valait qu’il ne la contrarie pas. Elle avait enfin pris le pouvoir. Longtemps, elle avait désespéré qu’il ne l’écoute plus. Il avait eu le pouvoir sur elle mais là, les choses allaient être différentes. Elle ne le laisserait plus avoir le dessus sur elle et elle ne le laisserait certainement la diriger tant qu’il n’était pas définitivement guéri de ses démons du passé. Envy ne dit absolument rien et lui répondit. « Il y a intérêt... » Les règles étaient posées.

Elle pourrait en abuser, mais sur le moment, ce n’était pas absolument dans son esprit. Blake souhaitait simplement retrouvé son bonheur perdu. Ce serait peut-être Envy, peut-être un autre. Elle mettait un point final à leur passé. Quoiqu’il puisse arriver par la suite, la jeune femme n’attendrait plus rien de lui. Il la porta comme une reine jusqu’au lit en riant. Il avoua alors avoir eu peur. « Je ne jouais pas. » Toujours sincère. « Je ne te laisserai pas reprendre le dessus sur moi comme tu l’as eu avant. » La discussion devenait très sérieuse, tout d’un coup. Lui grimpant dessus alors qu’il s’était allongé et l’invitait à abuser librement de lui, Blake le fixa un moment. « Avant de reprendre, je dois te dire quelque chose. Là, tu vois... Je crois que c’est la première fois que j’ai ri autant depuis... Longtemps. Je ne sais pas où on va mais je ne veux pas que tu traînes comme une ombre autour de moi. Voilà ce qu’on va faire : on va partager ce bon moment ensemble, autant de fois que tu le voudras mais ensuite ce sera terminé. Je ne te laisserai pas me replonger dans une attente et un espoir d’avenir meilleur. Si tu crois toujours en nous, comme tu l’as prétendu tout à l’heure, alors ce sera à toi de le prouver. Je ne vais plus me battre pour toi Envy. J’ai trop perdu. Si tu veux que l’on se retrouve, tu dois arrêter l’alcool. Tu devras être sobre. Si jamais tu voulais juste retrouver de bons souvenirs, eh bien ne reviens pas. Je veux juste pouvoir de nouveau avancer dans ma vie. » Reprenant son souffle, elle ne l’avait pas lâcher du regard alors qu’elle les avait de nouveau uni et repris ses ondulations, appuyant un peu plus le mouvement sur les mots importants. « Quoiqu’il arrive, j’enterre tout mon passé ce soir. » Les choses étaient dites et son plaisir grimpait en flèche. Blake bascula la tête en arrière en intensifiant le rythme. Ses gémissements accélèrent jusqu’à ce qu’elle ne connaisse la délivrance finale. Qu’il ait suivi ou non lui importa peu sur le moment. Elle continua même après, savourant ce bien être qui l’envahissait. Se retirant, elle s’allongea sur le matelas pour reprendre son souffle.
code by lizzou × gifs by tumblr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Envy D. Carter

❖ Date de naissance : 08/10/1989
❖ Barge depuis : 14/02/2016
❖ Messages : 489
❖ Avatar : Chris Hemsworth
❖ Crédits : Lux Aeterna (vava) - Alas (codes signa)
❖ Multicomptes : Gray J. Wolfgang - J. Ryder Storm - G.H. Nolan Wheeler & Gabriel A. Blackwood
❖ image :
❖ Âge personnage : 33 ans
❖ Profession : Agent de l'unité des enquêtes spéciales au Chicago Police Department - Dirigeant des Audacieux
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Si la force physique est définitivement une de ses qualités, il n'en est rien vis à vis de sa force psychologique. Pourtant, c'est une lutte de tous les instants avec lui-même. Tout irait pour le mieux si Madame Alcool n'avait pas décidé de s'en mêler. Depuis peu il arbore un tatouage à l'intérieur de son avant-bras, deux flèches qui se croisent reliées par une corde en mémoire de son frère.
❖ Philosophie : Envy is a hell of a sin, man.
❖ Playlist : ALL FALL DOWN ▲ One republic - WICKED GAMES ▲The Weeknd



MessageSujet: Re: BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18) Jeu 21 Juil - 10:27



Being yours again.

FT. BLAKE C. KEYSHAWN


Ce qu’il se sentait bête, ainsi cul nu dans le couloir à parler derrière une porte en bois. Si quelqu’un passait à ce moment-là, il n’était pas clair, mieux encore, l’on saurait tout de suite de quel genre de problème il s’agissait, et cette nouvelle atterrirait dans tous les journaux de Chicago. Personne n’en manquerait une seule miette. Il était donc normal que la panique s’insinue dans ses veines à la vitesse de l’éclair et que cela se sente dans le son de sa voix qui l’appelait avec insistance. L’audacieux essaya bien de camoufler son intimité comme il pouvait, ne sachant pas ce qu’il était le plus judicieux de planquer en premier. Il resta ainsi, l’air honteux et irrémédiablement mal à l’aise pendant plusieurs secondes, jusqu’à ce que finalement la brune ne lui rouvre la porte et lui saute en riant au cou, l’embrassant au passage et le laissant complément pantois. Malgré la situation plus qu’incongrue et gênante, Envy ne pouvait s’empêcher de constater le rire franc de la jeune femme, et ça faisait du bien de l’entendre, elle qui pleurait peu de temps auparavant.

Ils s’étaient fait souffrir l’un l’autre, surtout à cause de l’attitude de l’audacieux, c’était lui qui avait fait en sorte de tout bousiller et de détruire leur mariage pour une raison qui ne lui était pas si connue que ça. L’alcool avait tout annihilé et rendu flou. La perte de son frère l’avait complétement anéanti et il n’était parvenu à se relever. Voilà seulement, après plusieurs années, qu’il commençait doucement à faire son deuil, sans même avoir remis la main sur le corps de son cadet. L’alcool n’y était pour rien, l’oubli non plus, non, si à cet instant précis il semblait se sentir mieux sans penser à se saouler, c’est parce qu’elle était là dans la même pièce que lui. Parce qu’il pouvait caresser sa peau et sentir son parfum qu’il n’avait pas oublié. Surprenant, après tant de temps, combien certains réflexes pouvaient réapparaître, comme s’ils n’étaient jamais partis et ne s’étaient jamais consumés. Pourtant, Envy avait accepté de signer les papiers du divorce, la plus grande erreur de sa vie, il en était conscient, mais il pensait l’avoir fait pour la protéger elle. Au fond il n’avait cherché qu’à la protéger de lui, voilà sans doute pourquoi il s’était montré aussi mauvais avec elle, aussi sec et parfois aussi violent. Comment avouer, cependant, à la personne que vous aimiez que vous aviez un sérieux problème ? Il n’avait jamais su trouver les mots, avait tout bonnement refusé de l’accepter lorsqu’ils étaient encore ensemble, mais aujourd’hui les choses avaient changé. Et elles ne cesseraient de changer dans les jours à venir.

De nouveau à l’intérieur de l’appartement, l’audacieux garda la brune dans ses bras et referma la porte derrière lui à l’aide de son pied en faisant tout de même attention de ne pas l’abîmer ou la claque trop violemment. Il n’était pas chez lui après tout. Acquiesçant aux dire de Blake et se montrant obéissant, il l’emmena jusqu’à la chambre où il s’y allongea de tout son long, sourire retrouvé, soulagé de ne plus être nu sur le palier. Malheureusement, son sourire n’étira ses traits que quelques secondes, car à peine fait-il une touche d’humour, se pensant drôle et irrésistible, que la jeune femme appuya sur la corde sensible. Je ne te laisserai pas reprendre le dessus sur moi comme tu l’as eu avant. Ces premiers mots résonnèrent dans ses oreilles et il constata rapidement combien la discussion redevint sérieuse le temps d’un instant. Ses prunelles rivées dans celles de la Sincère, il ne bougeait pas d’un pouce, à sa merci alors qu’elle repassait déjà au-dessus de lui et posait ses conditions. Pourquoi diable le mot « terminé » ne cessait d’être répété en boucle dans sa tête alors que le ton de sa voix était tout sauf méchant, que cela n’avait rien à voir avec des cris ou des injures ? Pourquoi est-ce qu’ils faisaient si mal ces mots ? Intérieurement, le cœur d’Envy se mit à battre la chamade, sans doute cela se lisait-il sur ses traits car son sourire de charmeur en avait été totalement balayé. Si tu veux que l’on se retrouve, tu dois arrêter l’alcool. Il déglutit. Quoi qu’il arrive, j’enterre tout mon passé ce soir. L’audacieux l’écouta avec patience et silence, sobre de tout alcool il entendait les mots et en comprenait parfaitement leur sens. Il était face à un ultimatum, car il le voyait sincèrement de la sorte. Soit il arrêtait et se reprenait en mains, soit il la perdait elle à jamais. Elle ne l’attendrait pas, ni ne se battrait pour l’amour qu’ils avaient en commun, car il savait pertinemment que de l’amour, elle en avait encore à revendre pour lui. Tout comme il en avait à revendre pour elle. Cela s’était senti dans ses caresses, dans chaque baiser même sauvage ou passionné. Il l’aimait. Avec force, avec rage. De tout son cœur. Voilà pourquoi ses mots l’affectaient autant.

Blake les unit à nouveau sans attendre et lui ne faisait que la laisser faire, ne pouvant se résoudre à tout gâcher alors que dans son esprit et son cœur, tout foutait le camp. Perturbé, il ne sut quoi répondre et reposa doucement ses mains sur les cuisses de la jeune femme qui soupirait de nouveau en penchant la tête en arrière. Les mots s’imprégnaient un peu plus au rythme de ses ondulations. Elle utilisait les gestes pour mieux encore en imprimer les mots dans son esprit, rendant le tout bien plus concret. Envy connaissait son problème, et bien qu’il soupire sous le joug de la danse qu’elle menait, l’audacieux n’en était pas moins en pleine angoisse. L’angoisse du manque. S’il était sobre aujourd’hui, à cet instant, il ne savait que trop bien que le manque finirait par se faire sentir tôt ou tard. Il avait un véritable problème avec ça. Il ne pouvait plus s’en passer, c’était devenu un réflexe ancré dans ses chairs, mais chaque ondulation lui rappelait ce qu’il avait perdu et ce qu’il pourrait perdre pour de bon cette fois. Il ne pouvait pas la perdre, mais il ne pourrait lutter seul contre l’alcool non plus.

Il la laissa mener sa danse jusqu’au bout, lui permettant d’atteindre ce plaisir et ce monde empli d’étoiles qu’elle espérait. Il soupirait et resserrait par réflexe ses doigts sur ses cuisses, bien que les tracas envahissent son esprit. Il se perdait en elle et ne suivit qu’après, alors qu’elle l’utilisait encore pour prolonger le bien être qu’elle ressentait. Quand cela fut chose faite et qu’elle s’allongea à ses côtés pour reprendre son souffle, Envy calmait sa respiration et restait sur le dos. Il ne parvenait pas à trouver les mots. A trouver quoi répondre si ce n’est que le message était bien passé. Au fond, il était peiné et désarçonner, non pas par ses mots à elle, ni même par elle. Il était peiné par lui-même et le peu de confiance qu’il avait en lui sur ce plan. Il voulait plus que tout refaire partie de sa vie, mais il ne savait pas comment faire pour lutter contre son addiction, et ça se lisait sur ses traits subitement tirés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Blake C. Keyshawn

❖ Date de naissance : 10/08/1987
❖ Barge depuis : 26/02/2016
❖ Messages : 572
❖ Avatar : Phoebe Tonkin
❖ Crédits : Melaaniee
❖ image :
❖ Âge personnage : 29 ans
❖ Profession : Dirigeante des Sincères
❖ Faction : Sincères
❖ Forces & Faiblesses : Incorruptible, je ne joue pas avec la politique. Je veux juste que Justice soit rendue. Celà peut être un avantage mais aussi un inconvénient...
❖ Philosophie : There is no middle. There is just Truth or Lie.
❖ Playlist : The Veronicas ► Heavily Broken - Emily Browning ► Asleep - Gleecast ► Total Eclipse of the Heart - Jessie J ► Casulaty of Love - Mariah Carey ► Infinity



MessageSujet: Re: BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18) Dim 24 Juil - 10:08

BEING YOURS AGAIN.JUST ONCE × ft. ENVY & BLAKE
« Le dirigeant des Audacieux, jeté cul nul sur le palier ». Les gros titres feraient effectivement rire. Et l’on spéculerait sûrement sur leur relation. Blake l’avait-elle poussé dans quelques relations charnelles dans le seul but de l’humilier publiquement ? Ou bien s’étaient-ils disputés ? Les rumeurs iraient bon train. Heureusement pour lui, il n’y avait pas âme qui vive à cette heure du jour. La panique dans sa voix eut raison de la jeune femme qui lui rouvrit la porte, hilare. Il avait vraiment cru qu’elle serait capable d’une chose aussi basse ? Apparemment oui. Il lui demandait la grâce de lui rouvrir la porte et non pas d’arrêter sa petite blague. Accrochée à son cou, Blake l’embrassa comme pour le rassurer et il put revenir dans un endroit plus intime. Ceci dit, il était temps de dire ce qui lui travaillait le cœur depuis qu’il avait passé le pas de la porte ce jour-là. Jusqu’ici, elle avait su lui cacher son secret mais à présent qu’il le connaissait, elle ne voulait pas de sa compassion. Elle voulait qu’il se sorte définitivement de cet alcoolisme qui avait tout bousillé. Et elle voulait s’en sortir elle aussi. Elle voulait pouvoir de nouveau vivre, que ce soit avec ou sans lui. L’amour était toujours là, même si elle se refusait à le voir par peur de souffrir bien plus encore. Le souci, c’était qu’il risquait bien de quitter une addiction pour une autre. D’ailleurs, c’était souvent le moyen pour s’en sortir et si jamais il optait pour une dépendance sexuelle vis-à-vis d’elle, Blake ne saurait peut-être pas le gérer. Les problèmes semblaient loin de s’éloigner. Et puis quoi après ? S’ils se remettaient ensemble, faudrait-il se remarier ? Tout passait dans son esprit. Ces foutus papiers qu’il avait signé sans bronché ! Alors qu’elle était enceinte de lui en plus ! Bon, aucun d’eux ne le savait encore mais elle se souvenait encore du rire amer qui l’avait secouée quand elle avait découvert l’existence de ce petit être.

Réunis pour quelques heures, la jeune femme affrontait son passé. Elle devait avancé et ces ébats lui permettraient de mettre un point final à tout ceci. Quand le blond avait voulu prendre les choses en main, elle l’avait menacé. Non, il n’avait plus ce droit sur elle et elle ne lui confierait plus les rênes à moins qu’il ne lui prouve vraiment sa sincérité. Elle ne voulait pas devenir son plan cul. Elle ne voulait plus être abusée et revivre une situation bien trop éprouvante. Son humour, elle le décela mais en bonne Sincère qu’elle était, il allait aussi entendre ses quatre vérités. Son sourire s’effaça mais Blake n’en avait cure. Elle continua à lui poser ses conditions, sans autre forme de procès. Le ton de sa voix était posé, il n’y avait pas de colère dans ses mots, juste une profonde détermination. Oui, au fond d’elle-même, elle l’aimait. Elle refusait d’ouvrir son cœur par fierté peut-être mais aussi par crainte de le regretter. Lui aussi l’aimait, elle l’avait senti à mainte reprise mais s’il ne faisait aucun effort, elle ne pourrait pas supporter la situation. Elle serait bien capable de se foutre en l’air et il s’en servirait pour se traiter de pauvre cafard bon à rien pour s’enliser un peu plus dans l’alcool et mourir comme un parasite dans le coin d’une ruelle sombre. Un cloporte. Envy était au stade du cloporte. Et il était touché par ses mots, elle le voyait dans son regard. Mais elle n’avait pas le droit de l’épargner non plus ! Elle voulait retrouver l’homme qui l’avait séduite, celui qui était sans faille.

Respectant son deal, mais aussi parce qu’elle en avait toujours envie, la jeune femme les unit à nouveau. Elle connaissait parfaitement ses points faibles et en jouait pour le ramener dans la danse même si son esprit était ailleurs. Il allait devoir mener ce combat seul. Blake soupirait et gémissait au dessus de lui, jusqu’à retomber à côté de lui, essoufflée. Elle ferma les yeux un instant. Envy voudrait peut-être recommencer mais elle en doutait. Peut-être voudrait-il pouvoir répondre une fois que ses esprits seraient rassemblés. Il lui fallut quelques longues minutes de répit pour se réveiller. Envy semblait perdu dans un autre monde. Devinant qu’il angoissait à son regard soucieux, Blake se tourna vers lui. « Je sais que ce ne sera pas facile et qu’il te faudra du temps. Peut-être même que tu ne seras jamais guéri. Mais… Aussi longtemps que tu te battras, je serai à tes côtés. »
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Envy D. Carter

❖ Date de naissance : 08/10/1989
❖ Barge depuis : 14/02/2016
❖ Messages : 489
❖ Avatar : Chris Hemsworth
❖ Crédits : Lux Aeterna (vava) - Alas (codes signa)
❖ Multicomptes : Gray J. Wolfgang - J. Ryder Storm - G.H. Nolan Wheeler & Gabriel A. Blackwood
❖ image :
❖ Âge personnage : 33 ans
❖ Profession : Agent de l'unité des enquêtes spéciales au Chicago Police Department - Dirigeant des Audacieux
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Si la force physique est définitivement une de ses qualités, il n'en est rien vis à vis de sa force psychologique. Pourtant, c'est une lutte de tous les instants avec lui-même. Tout irait pour le mieux si Madame Alcool n'avait pas décidé de s'en mêler. Depuis peu il arbore un tatouage à l'intérieur de son avant-bras, deux flèches qui se croisent reliées par une corde en mémoire de son frère.
❖ Philosophie : Envy is a hell of a sin, man.
❖ Playlist : ALL FALL DOWN ▲ One republic - WICKED GAMES ▲The Weeknd



MessageSujet: Re: BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18) Mar 26 Juil - 15:31



Being yours again.

FT. BLAKE C. KEYSHAWN


Il la laissait mener la danse, jusqu’au bout. Il la suivit non sans peine, son esprit embrumé ailleurs, encore perdu dans les mots qu’elle venait de prononcer quelques minutes auparavant. Blake ne mâchait jamais ses mots et il le savait, c’était même l’une des raisons pour laquelle leur couple et surtout leur mariage marchait si bien. Si l’alcool ne s’était pas emmêlé, si Uriah n’avait jamais été tiré au sort, rien de tout cela ne serait arrivé, et il se pourrait bien qu’ils soient mêmes déjà d’heureux parents à l’heure qu’il était. Mais le Destin pouvait être cruel, et la vie en avait décidé autrement. Pourquoi eux et pas un autre ? Pourquoi eux deux devaient-ils supporter pareil fardeau là où d’autres ne croisaient jamais aucun obstacle ? Au fond, à bien y réfléchir, Envy avait très rapidement grimpé les échelons au sein de la Police, suivant fièrement les traces de son père, ayant quelques obstacles mais rien d’insurmontables. Il était intelligent, méthodique et parfaitement capable. Un véritable Audacieux. Il n’avait pourtant suffi que d’une seule mauvaise journée, un seul incident de parcours pour tout foutre en l’air. Bien sûr, il n’était pas totalement innocent dans l’affaire, bien sûr qu’il avait une part de responsabilité dans tout ce gâchis, il l’avouait lui-même. Mais la perte de son frère avait été tel l’obstacle insurmontable, la tempête dont on n’en ressort jamais. Malgré tout ça, il était là, et Dirigeant de surcroit, au même titre que la jeune femme, et il faisait de son mieux.

Si les mots de la Sincère eurent plus de heurt que prévu, c’est parce qu’Envy sait pertinemment qu’elle a raison mais qu’il a continué à se mettre des œillères en pensant réussir à avancer, outrepasser la nécessité de s’enivrer. En réalité, l’audacieux est tombé dans les revers de l’alcool depuis bien trop longtemps maintenant pour s’en relever sans la moindre fêlure. En silence, il la laissa aller au bout de sa manœuvre, si bien que lorsqu’elle se rallongea sur le matelas à ses côtés, essoufflée, il avait déjà le regard perdu dans un autre monde, et soucieux de l’avenir. Il voulait plus que tout revenir, être celui qu’il était avant tout cela, mais il ne sait comment y parvenir, seul. Pourtant c’est un combat qu’il ne pouvait mener de pair, ou en équipe. Lui seul ressentait les effets de manque, l’envie de boire à en perdre la raison. Lui seul. L’on pouvait dire de lui qu’il n’était qu’un putain de poivrot, mais jamais Envy ne s’était plaint en public, jamais. Il noyait toujours le poisson, quand bien même tous connaissaient son problème, ses excès de colère et la disparition de son frère. Ce n’était un secret pour personne, et il y faisait face. Avec assurance, ou sans y prêter attention, tout simplement. Cela ne faisait pas de lui un mauvais dirigeant, pas excellent sur ce point, certes, mais en règle générale, dès lors que le devoir l’appelait, il parvenait à se passer temporairement de la bouteille, affichant une mine aussi sobre qu’avant. Cette même mine qu’il avait aujourd’hui, allongé dans ce lit à côté de son ex-femme, celle qui avait souffert et souffrait encore. Celle qui, malgré tout, voulait avancer, et qui ne l’attendrait plus.

Ce furent finalement les mots de la jeune femme qui eurent un impact sur son comportement. Ses paroles le sortirent de sa torpeur, de son angoisse individuelle à l’idée de ne pas y parvenir, doutes dont il ne voulait pas l’assaillir. Elle n’avait pas besoin de ça. N’importe lequel alcoolique aurait pris ces mots pour un piètre mensonge, mais pas Envy. Ce qu’elle disait n’était que la sincérité à l’état pure, c’est ce qui la rendait aussi violente que touchante. Il appréciait ça chez elle, constamment. Et il l’aimait.

Levant ses prunelles sur elle au bout de plusieurs secondes, il la regarda droit dans les yeux. L’angoisse était toujours là, l’idée de ne pas y parvenir. Il ne voulait plus la décevoir, mais il n’y arriverait pas seul. « Ok. ». Un simple mot qui s’évapora dans les airs et le silence redevenu ambiant. Il n’y aurait pas de troisième round, l’audacieux étant trop ébranlé pour penser encore à s’envoyer en l’air. Ce n’était pourtant pas l’envie qui manquait, mais l’heure n’était plus à la fête, l’heure était à la prise de décision. Il savait ce qu’il devait faire, elle avait tout cadré, le tout était de pouvoir y résister. Se refermant à nouveau sur lui-même, muet comme une carpe, il vint toutefois près d’elle, attrapa son menton entre son pouce et son index et déposa un tendre baiser sur ses lèvres. Il était empli d’amour, ce baiser, et prometteur. Plein d’espoir. Il y mettait tout l’amour qu’il possédait pour lui faire comprendre. Puis, il se recula légèrement et s’assit sur le lit.

« Je n’y arriverai pas seul. ».

Le constat était sincère, véridique et sonnait un peu comme le glas du désespoir mais il n’y avait pas de trémolo dans sa voix. Non. Le ton de sa voix était déterminé, la décision était prise, même si l’angoisse perdurait. Non. Il ne voulait simplement pas la décevoir une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

one choice can transform you
Envy D. Carter

❖ Date de naissance : 08/10/1989
❖ Barge depuis : 14/02/2016
❖ Messages : 489
❖ Avatar : Chris Hemsworth
❖ Crédits : Lux Aeterna (vava) - Alas (codes signa)
❖ Multicomptes : Gray J. Wolfgang - J. Ryder Storm - G.H. Nolan Wheeler & Gabriel A. Blackwood
❖ image :
❖ Âge personnage : 33 ans
❖ Profession : Agent de l'unité des enquêtes spéciales au Chicago Police Department - Dirigeant des Audacieux
❖ Faction : Dauntless
❖ Forces & Faiblesses : Si la force physique est définitivement une de ses qualités, il n'en est rien vis à vis de sa force psychologique. Pourtant, c'est une lutte de tous les instants avec lui-même. Tout irait pour le mieux si Madame Alcool n'avait pas décidé de s'en mêler. Depuis peu il arbore un tatouage à l'intérieur de son avant-bras, deux flèches qui se croisent reliées par une corde en mémoire de son frère.
❖ Philosophie : Envy is a hell of a sin, man.
❖ Playlist : ALL FALL DOWN ▲ One republic - WICKED GAMES ▲The Weeknd



MessageSujet: Re: BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18) Mar 26 Juil - 15:32

SUJET TERMINÉ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


one choice can transform you
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18)

Revenir en haut Aller en bas
 

BLAVY ▲ Being yours again. Just once. (-18)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Chicago :: › Downtown :: Habitations :: Appartement de Blake C. Keyshawn-